The Brooks Archives - Le Canal Auditif

GAMIQ 2017 : Les nominations

On attend ce moment chaque année : les nominations du GAMIQ. Cette année encore, Le Canal Auditif est présent dans la catégorie média de l’année. Ça nous fait chaud au cœur, surtout qu’on est en bonne compagnie avec Feu à Volonté, ecoutedonc.ca, CHOQ.ca et les amis de Livetoune avec qui LP Labrèche anime le projet Plaque Tournante.

C’est Alaclair Ensemble et Chocolat qui mènent les nominations avec six et cinq respectivement. Parmi les autres artistes qui récoltent quelques nominations, on retrouve Antoine Corriveau, Dear Criminals, Lydia Képinski, Avec pas d’casque, Of Course, Matt Holubowski et Dead Obies.

En attendant la grande soirée, vous pouvez voter en ligne dans plusieurs catégories dont celle de média de l’année… on dit ça comme ça.

On se voit le dimanche 26 novembre prochain pour le gala!

Prix du public

Alaclair Ensemble
Avec pas d’casque
Burning The Oppressor
Caravane
Chassepareil
Chocolat
Dead Obies
Floating Widget
Guy Brière
Harfang
Karen St-Laurent Trio
L’Oumigmag
La Carabine
Matt Hulobowski
Orloge Simard
Quebec Redneck Bluegrass Project
The Blaze Velluto Collection
The Bright Road
The Johans
Tintamare

Album Folk

Avec Pas d’Casque – Effets spéciaux
Leif Vollebeck – Twin Solitude
Les Hay Babies – 4e Dimension
Louis-Philippe Gingras – Troisième rangée
Samuele – Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent

EP Folk

Ada Lea – EP
Aliocha – Sorry Eyes
Helena Deland – Drawing Room
Meteor Ranchero – Incomplet
Noé Talbot – Déballer le présent (extra)

Album Pop

Gab Paquet – Santa Barbara
Groenland – A wider space
KROY – Scavenger
Le Couleur – P.O.P
Peter Peter – Noir Éden

EP Pop

Emilie & Ogden – 10 000 (solo)
Jeffrey Piton – Après le déluge, après le froid
Karim Ouellet – Aikido
Lydia Képinski – EP
Van Carton – La Saison

Album Electro

Das Mörtal – Always Loved
Ouri – Superficial
Suuns – Hold/Still
Valaire – Oobopopop
Xarah Dion – Fugitive

EP Electro

Dear Criminals – Seven songs for Nelly
Gold Zebra – Un amour d’été (OST)
HWYS – Beaches
Millimetrik – Sour Mash EP
Of Course – Naufrage un Jeudredi

Album Rap

Alaclair Ensemble – Les frères cueilleurs
C-Drik – Liqueur forte
KNLO – Long jeu
Lary Kidd – Contrôle
Nomadic Massive – The Big Band Theory

EP Rap

Dead Obies – Air Max
L’Amalgame X Of course – Le Prix du Funk
La Brigade des Moeurs – La Brigade des Moeurs
Le Nouveau Rappeur – Cristobal Huait
Yes Mccan – PS. Merci pour le love

Album Rock

Barry Paquin Roberge – Voyage massage
Chocolat – Rencontrer Looloo
Les Dales Hawerchuk – Désavantage numérique
Les Deuxluxes – Springtime Devil
O Linea – O Linea

EP Rock

Floating Widget – The Sounds of Earth
Jesse Mac Cormack – After the Glow
On a créé UN MONSTRE – Insectarium
Rodney the Walrus – Code Morse II
zouz – EP1

Album Indie-Rock

Antoine Corriveau – Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter
Blood and Glass – Punk shadows
Catherine Leduc – Un bras de distance avec le soleil
Corridor – Supermercado
Lesbo Vrouven – Grifff Pifff

EP Indie Rock

Abrdeen – Endless Nights and Dreamlike Mornings
Adam Strangler – Key West
Cédrik St-Onge – Les yeux comme deux boussoles
L’Indice – Cycles Un
Mélanie Venditti – EP

