savages Archives - Le Canal Auditif

Savages – Adore Life

SavagesSavages revient à l’avant-scène en ce début d’année avec Adore Life, leur deuxième album. En 2013, la formation anglaise avait fait paraître Silence Yourself, une charge à fond de train envers une société que les filles jugent opprimante. Le groupe est particulièrement efficace à exprimer la violence qui est faite aux individus marginaux. Elles représentent à merveille l’esprit du punk et l’habite avec un fort penchant féministe très intéressant et positif.

Sur Adore Life, le quatuor prend une tournure beaucoup plus intime. Plutôt que de discuter société, elles parlent d’elles, de la vie, de l’amour, des hauts et bas. Le tout est jeté sur une musique encore mieux dessinée, mieux construite, plus nuancée et surtout un peu plus aventureuse. Il y a moins de rage, mais plus de force brute. C’est tout à fait délicieux de la première à la dernière note.

Les relations amoureuses occupent une grande part des préoccupations exprimées dans les paroles sur Adore Life. The Answer qui ouvre l’album prend le chemin de la jalousie et des relations toxiques. Et que dire de l’excellent riff de la guitariste Gemma Thompson superbe d’un bout à l’autre! Le superflu n’a pas sa place dans la musique de Savages qui préfère le dense à l’aérien. La seule exception est la pièce Adore. Menée de front par la basse mélodieuse, la chanson fait place à quelques sons de guitares abrasives et quelques tambours qui se font épars tout au long. On laisse plutôt entièrement la place à la voix de la puissante et charmante Jehnny Beth. Celle-ci possède à la fois la révolte et le charme d’un crooner dans sa voix. Son interprétation tout au long de l’album est succulente.

Parmi les autres pièces, plusieurs retiennent l’attention comme la dance-punk Evil, la viscérale Sad Person, la mélodieuse When In Love ainsi que la sombre et surprenante Surrender. Vraiment, on ressort de l’écoute de Adore Life avec un sentiment de satisfaction complet.

Savages offre un excellent nouvel opus de post-punk. Si vous avez aimé Silence Yourself, vous risquez d’être encore plus en extase devant le quatuor féminin. Les Anglaises nous envoient des pièces puissantes et intimes qui frappent la cible à tous coups.

Ma note: 8/10

Savages
Adore Life
Matador Records
40 minutes

http://savagesband.com/

Les 3 Étoiles: semaine 70

LCA_Les3etoiles
 

PERDRIX – GINA

Attention! Attention! Avant qu’on m’accuse d’être aussi corruptible que les libéraux provinciaux, je tiens à clarifier de quoi: je joue dans le clip. Oui, oui, le commis maladroit qui danse comme un mononcle sorti de ton party de famille des années 80, c’est LP Labrèche. Maintenant, concentre-toi sur tout le reste. Perdrix, c’est un jeune groupe né des cendres de Grosse montagne. La formation compte parmi ses rangs le batteur et le guitariste de RELIEFS ainsi que le Guillaume Mansour de «l’expérience» du même nom. C’est un peu kitsch, c’est pas mal accrocheur et ça risque de rester pogné entre tes deux oreilles.


 

SAVAGES – THE ANSWER

Les punks toutes féminines de Savages nous reviennent avec un premier extrait de leur deuxième album à paraître le 22 janvier prochain. On peut dire qu’elles n’ont rien perdu de leur mordant, mais qu’avec ce premier extrait on a droit à quelque chose de psychédélique et mélodieux. Les répétitions sont nombreuses et la dissonance est maîtresse. Tout à fait prometteur, ce nouvel album de la bande anglaise.

BISON BISOU – DDD

Bison Bisou, c’est une formation française qui traîne aussi dans les milieux peu fréquentables du punk. Ceux-ci font paraître un nouvel EP intitulé Régine aujourd’hui et pour en faire la promotion, il lance DDD, premier extrait du mini-album. C’est à la fois poignant, mélodieux et non conformiste. On y retrouve beaucoup d’influence de Les Savy Fav. C’est tout à fait satisfaisant.