nicolet Archives - Le Canal Auditif

Les 10 albums à surveiller en août 2017

Dead Cross – Dead Cross (4 août)

Dead Cross est un nouveau groupe de punk hardcore à apparaître sur la scène californienne. La formation est composée de membres qui ont tous fait leurs preuves auparavant : Mike Patton (Faith No More et Fantômas), Mike Crain (Retox), Justin Pearson (Retox et Head Wound City) et Dave Lombardo (ex-Slayer et Fantômas). Patton est toujours aussi excentrique et ses maniérismes vocaux collent à merveille à la musique brutale du groupe.


 
 

Oneohtrix Point Never – Good Times OST (11 août)

Le musicien Danien Lopatin lancera à la mi-août la trame sonore du film Good Times, un drame judiciaire réalisé par Ben et Josh Safdie et qui a été sélectionné pour la compétition officielle de la Palme d’Or à Cannes. D’ailleurs, Oneohtrix Point Never a remporté le prix de la meilleure trame sonore de film pour celui-ci lors du festival. En attendant le reste de l’album, vous pouvez vous remplir les oreilles de la touchante et émouvante The Pure and the Damned sur laquelle chante Iggy Pop.


 
 

Photay – Onism (11 août)

Photay est le nom de scène d’Evan Shornstein. Ce jeune compositeur de musique avait fait tout un tabac avec son premier EP en 2014. Voici qu’il lancera un premier album en bonne et due forme, le 11 août prochain. Si l’on se fie aux simples parus à ce jour, le jeune homme réussi toujours à naviguer dans les eaux de l’électronique d’avant-garde tout en y insérant un minimum de mélodie. C’est très convaincant.


 
 

Cloakroom – Time Well (18 août)

Cloakroom est un groupe à la mélancolie pesante qui avait fait paraître le très appréciable Further Out en 2015. Voici qu’ils reviennent avec Time Well qui semble se poursuivre dans la même veine de tristesse distorsionnée. Seedless Star exulte ce son qui se se rapproche des chansons plus douces de Deftones et celles des groupes emo des années 90 comme Sunny Day Real Estate et Pedro The Lion.


 
 

Grizzly Bear – Painted Ruins (18 août)

Le groupe américain Grizzly Bear s’apprête à lancer son 5e album, Painted Ruins, en août. Ceux qui avaient très bien fait sur Shields sauront-ils offrir un autre album d’aussi grande qualité? Quatre simples sont apparus sur le net dans les deux derniers mois et à date, on peut dire que c’est très satisfaisant pour les tympans. Leurs mélodies vocales sont toujours aussi riches, leurs trames originales et leur son nuancés.


 
 

Pages : 1 2

La playlist à Boubi de juillet 2017

Salut les mélomanes!

Pour la playlist du mois de juillet, j’y suis allé vraiment plus rock. Vous y trouverez des nouvelles pièces de Widowspeak, Mon doux Saigneur, Nicolet, Alvvays, Chad VanGaalen, Ariel Pink, Broken Social Scene et Les Louanges.

Bon mois de juillet!

Les 3 étoiles du 12 mai 2017

Nicolet – Ratio

Chivi Chivi est une jeune maison de disque qui va de plus en plus faire parler d’elle. Entre autres parce qu’elle choisit bien ses artistes… toux… Lydia Képinski… toux. La plus récente annonce est Nicolet qui lancera un album à l’automne prochain. Le projet d’Étienne Hamel est présent sur la scène montréalaise depuis un bon bout de temps et a participé aux Francouvertes en 2016. Il nous présente l’entraînante Ratio qui te donne envie de te grouiller le popotin sur ta chaise d’ordi.

LCD Soundsystem – Call the Police

LCD Soundsystem avait fait un peu de peine à tout le monde lorsque James Murphy avait annoncé que c’était terminé en 2011. La joie est revenue dans le cœur des mélomanes lorsque la formation est revenue pour une série de spectacles en 2016. Finalement, la série de spectacles, à l’image des premières années du groupe, n’a tout simplement jamais arrêté. Bien qu’ils ont d’excellents succès en banque, on attendait avec anxiété la venue de nouvelle musique. Le vœu de bien des fans a été exaucé vendredi dernier lorsque les deux nouveaux simples, Call the Police et American Dream, sont apparus. Vous pouvez enfin vous faire plaisir aux tympans.


