Violett PI Archives - Le Canal Auditif

La programmation extérieure des FrancoFolies

Comme chaque année, une imposante programmation attend les mélomanes sur la place des festivals. Riche et variée, elle offre de la bonne musique pour tous les âges. Ce sera encore une fois, la fête au centre-ville de Montréal dans le cadre des FrancoFolies. Et tout cela, gratuitement!

Une grosse scène avec des gros noms

Le coup d’envoi sera donné par Les Trois Accords, Dumas, Pierre Kwenders et Lydia Képinski (récemment lauréate des Francouvertes) qui fouleront la scène lors d’un spectacle qui s’annonce haut en couleur. Yann Perreau aura aussi son soir pendant lequel Pierre Kwenders, Laurence Nerbonne et Philippe Brach viendront fêter son album : Le fantastique des astres. Bernard Adamus, Tryo, Karim Ouellet et Koriass auront tous aussi leur soir de gloire. Tout comme la mouture de l’album hommage à Desjardins qui fera un grand spectacle le 11 juin. Dans le cadre des célébrations du 375e, un spectacle en l’honneur de la ville sera présenté en clôture le 18 juin. On y retrouvera Les Cowboys Fringants, IAM (oui, ils roulent toujours leur bosse), le collectif Louve comprenant Ariane Moffatt, Marie-Pierre Arthur, Amylie, Laurence Lafond-Beaulne, Salomé Leclerc et plus, Tiken Jah Fakoly, Philippe Brach et K.O.K.A.. Vous pensez que c’est tout? Une soirée entièrement acadienne vous attend le 14 juin avec Lisa Leblanc, Les Païens, Les Hôtesses d’Hilaire, Joseph Edgar, Radio Radio et bien plus!

Des découvertes d’ici et d’ailleurs

Chaque année, on peut se frotter à de nouveaux artistes lors des FrancoFolies. Cette année, vous pourrez découvrir Vianney qui ne cesse de récolter les éloges en France. Samuele, gagnante du festival en chanson de Granby en 2016 et qui vient de lancer Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent, sera aussi de la fête! Zen Bamboo va débarquer aux Francos avec son rock pas piqué des vers le 10 juin tout comme Barbagallo, batteur de Tame Impala, qui possède aussi son projet solo. Le 16 juin ce sera au tour des finalistes de l’Étoile montante Ford de briller sur scène. Les Louanges, Lydia Képinski, Paupière, Joey Robin Haché, Gustafson et plusieurs autres seront aussi de la partie.

Des invités attendus

Il y a certains artistes qu’on apprécie beaucoup au Canal et qui seront sur scène à différent moment pendant le festival. Commençons avec la puissante et charmante Fishbach qui s’apprête à lancer son deuxième EP. La jeune femme fera rapidement sensation, on vous l’assure. On peut aussi parler de Mat Vezio et Antoine Corriveau qui à tour de rôle vont nous gâter avec leur folk poétique. Vous aimez le rap? Nous aussi. Brown sera sur scène le 14 juin alors Loud du défunt Loud Lary Ajust présentera New Phone. Et surtout n’oublions pas KNLO qui va nous rimer son excellent Long Jeu le 14 juin avant de rejoindre le reste de la bande de minces d’Alaclair Ensemble le 17 juin.

Les FrancoFolies, ça demande d’avoir au moins 4 clones. Parce qu’il y a aussi Les Indiens, La conversion des sauvages, les Dales Hawerchuk, Chocolat, Violett Pi en solo, Philémon Cimon, Les Hay Babies, Laurence Nerbonne et le barde Louis-Philippe Gingras qui seront de la partie. C’est un peu fou. On conseille donc aux mélomanes de dormir beaucoup pendant les deux semaines précédant les Francos, de bien s’alimenter, de faire son jogging et de s’hydrater au maximum parce que ce sera une année bien plaisante aux FrancoFolies. Nous y serons. Et vous?

http://www.francofolies.com/

Les Francouvertes 2017 : Soirée #3

En ce lundi de mars où les trottoirs étaient dégagés (pour peu de temps avant que la patinoire soit en place), nous étions conviés pour la troisième soirée des Fancouvertes. Au menu : Bermudes, Vulvets et Valery Vaughn. Pour nous ouvrir l’appétit, c’était à Violett Pi de nous livrer quelques chansons. On se rappellera que le palmarès était dans l’ordre : Shawn Jobin, Antoine Lachance, Mélanie Venditti, Juste Robert, Projet Coyote et finalement Maxime Auguste.

Violett Pi était l’ex de la soirée et nous a présenté un aperçu de ce qui attend les gens qui seront au spectacle de dimanche soir prochain au Verre Bouteille. Il nous présentait des chansons en versions acoustiques et solos. On doit dire que c’est très convaincant, Karl Gagnon prend des allures de Jean Leloup lorsque la distorsion laisse place aux sonorités naturelles de la guitare. Il a entamé avec une Hors de la portée des humains totalement réussie pour ensuite nous envoyer une Bulbe tout aussi efficace. Même que pendant un silence, quelqu’un qui parlait s’est fait servir un juste : ta yeule. Finalement, il a terminé avec une nouvelle chanson qui parle d’une Annie qui a vécu quelque chose de pas plaisant. Un Smooth Criminal beaucoup plus trash. Mettons. En tout cas, ça donne envie d’être au Verre Bouteille dimanche.

