Slowdive Archives - Le Canal Auditif

Les 50 meilleurs albums de 2017… à date…

Voici donc ce moment si plaisant de l’année où on vous fait un inventaire des sorties remarquées. Parmi celles-ci, on retrouve que des albums ayant obtenu la note de 8 ou plus. Rien de moins! On vous offre la crème de la crème sur un plateau. Pour vous faciliter la tâche, nous avons regroupé les albums par genre tout en faisant une catégorie spéciale pour nos bons produits locaux, qu’ils soient anglophones ou francophones. Bonne écoute.
 
 

From Québec with love

Peter Peter – Noir éden
Colin Stetson – All This I Do For Glory
Philippe B – La grande nuit vidéo
Kid Koala – Music To Draw To : Satellite
Tim Darcy – Saturday Night
Leif Vollebekk – Twin Solitudes
Mat Vezio – Avant la mort des fleurs cueillies
Samuele – Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent
TOPS – Sugar at the Gate

Hip-Hop / R&B

Run The Jewels – Run The Jewels 3
Loyle Carner – Yesterday’s Gone
Sampha – Process
Thundercat – Drunk
Kendrick Lamar – Damn.
Vince Staples – The Big Fish Theory
Lomepal – Flip
Ho99o9 – United States of Horror
Jay-Z – 4:44

Folk

Mount Eerie – A Crow Looked At Me
Fleet Foxes – Crack-Up

Rock

Nine Inch Nails – The Fragile : Deviations I
Polaroid3 – Rivers
Slowdive – Slowdive
Oxbow – Thin Black Duke
Flotation Toy Warning – The Machine That Made Us
The XX – I See You
Ty Segall – Ty Segall
Foxygen – Hang
The Sadies – Northern Passages
Dirty Projectors – Dirty Projectors
Vagabon – Infinite Worlds
Future Islands – The Far Field
Feist – Pleasure
King Gizzard & The Lizard Wizard – Flying Microtonal Banana

POP

Lorde – Melodrama

Punk/Hardcore

Meat Wave – The Incessant
Pissed Jeans – Why Love Now
USA Nails – Shame Spiral
Priests – Nothing Feels Natural

Métal / Post-Rock

Grails – Chalice Hymnal
Pallbearer – Heartless
King Woman – Created in the Image of Suffering

Électronique / expérimental

Clark – Death Peak
Arca – Arca
Xiu Xiu – Forget
Pharmakon – Contact
Tigran Hamasyan – An Ancien Observer
Jlin – Black Origami
Bonobo – Migrations
Com Truise – Iterations

Bonne deuxième moitiée (déjà entamée) de 2017 les mélomanes!

Critique : Slowdive – Slowdive

Après avoir repris la route pour jouer leurs vieux succès depuis 2014, l’année 2017 marque le retour sur disque de Slowdive. Une longue pause s’était imposée dans les années 90 après les insuccès de Souvlaki et Pygmalion. Bien que ces deux albums (ok, surtout Souvlaki) aient aujourd’hui le statut d’albums cultes, il n’en a pas toujours été ainsi. Avec la presse britannique qui a démoli leurs deux derniers albums et les tournées peu fructueuses, la bande à Neil Halstead a lancé la serviette en 1995 après 6 ans d’activité. Mais comme c’est souvent le cas, le bouche-à-oreille et l’arrivée d’internet ont changé les choses. Un nouveau public s’est ouvert aux chansons pop bien réverbérées des Anglais au cours des années 2000. Nous voilà donc en 2017 avec la suite des choses.

Dès les premières notes, on aperçoit un certain changement de son. Malgré les couches de pédales à effet, on remarque une plus grosse production, quelque chose de plus contemporain. Le son de Slowdive semble avoir quelque peu évolué et c’est pour le mieux. L’excellente Slomo qui ouvre l’album donne le ton. La ligne de voix peut sembler déstabilisante à la première écoute, mais on s’habitue rapidement. On remarque aussi les belles harmonies entre Neil Halstead et l’indispensable Rachel Goswell.

Les choses se poursuivent avec une belle rockeuse : Star Roving. Une formidable énergie et de belles textures sonores viennent confirmer que ce premier simple est un coup de foudre malgré une progression d’accords assez typique du style shoegaze/dream pop.

Les Anglais lèvent quelque peu le pied de la pédale à gaz pour la suite des choses. Don’t Know Why et Sugar for The Pill offrent de belles mélodies et des guitares vaporeuses sans jamais s’éloigner de la ligne conductrice de l’album. Des moments qui rappellent la pop des années 80 sont perçus ici et là, venant rajouter un peu de variété.

