Totem Tabou Archives - Le Canal Auditif

Les EP à LP du mois d’octobre 2017

Chastity – EP


Voilà quelque temps que je suis ce que fait Brandon Williams sous le pseudonyme Chastity. L’homme originaire de Whitby en Ontario s’est rapidement fait repêcher par la maison de disque Captured Tracks. Après le délicieux TAPE paru en novembre 2015, il nous offre un premier EP qui reprend entre autres, l’intoxicante Manning Hill. Malgré la noirceur de ses pièces, l’avenir est prometteur pour Williams. Pour les fans de Metz et SOLIDS.


 

Gazoline – Yügen

Le groupe de rock montréalais Gazoline lance ce mois-ci Yügen, une collection de 5 chansons. Celui-ci arrive environ un an après la sortie de Brûlerensemble. La formation prend une nouvelle avenue sonore et injecte beaucoup plus de new wave dans son rock mélodique. On y retrouve aussi des grooves atypiques pour le groupe. De plus, la formation s’aventure dans des zones d’ombres et utilise de nouveaux procédés dans ses paroles. C’est très intéressant de les voir oser ces essais!


 

Bleu Nuit – Bleu Nuit

Au début de mois d’octobre, nous vous avions proposé l’écoute exclusive de ce premier EP pour la formation Bleu Nuit. Celle-ci compte des membres issus de Pandacide et Eliza. C’est un rock assez brut, mais mélodique qui ose se lancer hors des sentiers battus. Entre les airs efficaces de Ferme les rideaux et les rythmes hachurés d’On se dévoile dans nos décombres, on retrouve un jeune groupe qui compose bien et recherche des façons originales d’aborder le rock.


 
 

Rust Eden – Bald Matador

Le quintette Rust Eden est un peu le « house band » de la maison Chivi Chivi. Après Appartment Green en mai 2016, la formation nous envoie Bald Matador. Vous trouverez sur cet EP des chansons à forte tendance psychédélique avec une bonne dose de distorsion. Les cinq chansons de Bald Matador sont mélodieuses et particulièrement Empty Bottles qui groove allègrement. En plus des guitares généreuses, les claviers prennent en rajoute avec des sons puissants et salopés.


 

Birds of Paradise – Love Hotel

Birds of Paradise est un autre projet qui compte sur l’apport de Roy Vucino qu’on connaît déjà pour sa participation à Red Mass et Pypy. Cette fois-ci, il s’est acoquiné avec Hannah Lewis et sa voix feutrée et mélodieuse pour créer des chansons qui mélangent psychédélismes, rock atmosphérique des années 60 et jazz de début du siècle. Un mélange qui peut paraître étrange à la lecture, mais qui donne des résultats très convaincants. C’est un peu obscur avec une bonne dose de sonorités ésotériques. Le duo n’a pas froid aux yeux et le prouve avec ce Love Hotel aussi sensuel qu’inquiétant.

Pages : 1 2

Les 3 étoiles du 22 septembre 2017

Björk – The Gate

Björk lancera en novembre son nouvel album, Utopia, qu’elle qualifie de « Tinder record ». Il faut dire que Vulcanira était un album qui traitait de séparation et qui reflétait les événements qui se passaient dans sa vie privée avec peu de pudeur. Utopia semble plutôt se tourner vers des solutions pour les situations actuelles. Que ce soit la présidence de Trump, le Brexit ou encore les problématiques environnementales qui se font de plus en plus menaçantes. En tout cas, on a bien hâte de voir ce que Björk va nous offrir. En attendant, The Gate, une coproduction d’Arca, est très convaincante.


 
 

Totem Tabou – Poiesis

Christian Saint-Pierre d’Odd Limbs et La Fôret Rouge est aussi impliqué dans le projet Totem Tabou qui avait fait paraître Hublot en octobre 2013. Le groupe est de retour pour nous envoyer un EP intitulé Poiesis le 27 octobre prochain. On peut déjà plonger dans la pièce-titre qui est réussie avec son rythme hachuré, sa mélodie vocale à la Queens of the Stone Age et son art rock intéressant.


 
 

Labelle – Benoîte (feat. Nathalie Natiembé)

Labelle est une musicienne de l’île de la Réunion qui vient tout juste de faire paraître un album titré Univers-île. La jeune femme sera aussi des festivités des 10 ans d’Infiné dans le cadre du MAMA qui se déroule du 18 au 20 octobre prochain. En attendant de la voir sur scène, on peut tomber en amour avec cette chanson qui mélange des rythmes autochtones à l’île africaine avec de l’électro-pop et une mélodie vocale réussie. Le tout accompagné de Nathalie Natiembé, une chanteuse de maloya, un style de musique unique à l’île de la Réunion.