Nanochrome Archives - Le Canal Auditif

CCF 2017 : Keith Kouna et Nanochrome

La 31ième édition du festival Coup de cœur Francophone a débuté hier soir avec la grosse soirée au Club Soda qui mettait en vedette Keith Kouna (accompagné de Mon Doux Saigneur en première partie). Originaire de la ville de Québec, la formation de Kouna était de passage à Montréal pour défendre les plus récentes chansons de Bonsoir Shérif, quatrième album en carrière paru le mois dernier, sous le label Duprince.

Bonsoir Shérif… et fermez vos gueules

D’un rock littéraire assez puissant, la bande de Kouna s’est démontrée assez puissante sur les planches du Club Soda pas tout à fait plein pour un soir de lancement. Quoi qu’il en soit, le chanteur à lunettes à su bien enflammer la foule. Armé de sa voix rauque et de ses fidèles musiciens, Keith Kouna a fait déferler les chansons de Bonsoir Shérif en prenant le temps de bien faire ressortir les paroles baignées dans une poésie colérique à n’en plus finir. Kouna est exaspéré de l’état du monde dans lequel on vit. Ça paraît. Le ton est douloureux, rocailleux, par moments, on peut même dire que ça brasse de temps à autre la cage de résonnance. Prenons le titre Shérif. Les guitares se sont déchaînées. La batterie était enflammée. Les synthés devenaient énergiques. Dans un décor un peu minimaliste, on pouvait apercevoir des bandes verticales qui reflétaient l’image de la scène en instantané. Très intéressant comme contraste, Il ne va sans dire!

Kouna faisait sortir le méchant illuminé de jeux de lumière éclatants. Tandis que sur Vaches, la guitare électrique donne le ton à la pièce. KK exprime sa colère tiraillée par des sujets sociaux d’actualité de l’heure. Quant à Brillantine (du disque Les années monsieur), le public chante en même temps que le meneur de jeu. Les arrangements musicaux se mélangent à la voix rauque de Kouna. La chimie musicale opère sa magie assez rapidement où on se fait proposer d’entrer dans un univers complètement disjoncté où lever sa bière, agiter sa tête de tout bord, tout côté, et de crier en même temps ne déplaît à personne. Seul hic, public… oui, je m’adresse à vous. Expliquez-moi. Pourquoi parlez-vous en même temps que le déroulement du spectacle? Non, ça ne m’intéresse pas de savoir comment s’est déroulée votre dernière soirée de cartes. Non, ça ne m’intéresse pas de comprendre l’évolution des amphibiens. Non, ça ne m’intéresse pas de savoir comment s’est passé votre dernier rendez-vous galant. Et non, ça ne m’intéresse pas de savoir si vous allez à la chasse en fin de semaine (je n’espère pas, du moins). De grâce, concentrez-vous sur la musique. Concentrez-vous sur le moment. Bref! Petite montée de lait de votre arpenteuse musicale à lunettes. Passons.

Éloge de la lenteur

Ma première soirée se termine au Divan Orange avec Nanochrome, un groupe que je ne connaissais pas vraiment, mais que j’ai pris plaisir à découvrir. Venant directement de Val D’Or, les garçons sont grimpés sur la scène du Divan (une première à Montréal) pour proposer différentes chansons au rock bien exécuté. Les cordes pincées et les batteries frappées donnaient une ambiance planante particulière où il faisait bon de tendre l’oreille. Malgré une légère timidité scénique qui les habitait, les garçons se sont démontrés soudés du début jusqu’à la fin de la performance. Avec Nanochrome, on fait l’éloge de la lenteur et de l’allongement dans les pièces. Les instruments s’allongent et épousent la forme du temps auquel le public fait face. Chaque minute, chaque seconde… Tout est calculé, certes… Mais tout est bien calculé. Avec des influences à la Monogrenade ou Karkwa, Nanochrome est clairement un groupe de post-rock à savourer dès maintenant, si ce n’est pas déjà fait.