Le gros son rock et sans abus de pédales de distorsion revient pour l’excellente Everyone Knows avec la voix de Rachel bien ensevelie sous la réverbération et une très inventive ligne de basse. La même chose pourrait être dite avec la fantastique No Longer Making Time. Cette dernière est peut-être la plus familière, car on a l’impression qu’elle aurait pu se retrouver sur Slouvaki.

On se dirige vers la fin dans un beau festival de pédales de délai avec la très dream pop Go Get It. Près de 6 minutes (en fait, les 8 chansons de l’album sont plutôt longues) de sonorités à écouter très fort dans vos écouteurs afin de pouvoir en apprécier toutes les textures. Encore une fois, sans surprise, les voix sont bien camouflées dans le mix.

En guise de conclusion, Slowdive invite l’auditeur à une jolie et mélancolique finale. Avec une ligne de piano répétitive, un son assez minimaliste et aucune percussion, Falling Ashes est la chanson de l’album qui rappelle le plus Pygmalion. Il s’agit ici d’un 8 minutes de subtilités et de beauté qui sera très pertinent une fois l’automne revenu. Ou tout le temps, c’est selon.

2017 sera donc le grand retour sur disque pour un autre groupe britannique de la mouvance shoegaze. Pour notre grand plaisir, Slowdive est revenu en force avec une suite digne des meilleurs moments des années 90, mais avec une solide production des années 2000. Huit chansons qui feront plaisir aux fans de la première heure, les retardataires (et ils sont nombreux) et une nouvelle génération.

Ma note: 8,5/10

Slowdive
Slowdive
Dead Oceans
46 minutes

http://www.slowdiveofficial.com/

10 albums à surveiller en mai 2017

Mac DeMarco – This Old Dog (5 mai)

Le sympathique barde décontracté Mac DeMarco lancera le 5 mai son quatrième album, This Old Dog. À l’écoute des premiers simples issus de l’album, on comprend rapidement que non seulement DeMarco est toujours empreint d’une attitude « chill », mais qu’en plus, c’est un tantinet plus mélancolique qu’à l’habitude. Est-ce dû au changement de vie de DeMarco qui a déménagé sur la côte ouest au courant de la création? Pourtant le soleil de la Californie devrait l’avoir réchauffé. À suivre.


 

Perfume Genius – No Shape (5 mai)

Mike Hadreas n’a pas fait d’albums ennuyants encore. Et No Shape ne semble pas s’enligner pour être un flop non plus. Pour le réaliser, il a fait appel à un réalisateur d’expérience qui a travaillé avec Fiona Apple et Alabama Shakes : Blake Mills. On y trouvera aussi une collaboration avec Weyes Blood. Bref, tout ça a l’air bien intéressant!


 

Slowdive – Slowdive (5 mai)

Ça faisait très longtemps que Slowdive s’était séparé. Le groupe avait fait partie de la grande vague de groupe de shoegaze britannique au début des années 90. En 1995, le groupe s’est séparé après des problèmes avec leur maison de disque. Puis, en 2014, ils se sont réunis pour quelques performances. Voilà qu’on aura enfin du nouveau Slowdive à se mettre sous la dent le 5 mai prochain!


 

Girlpool – Powerplant (12 mai)

Le duo tout féminin de Girlpool est sur notre radar depuis un bon bout de temps. Après un EP réussi, la paire avait fait paraître le bien appréciable Before the World Was Big en 2015. Elles sont maintenant de retour avec Powerplant. À l’écoute du simple It Gets More Blue on remarque plusieurs choses. Tout d’abord, leur son minimaliste est résolument derrière elles. Puis, leurs harmonies vocales n’ont jamais été aussi parfaites. Finalement, il va falloir découvrir ce nouveau son que les filles mettent de l’avant.


 

Philippe B – La grande nuit vidéo (12 mai)

Philippe B nous a habitués à de très bons albums avec ses précédents, dont le très réussi Ornithologie, la nuit. Sa passion pour le moment plus sombre de la journée se fait ressentir encore une fois dans le titre. La grande nuit vidéo paraîtra le 12 mai prochain et promet d’être à la hauteur des attentes. Déjà Rouge-gorge est un simple magnifique et émouvant à souhait. Le duo avec Laurence Lafond-Beaulne(Milk & Bone) est tout simplement parfait et lorsque la chanson s’emporte, on est emporté avec elle. La bonne nouvelle? Elle signe deux autres duos sur le nouvel album. On a très hâte!

Pages : 1 2