Album ou EP Folk-Bluegrass

Canailles – Backflips
Élixir de gumbo – Le beau piège
Le Winston Band – Bolton Boogie
Quebec Redneck Bluegrass Project – Royale Réguine
Raphaël Dénommé – Raphaël Dénommé EP

Album ou EP Post-Rock/Post-Punk

Co/ntry – Cell phone 1
Duchess says – Sciences Nouvelles
Le monde dans le feu – Le miracle de la température
Oromocto Diamond – Atlantis
We Are Wolves – Wrong

Album ou EP Punk

Boids – Demo bag
Cirrhose et Cendrier – Hey le Trognon!
Clavicule Slingshot – Phénix Rôtis
Fuck Toute – Fuck toute
Mute – Remember death

Album ou EP Metal

Apes – Lightless
Krokmitën – Heta
La Corriveau – Black Sorrow
Never more than less – Peace, War, Whatever
Obey the Brave – Mad Season

Album ou EP Expérimental

Atsuko Chiba – The Memory Empire
Héliodrome – Le Jardin des espèces
Julien Sagot – Bleu Jane
Les Martyrs de Marde – Extinction de foi
Téhu – EP Boulevard

Album ou EP World

Afrikana Soul Sister – Afrikana Soul Sister
Di Astronauts – Lova Notes and Outta Space Poems
DJU – Fracas des racines
Gadji Gadjo – Regards
The Brooks – Pain & Bliss

Album ou EP Jazz

L’Oumigmag – Territoires
Parc X trio – Dream
SHPIK – Fabulation
Trio Jonathan Turgeon – Les rêves errants
West Trainz – Train Songs

Vidéoclip de l’année

Alaclair Ensemble – C’était ça que c’tait
Antoine Corriveau et Fanny Bloom – Constellations
Athena – Acide
Bad Nylon – Rappa
Canailles – Rendez-vous galant
Chocolat – Ah ouin
Das Mörtal – Midnight Rendez-Vous (feat. French Fox)
Dead Obies – Waiting
Dear Criminals – Nelly
Degueu ça pu – Je fais le bacon
Élixir de Gumbo – Gang de rue
Gazoline – L’amour véritable est aux rebelles
Geoffroy – Sleeping on my own
KNLO – Justeçayinque
KROY – Learn
Le Couleur – Premier Contact
Matt Holubowski – Exhale/Inhale
Mauves – Longtemps
Mundy’s Bay – Glow
Rouge Pompier – Mercredi
Saratoga – Je t’attends dehors
Simon Kinsgbury – Comme douze
Valaire – GOLDEN RULE Do The Oobopopop (feat. Alan Prater)
VioleTT Pi – Betsey Johnson
We are Wolves – Wicked Games

Pochette d’album de l’année

Atsuko Chiba – The Memory Empire
Avec pas d’casques – Effets spéciaux
Chocolat – Rencontrer Looloo
Héliodrome – Le Jardin des espèces
Julien Sagot – Bleu Jane
Mardi Noir – L’Oeil de la tempête
Mauve – Coco
Nomadic Massive – The Big Band Theory
Of Course – Naufrage un jeudredi
Ripé – Rock Ripé

Chanson de l’année

Alaclair Ensembe – Ça que c’tait
Beyries – Wondering
Corridor – Coup d’épée
Lydia Képinski – Apprendre à mentir
Matt Holubowski – Exhale/Inhale

Spectacle de l’année

Alexandre Desilets – Windigo
Black Tiger Sex Machine
Chocolat
Dear Criminals
L’osstidtour – Alaclair Ensemble, Koriass, Brown

Artiste de l’année

Alaclair Ensemble
Antoine Corriveau
Dear Criminals
Émile Bilodeau
Louis-Philippe Gingras

Révélation de l’année

Beyries
Blood and Glass
Lydia Képinski
Zen Bamboo
zouz

Média numérique de l’année

Choq.ca
Ecoutedonc.ca
Feu à volonté
Le Canal auditif
Livetoune

Salle de spectacle de l’année

Bar Le Ritz PDB
Le Cercle
Le Divan Orange
Le Mouton Noir
L’Esco

Radio de l’année

CFAK
CFOU
CIBL
CISM
CKRL

FIJM 2017: The Brooks et Charles Bradley & His Extraordinaires

Ça y est, je suis de retour de Petite-Vallée, dont je vous parlerai très bientôt, pour me lancer dans le Festival de Jazz à plein régime. Ma première soirée était en soi un événement. Charles Bradley, maintenant parrain de la soul depuis la mort de James Brown était à Montréal pour gâter les montréalais de sa voix au Metropolis.

