Stevenson Archives - Le Canal Auditif

Concours : Dilly Dally, Helena Deland et Stevenson à Santa-Teresa


Salut! Le Canal Auditif en collaboration avec le festival Santa-Teresa est content de vous offrir la chance de gagner une paire de billets pour le spectacle de Dilly Dally, Helena Deland et Stevenson au Montecristo le 29 avril 2017 à 21h. Pour participer, vous n’avez qu’à nous nommer une chanson de l’un ou l’autre des groupes dans la section commentaire ci-dessous.

Le concours est en vigueur du 20 au 26 avril 2017 à midi. Le tirage aura lieu le 26 avril avant 17h et la personne gagnante sera contactée par la suite. 18 ans et plus. Bonne chance!

http://www.santateresa.ca/

Critique : Stevenson – Sadboyz

Stevenson est un trio de… Laval… oui, étonnamment. En même temps, c’est un peu normal, c’est quand même la deuxième ville en importance au Québec. La grande différence, c’est que ses musiciens ont tendance à se réclamer plus de la scène montréalaise. N’en demeure pas moins que les trois Lavallois sont Vincent Ford, Francis Oligny et Fred Le Tourneux-Gagnon. Après avoir fait paraître trois EP et une fusion de MakeDamnSure de Taking Back Sunday et Feeling This de Blink 182, la formation lance enfin un premier album adroitement intitulé Sadboyz.

Pourquoi adroitement? Parce que la mélancolie est omniprésente sur Sadboyz. Stevenson fait dans le emo rock très mélodieux qui n’est pas sans rappeler les débuts de Death Cab For Cutie, le projet Lieutenant de Nate Mendel et un tout petit peu The World Is A Beautiful Place and I’m No Longer Afraid To Die. Pour sa part, Ford a une voix qui s’apparente à celle de David Bazan. Tout est en place pour faire plaisir aux fans du genre sentimental.

Et Stevenson relève le défi haut la main. Les pièces de Sadboyz sont accrocheuses, à la fois dynamiques et mélodieuses. La réalisation est juste assez marginale pour ne pas perdre la beauté des chansons, mais ne pas tomber dans le piège des enregistrements trop léchés. La chanson-titre est un bon exemple et résume bien ce qu’on retrouve sur ce premier album :

« Sadboyz you’re getting sadder
Over and by their sadness
Keep downing liquid courage.»
– Sadboyz

Plusieurs chansons frappent dans le mile sur ce premier album de la formation. L’efficace Letters, la quasi langoureuse Card Flight et la plus bruyante Better With Days sont toutes des pièces qui donnent envie de revenir à Sadboyz. Laundry est une sorte de balade, mais franchement champ gauche, avec son instrumentation mixée de manière atypique, ses moments de calme qui surprennent et le chant fort réussi de Vincent Ford. Le groupe prend aussi parfois une tangente plus punk comme le démontrent Wind Frames et la dérangeante Oncle Dog.

Un premier album tout à fait réussi pour Stevenson. Si vous aimez le rock emo, c’est le genre de formation qui risque de vous plaire fortement. On est dans le registre un peu plus proche de la pop dans les durées et les constructions de chansons et ça marche à merveille. Comme quoi, il y a des bonnes chansons qui s’écrivent à Laval!

Ma note: 7,5/10

Stevenson
Sadboyz
Indépendant
36 minutes

https://stevensonson.bandcamp.com/

La programmation du festival Santa Teresa

Le festival Santa Teresa lance aujourd’hui la programmation pour sa première édition. Ce nouvel événement avait précédemment annoncé la venue de Patrick Watson et City and Colour sur la Rive Nord. Est-ce que les programmateurs allaient s’arrêter à ces deux noms d’envergure? Oh que non. Santa Teresa compte sur des artistes très intéressants qui valent le détour.

Dès le jeudi 27 avril, les spectateurs pourront se frotter à de la relève de qualité. Au Saint-Graal, le plateau double Les Louanges et Lydia Képinski vous donnera l’occasion de faire votre rattrapage sur l’édition 2017 des Francouvertes. We Are Wolves sera au Montecristo alors que Xavier Caféïne fêtera les 10 ans de Gisèle au Cha Cha.

Le vendredi 28, Mon Doux Saigneur et Philemon Cimon seront au Saint-Graal alors qu’HOAN, Suuns et Duchess Says joueront au Montecristo. Une solide soirée de rock attend les festivaliers. Au Cha Cha, c’est Ralph et Geoffroy qui feront plaisir aux amateurs d’électro-pop de qualité. Et Beyries sera en prestation à La Protestante dans un spectacle présenté par Culture Cible!

Finalement, samedi le 29, la scène extérieure s’animera avec Rymz, Alaclair Ensemble, The Franklin Electric, July Talk et A Tribe Called Red! Oui, oui, ça va swinger sur un temps à Sainte-Thérèse. À l’Église Sainte-Thérèse-d’Avila, ce sera la jeune sensation Wilsen qui sera d’office en première partie de Patrick Watson. Au Saint-Graal, c’est Mathieu Bérubé et Laurence Castera qui prendront la scène alors que Stevenson, Helena Deland et Dilly Dally seront au Montecristo. Du côté du Cha Cha, on aura droit à Aliocha. Finalement, la fin de soirée se passera au HB Bar avec Husser (The Posterz) et Lou Phelps.

Une solide programmation pour cette première édition du festival Santa Teresa. On a bien hâte d’aller virer sur la Rive Nord à la fin avril!

http://www.santateresa.ca/

Écoute exclusive : Stevenson – Letters

Stevenson s’apprête à lancer son premier album, Sadboyz, le 7 avril prochain. Le trio est composé de Vincent Ford à la guitare et la voix, de Francis Oligny ainsi que de Fred Le Tourneux-Gagnon à la batterie. La bande décrit sa musique comme de la downer pop, on pourrait aussi dire de l’indie rock avec une bonne dose de mélancolie dans les mélodies. Letters est une chanson qui rentre au poste avec aplomb sans jamais nous faire violence. Ça donne envie de se dandiner le popotin et de danser de la poitrine comme dans les années 80. Ça donne aussi envie d’entendre le reste de l’album. En attendant, on peut se faire plaisir avec ce premier simple.

Le spectacle de lancement de Sadboyz aura lieu le 13 avril à l’Esco (momentanément déménagé au Cactus). Tous les renseignements par ici.