 

Omar Souleyman – Ya Bnayya

Vous connaissez Omar Souleyman? Le chanteur de noce beaucoup trop rythmé syrien? Il lancera en 2017 son nouvel album To Syria With Love, et dieu sait qu’elle en a besoin. Souleyman nous livre une autre pièce qui donne envie de danser toute la nuit avec son habile mélange de musique électronique et de mélodie typique du Moyen-Orient. De quoi faire danser ta noce cet été.

Les Francouvertes 2016: soirée 1

IeA6sbmvPour la 3e année consécutive, LP Labrèche et S. Deslauriers couvriront l’intégralité de la 20e édition des Francouvertes; le plus important concours musical de la relève francophone… selon nous, à tout le moins. Pour cette première soirée de préliminaires, c’est S. Deslauriers qui était convié au Lion d’Or afin d’assister aux performances de Nicolet, Éric Charland et Vincent Appelby, incluant une courte performance de Damien Robitaille en introduction à cette soirée. Évidemment, Robitaille est maintenant un vieux pro et il a bien mis la table pour les trois artistes émergents.

Cette séance a commencé avec la formation indie rock Nicolet. Menée par le multi-instrumentiste Étienne Hamel, la cohésion musicale dont fait preuve le sextuor (basse, guitare, batterie, claviers, cuivres) est totalement irréprochable. J’ai senti une influence vocale très Jimmy Hunt. J’ai également fait quelques liens de filiation avec la formation française Feu! Chatterton… probablement l’accent un peu maniéré d’Hamel qui est en cause. Bonne prestation, malgré le côté un peu consensuel de l’offre. Cette mixture de rock éthéré à la Radiohead et de soft-rock très seventies à la Destroyer est très intéressante, mais ça manque un peu d’excès, d’intensité et de piquant. En contrepartie, Lafontaine est une excellente chanson.

Par la suite, c’est Éric Charland qui avait la responsabilité de prendre la relève de Nicolet… bien franchement, votre humble scribe n’a pas été impressionné outre mesure. Le jeune homme est un pianiste hors pair et un guitariste doué, pas de doute là-dessus. Côté songwriting, c’est tout à fait correct. Là où le bât blesse, c’est au niveau de l’interprétation duveteuse que Charland imprime à ses chansons. C’est très très très gentillet. Musicalement, on est dans le pop-rock à la Keane/Coldplay. Aussi bien dire qu’on est dans le déjà-vu gros comme le bras! Après le tour de chant du jeunot, je me suis posé une question existentielle. Comment un instrumentiste de talent peut-il être aussi conventionnel? Dans la fleur de l’âge et aussi peu rebelle, je trouve ça franchement préoccupant. Je souhaite sincèrement à Éric Charland la découverte de musiques plus aventureuses.

Et ça s’est terminé quand même de belle façon avec le country rock salopé de Vincent Appelby. Il est le guitariste attitré d’Ariane Zita; un tout autre univers il va sans dire! Appelby et son groupe font preuve d’une belle chimie. L’utilisation de l’orgue est fort à propos, les solos très «southern rock» d’Appleby font le travail, les ascendants Wilco/Fred Fortin sont bien assumés et les gars exécutent les chansons avec une belle énergie… ne manque qu’un peu plus de hargne. La solution pourrait peut-être résider dans la venue d’un autre guitariste au son plus abrasif. Cependant, je salue le courage d’Appelby d’exploiter un genre musical qui n’a vraiment pas la cote au Québec. Disons que mes compatriotes sont pas mal plus «folk familial» que «rock rural made in USA». Je vais surveiller la trajectoire d’Appelby de près. Promis.

Voilà le palmarès après ce coup d’envoi :

1. Nicolet
2. Vincent Appelby
3. Éric Charland

http://francouvertes.com/

https://www.facebook.com/nicoletmusique

http://ericcharland.bandcamp.com/releases

https://www.facebook.com/vincentappelby/