Les bons produits locaux

Alan Prater et sa bande se font aller le funk et le soul depuis un bon bout de temps sur la scène locale. Ces habitués du Dièze onze seront très présents pendant le Festival de Jazz, notamment sur la grande scène à deux reprises. Pour le moment, nous avions le privilège de les voir dans le Metropolis en première partie de Bradley. Alan Prater, Dan Thouin et toute la bande en ont mis plein la vue et les oreilles aux spectateurs présents. La foule était déjà dense et a été conquise par l’incroyable charisme de la formation. Prater a même lancé : « How y’all feeling? ». À des cris généreux, mais pas assez à son goût, Prater s’est exclamé : « Montreal, y’all sound like Toronto! » Suite à une réaction forte en désapprobation. Il a répété le jeu et la foule a crié comme si sa vie en dépendait. N’en fallait pas plus pour relancer le combo.

On a eu droit à des cuivres inspirés et techniquement irréprochables, des chansons qui donnent envie de danser, des moments d’intimités et une première partie de luxe.

Victor Diaz-Lamich / Festival International de Jazz de Montréal

Vous avez dit extraordinaire?

Charles Bradley n’est pas jeune. J’étais privilégié de pouvoir d’avoir la chance de le voir sur scène avec ses 68 ans bien entamés. Rajoutez à ça la maladie qui l’a foudroyé dans la dernière année et vraiment, un sentiment de dernière communion avec cette voix magnifique ne pouvait que nous assaillir. Conscient de la chance qu’il avait d’avoir récupéré de l’épreuve qu’il avait reçue, Bradley était tout amour. À plusieurs reprises, il nous a exhortés à nous aimer. Après tout, « love is what makes the world go round »! Avec sa voix unique et un groupe rodé au quart de tour, il a livré plusieurs tubes convaincants. Les cuivres étaient parfaits, la guitare groovy à souhait et l’ensemble délicieux pour les oreilles.

Victor Diaz-Lamich / Festival International de Jazz de Montréal

Charles Bradley avec ses déhanchements, c’est un peu comme ton grand-papa un peu trop horny qui a du swag… ça fonctionne en ti-péché. Tout était réussi, mais sa version étendue de Changes, une reprise de Black Sabbath, était particulièrement chargée en émotion. Il faut dire que Bradley a perdu une grande amie en Sharon Jones dans la dernière année. Les poils se sont levés sur mes bras à l’attaque du refrain impeccable qu’il nous a livré. Il en a profité pour nous enfiler plusieurs chansons de Changes paru en 2016. C’était une expérience aussi touchante que les vêtements de Bradley sont excentriques. Et croyez-moi avec son linge à paillette, Bradley flashait pas à peu près. Espérons fortement que ce n’est pas la dernière fois que l’homme rempli de soul nous visite. Longue vie à toi Charles!

http://www.montrealjazzfest.com/

5 événements incontournables pendant le Festival de Jazz International de Montréal 2017

La deuxième semaine du Festival International de Jazz de Montréal, présenté par le Groupe Banque TD, approche à grands pas. Vous vous demandez ce qui n’est pas à manquer? Voici 5 suggestions de spectacles qui risquent d’être de très belles expériences pour vos tympans.