Pour le concours officiel, c’était à Bermudes de briser la glace. Le quatuor a donné une bonne performance ponctuée de moments intéressants, dont deux nouvelles chansons : Message subliminal et une chanson initiée par leur passage au Coup de Cœur francophone, le soir où Donald Trump a été élu. Dans l’ensemble, le groupe a offert une bonne performance peuplée des chansons de leur EP Filles allégoriques. On a remarqué le brio d’Étienne Galarneau qui se débrouille derrière les tambours. Ce qui fait mal à la longue est le manque de variation dans leurs sonorités. Ça joue contre eux et donne un peu l’impression d’écouter une longue chanson entrecoupée de silence plutôt qu’une suite de propositions. Loin d’être un désastre, la performance est tout de même tombée un peu à plat.

Puis, c’était au quatuor tout féminin de Vulvets de prendre la scène. Formé de femmes avec une certaine expérience, le quatuor a offert une performance enlevante. Isabelle Ouimet (Buddy McNeil & The Magic Mirrors), Marie-Claire Cronier (Marie-Claire), Dorothée Parent-Roy (ex-Ultraptérodactyle) et Marie-Ève Bouchard sont des guerrières. De bons refrains accrocheurs, des guitares surf rock efficaces et une bonne dose de dynamisme donnent envie de se mettre à se shaker le popotin immédiatement. La mort a été un moment fort tout comme la chanson sur laquelle Bouchard se faisait aller les cordes vocales avec une violence bien appréciable.

Le mandat était lourd pour le duo Valery Vaughn. Les deux jeunes hommes se sont lancés tête première dans leur performance avec un laisser-aller exemplaire. C’est brutal et mélodieux à la fois à l’instar de Death From Above 1979. Ce duo basse — batterie ramasse comme un train et nous ont livré avec aplomb les chansons francophones de leur EP Valery Vaughn. Du gros son qui fait du bien. Mes oreilles se sont fait rincer avec plaisir pendant que le duo s’échangeait des sourires complices sur scène. Un groupe marquant, le meilleur dans une forme audacieuse depuis Deux pouilles en cavale. Leur courage me donnait des sueurs froides, allaient-ils vraiment se classer à une position décente avec ce genre de rock puissant?

Eh bien, après trois étapes et un retour sur une patinoire, voici le palmarès :

1- Vulvets
2- Valery Vaughn
3- Shawn Jobin
4- Antoine Lachance
5- Mélanie Venditti
6- Juste Robert
7- Projet Coyote
8- Bermudes
9- Maxime Auguste

La semaine prochaine, ce sera au tour de Kyra Shaughnessy, Les Louanges et Van Carton de faire leur preuve sur la scène du Lion D’or. À lundi prochain!

http://francouvertes.com/

https://bermudes.bandcamp.com/releases

https://vulvets.bandcamp.com/releases

https://valeryvaughn.bandcamp.com/

La Ligue Rock

La Ligue Rock revient en force cette année pour une sixième édition avec une brillante combinaison de talents actuels et de grands noms de la musique rock québécoise. Xavier Caféine offrira une performance unique pour souligner les 10 ans de Gisèle. Les artistes Michel Pagliaro, Groovy Aardvark, Les Breastfeeders et Les Chiens seront en spectacle dans cette rencontre à saveur rock durant trois week-ends, du 16 février au 4 mars 2017, à Montréal (Divan Orange), Saint-Hyacinthe (Le Zaricot) et Québec (Le Cercle).

L’édition 2017 de La Ligue Rock annonce que Xavier Caféine, figure emblématique de la contre-culture québécoise, ouvrira le festival le 16 février à Montréal au Divan Orange. Gisèle, le premier album solo de l’artiste sorti en 2006, avait fait fureur à l’époque avec les succès Montréal (cette ville), Gisèle et Pékin Love.


 

Des artistes proéminents de la nouvelle vague rock d’ici tels que Les Hôtesses d’Hilaire, Bad Uncle, Francis Faubert, Deux Pouilles en Cavale, Royal Caniche, Violett Pi et Lesbo Vrouven s’emparent de la scène durant les trois fins de semaine de La Ligue Rock.

Les Dales Hawerchuk, de retour depuis novembre sur la scène québécoise après quatre ans d’absence, seront en spectacle avec leur dernier album Désavantage numérique. L’album du groupe aux rythmes et paroles qui trouvent leurs inspirations dans le hockey a bien été reçu par la critique. Floating Widget, groupe stoner rock lancera le EP The Sounds of Earth, lors de l’occasion. Ceux-ci compte parmi leurs rangs des vétérans de la scène montréalaise dont Vincent Peake de Groovy Aardvark et Grimskunk.


 

Autrefois connue pour ses allures de faux concours, La Ligue Rock a changé de peau l’année dernière avec une nouvelle formule qui mélange chaque soir des artistes underground actuels et des rockeurs de renom. Depuis la première édition de La Ligue Rock en 2012, le festival a attiré une foule d’adeptes de la culture rock québécoise.

http://liguerock.com/