On se dit à très vite pour la suite de mes aventures!

Coup de Coeur Francophone 2017 : la programmation complète

Ça s’en vient déjà. Dès le 2 novembre prochain, ce sera reparti pour 11 jours de plaisir auditif au Coup de Cœur Francophone. Nous connaissons maintenant la programmation complète, en voici quelques éléments dignes de mention!

Tout frais, tout show

Il y aura plusieurs lancements dans le cadre de CCF cette année, dont le plus attendu, celui de Philippe Brach le 6 novembre au Club Soda. Mais ce n’est pas tout. La Bronze, Loud, La Famille Ouellet, Tendre, Étienne Fletcher, Mara Tremblay, Coco Terreur et Totem Tabou lanceront aussi des albums dans le cadre du festival. Disons que ça ne manque pas de nouveauté pour le mélomane qui ne veut rien manquer de neuf. Ça nous rappelle qu’il reste encore beaucoup d’albums à paraître d’ici la fin de 2017!

Des grosses pointures

L’an dernier, il y était avec Les Goules, cette année, Keith Kouna est de retour en solo. Il présentera la soirée d’ouverture en compagnie de Mon Doux Saigneur le 2 novembre au Club Soda. Canailles prendra la scène pour présenter un spectacle assurément festif alors que Les Dales Hawerchuk vont livrer leur gros rock. Martin Léon va se faire aller le piano et on fêtera les 20 ans du Verre Bouteille le 5 novembre. Le 6 novembre, c’est l’événement De tout cœur avec Petite-Vallée qui sera à l’affiche. Damien Robitaille sera suivi de DJ Janime Jeanine le 8 novembre au Lion d’Or pendant que Daran sera au Club Soda. Le lendemain, ce sera Julien Sagot au Lion d’Or et les Sœurs Boulay au Club Soda. Eman et Vlooper auront une grosse soirée le 10 novembre en faisant la première partie de… Alaclair Ensemble.

De la relève de qualité

Anatole reprend du service le 2 novembre à l’Esco alors que Fuudge sera à Vinyle Chope et Bermudes au Quai des Brumes. Paupière sera accompagné de la formation française Juniore le 4 novembre au Lion D’Or. Double Date With Death s’est francisé le nom et jouera en compagnie de Victime plus tard en soirée. Medora présentera les chansons du réussi Ï alors que Laura Babin et Mélanie Venditti seront dans le même spectacle en compagnie de Mathias Bressan. Samuele et Julie Aubé seront à la Sala Rossa le 8 On compte aussi sur Tendre, Pure Carrière, Le Winston Band, MCC, Mathieu Bérubé, Chassepareil, Matiu, Nicolet, De la Reine, Marie-Claire, Mat Vezio, Louis-Philippe Gingras, Look Sacré, Zouz, Loïc April, La Fête, Martel Solo, Valery Vaughn et Miss Sassoeur et les Sassys.

La marge a de la place

Une soirée Frimat sera organisé et compte sur des artistes intéressants de l’Abitibi : Geneviève & Matthieu, Nanochrome et Carapace. Ce n’est pas tout, la direction de CCF a osé en programmant la talentueuse Xarah Dion avec Automelodi et Ellemetue. On pourra aussi voir Violett Pi reprendre sa chaise épeurante alors que Guillaume Mansour donnera un 5 @ 7 en jouant ses coups de cœur francophones. La soirée à ne pas manquer est celle du festival de la musique énervante en compagnie de Navet Confit, Crabe, Le monde dans le feu et Cou coupé mais qui joue OH MISÈRE en même temps que PONI et Dany Placard. La délicieuse française Halo Maud sera en terre québécoise pour un spectacle avec Corridor. Les fans de country pas convenu seront servis avec Menoncle Jason et Sarah Dufour le 10 novembre alors qu’IDALG fermera le tout en beauté le 12 novembre.

Bref, ce sera une grosse édition pour CCF.