Feist / Charlotte Day Wilson

La canadienne Feist a lancé Pleasure au printemps. Déjà, l’album s’est taillé une place dans la longue liste du Polaris. C’est un succès qui s’ajoute à ceux de Metals et The Reminder paru dans les dernières années. Le spectacle du 4 juillet aura lieu dans la magnifique salle Wilfred-Pelletier qui résonnera des guitares distorsionnées de la chanteuse torontoise. En première partie, vous risquez de faire la découverte de Charlotte Day Wilson. La jeune femme qui a fait paraître son premier EP dans les derniers mois.


 

Misses Satchmo

Comme le nom l’indique, Misses Satchmo reprend des pièces de Louis Armstrong et de quelques autres artistes sélects de jazz. Leur approche dynamique et la présence charmante de Lysandre Champagne sont des arguments suffisants pour séduire le néophyte. C’est une excellente occasion de découvrir ou redécouvrir les grandes pièces du répertoire jazz le 5 juillet à l’Astral.


 

Parc X Trio

Depuis 2007, le Parc X Trio alterne des compositions originales, des reprises fort réussies et des improvisations inspirées. Ils aiment aussi mélanger les genres et intégrer des éléments d’autres genres musicaux. Un groupe qui est à découvrir si ce n’est pas déjà fait.


 

The Brooks

Vous connaissez The Brooks? Si oui, eh bien tant mieux! Vous pourrez les voir sur la Scène TD le 6 juillet prochain deux fois plutôt qu’une, d’abord à 21 h puis à 23 h. Et si vous ne les connaissez pas, voici une excellente occasion de découvrir ces musiciens qui « got the funk ». Ceux qui animent la soirée Soul Therapy au Dièse Onze savent implanter la fête partout où ils passent. Alors? Vous, avez-vous l’esprit soul?


 

Anderson .Paak & The Free Nationals / Busty and the Bass

C’est une grosse prise pour le FIJM que celle d’Anderson. Paak. Celui qui a fait un tabac avec son album Malibu paru l’an dernier prendra la grande Scène TD pour mettre un terme à l’édition 2017. Déjà cela s’annonce comme un événement à ne pas manquer. En plus de la bande américaine, c’est la formation montréalaise Busty and the Bass qui officiera la première partie. Soyez au poste le 8 juillet prochain pour une bonne dose de soul avec une touche bien plaisante de hip-hop.


 

Ce texte a été écrit en collaboration avec la TD qui investit pour promouvoir l’accessibilité à la musique notamment en soutenant des festivals et des activités en lien avec la musique. Depuis quelques années, la TD est le présentateur principal du Festival International de Jazz de Montréal et permet la présentation d’événements de grande envergure ainsi que des rencontres privilégiées avec des artistes locaux partout à travers le Canada.

La programmation extérieure du Festival International de Jazz de Montréal 2017

Le FIJM se déroulera du 28 juin au 8 juillet prochain. La programmation des spectacles en salle était déjà très intéressante en soi. Est-ce que le plaisir serait tout aussi présent sur les scènes extérieures disséminées dans le quartier des spectacles? Il semblerait bien que oui!

Des gros noms pour des grosses scènes

La plus grosse prise du FIJM était celle d’Anderson .Paak & The Free Nationals qui animeront la place des festivals pour la clôture de l’événement. L’immense succès de son album Malibu paru l’an dernier ne se dément pas. On peut s’attendre à un spectacle haut en couleur, car .Paak en plus de faire de la bonne musique est un excellent showman. Une autre grosse prise du FIJM est le groupe Walk Off The Earth fameux pour ses reprises non orthodoxes dont celle de Somebody That I Used to Know de Gotye. Feront-ils une reprise de Château de sable de Paul Piché en jouant sur les luminaires de la place des festivals? Ou encore une reprise du Nouveau Vocabulaire d’Antoine Corriveau avec les balançoires musicales? Mystère et boule de gomme.

Le Festival nous propose aussi un événement monstre qui réunit Men Without Hats, Carly Rae Jepsen, Radio Radio, Alex MacMahon, Champion et Yann Perreau. Les festivaliers seront invités à venir danser sur de la musique canadienne. Une tonne de musiciens seront sur scène et ce sera assurément la façon la moins ennuyante de fêter la confédération canadienne. Ce sera l’opportunité idéale pour se shaker la feuille d’érable.

De bons produits locaux bios

Dès le 28 juin, Pierre Kwenders fera danser les festivaliers. Il ne sera pas seul, oh que non! Valaire habitera la grande scène le 30 juin et s’ils sont fidèles à leurs habitudes, ça va se faire aller sur la Place des festivals. The Brooks sera aussi de la partie avec un spectacle qui mélange leurs compositions à celle du défunt Prince. Finalement, c’est Nomadic Massive qui va fermer la marche en fin de festival.

C’est tout? Absolument pas. Le duo Coco Méliès présentera les pièces de son plus récent album intitulé The Riddle, alors que Face-T et son reggae accompagneront les chaleurs de juillet. Betty Bonifassi jouera les chansons du projet Lomax qui valent absolument le détour! On y verra aussi Guy Bélanger, Coyote Bill et le groupe Topium.

Côté jazz, Jack Broadbent qui possède un grand capital de sympathie dans la belle province. Il sera sur la scène Bell les 5 et 6 juillet. Ne manquez pas non plus les Royal Pickles qui donneront de nombreux spectacles gratuits tout au long du Festival. Ça vaut le détour.

Ces spectacles complètent une programmation en salle déjà bien intéressante pour le Festival International de Jazz de Montréal. Il y aura bien du plaisir à avoir dans le quartier des spectacles en juillet!

http://www.montrealjazzfest.com

La programmation du Festival de la poutine de Drummondville 2017

Le Festival de la poutine fête déjà ses dix ans! Le temps passe si vite lorsqu’on a du plaisir. Eh voilà! Ce matin, ils dévoilent la programmation de la présente édition. Un rendez-vous culinaire et musical qui aura lieu 24 au 26 août dans cette ville qui se targue d’avoir vécu la naissance de ce plat typiquement québécois. Ils ne sont pas les seuls à faire de telles déclarations, mais ce sont certainement les seuls à avoir un festival qui la célèbre.

« C’est très symbolique pour Les Trois Accords de faire partie de la programmation de cette 10e édition. On veut célébrer avec ceux qui ont rendu ça possible ! »
– Simon Proulx, directeur général.

Donnne-moi des mots qui sonnent

Cette année, le Festival propose certains noms très intéressants! Alaclair Ensemble sera de la partie pour faire groover les babouins et babouines, Fred Fortin rockera la casbah alors qu’Half Moon Run fera plaisir aux festivaliers avec leurs hymnes fédérateurs. Lydia Képinski qui est en réelle conquête du Québec cet été grâce aux nombreux prix remportés aux Francouvertes sera aussi de la partie. Tout comme les Sœurs Boulay qui sont toujours excellentes en spectacle. En manque de funk et de soul? The Brooks sera là pour remplir les carences.

Alex Nevsky sera aussi de la partie au bonheur des admirateurs de ritournelles intoxicantes. Émile Bilodeau foulera aussi la scène de Drummondville. Évidemment, Les Trois Accords n’allaient pas manquer l’édition présente! Et si ça fait trop longtemps que vous n’avez pas chanté Seigneur et Boomerang, Kevin Parent viendra vous chanter ça sur scène.

Manger sa pout’ avec classe

Plusieurs chefs s’affronteront dans une compétition sans merci pour la Fourchette d’Or, ultime récompense poutinale. Cette année, plusieurs chefs seront sur place pour exciter vos papilles gustatives.

Petite Maison – Montréal – Danny St-Pierre, Chef invité du festival
Europea – Montréal – Jérôme Ferrer, Champion en titre 2016
Vladimir Poutine – Montréal
Mr. Méchoui – Trois-Rivières
Le Canadien – Notre-Dame-du-Bon-Conseil
Ça roule ma poule – St-Jérôme
Poutine Factory – Mirabel
L’Acadien Su’ la GO! – Tracadie
Golden Fries – Ottawa
Dindon du Québec – St-Hyacinthe
Charlie’s Diner – Bromont
La Shop à Poutine – Terrebonne

À vos fourchettes!

http://festivaldelapoutine.com/