MTELUS Archives - Le Canal Auditif

10 cadeaux à offrir à tes parents pour Noël

Du 4 au 21 décembre prochain, les sites du réseau Culture Cible (atuvu.ca, Baron Mag, Bible urbaine, Le Canal Auditif, Les Méconnus et Sors-tu.ca) s’unissent afin de vous proposer un Guide Cadeaux – Édition Noël 2017 ! Régulièrement, un nouvel article proposant une liste de [produits culturels à offrir en cadeau/ sorties culturelles, pour profiter pleinement du temps des fêtes,] sera publié sur l’un des six sites. Tous ces articles seront répertoriés au GuideCadeaux.ca.

1 – Celebrating David Bowie

Le 17 février prochain, c’est la musique de David Bowie qui sera à l’honneur au MTELUS. Ce grand de la musique qui nous a quittés en 2016, a laissé derrière lui un répertoire impressionnant et foisonnant. Lors de cette soirée toute spéciale, des musiciens férus vous livreront ses plus grands succès avec un aplomb extraordinaire.

Billets


 
 

2 — Natural Wonder : L’expérience Stevie Wonder ultime

Voici un autre spectacle qui met à l’honneur la musique d’un grand réinterprété avec en tête le but d’être le plus fidèle possible au répertoire d’origine. Le 17 janvier, au Théâtre Corona, replongez-vous dans l’œuvre-monstre de ce grand de la musique!

Billets


&nbps;
 

3 — Tao : Drum Heart

Est-ce que vous connaissez la troupe de percussionnistes Tao? Ils sont franchement impressionnants! Cette bande a réussi à remettre au goût du jour l’art ancien du tambour japonais. Vous aurez la chance de vivre cette expérience unique les 31 janvier et 1er février au Théâtre Maisonneuve. Une soirée rythmée et époustouflante à vivre pleinement. Même Colbert les a invités à son émission!

Billets


 
 

4 — Gala Rire et Agir

Tes parents sont moins mélomanes et plus rieurs? Amène-les au Gala Rire et Agir d’Oxfam-Québec et tu pourras faire une bonne action en même temps de les gâter. En plus, il y a quelques humoristes dans le lot qui ont une petite tendance à faire des chansons. C’est animé par Anaïs Favron et ça se passe le 14 mars au Théâtre Saint-Denis.

Billets

5 — Capitaine Révolte — Le fil d’arrivée

Capitaine Révolte a fait un retour remarqué dans la dernière année avec son Fil d’arrivée. Tes parents ont encore un petit peu de rébellion en eux? Et ils aiment un peu le folk-rock qui est livré avec une attitude punk? Capitaine Révolte risque de leur faire plaisir pour les Fêtes!

Lien d’achat

Pages : 1 2

12 cadeaux à offrir à ton ami(e) mélomane

Du 4 au 21 décembre prochain, les sites du réseau Culture Cible (atuvu.ca, Baron Mag, Bible urbaine, Le Canal Auditif, Les Méconnus et Sors-tu.ca) s’unissent afin de vous proposer un Guide Cadeaux – Édition Noël 2017 ! Régulièrement, un nouvel article proposant une liste de [produits culturels à offrir en cadeau/ sorties culturelles, pour profiter pleinement du temps des fêtes,] sera publié sur l’un des six sites. Tous ces articles seront répertoriés au GuideCadeaux.ca.

1 — Galaxie au MTELUS le 14 juin

Galaxie lancera Super Linx Deluxe, son nouvel album le 2 février prochain! Le groupe sera aussi en spectacle dans le cadre des FrancoFolies le 14 juin 2018. Une occasion à ne pas manquer!

Billets


 
 

2 — Majid Jordan au MTELUS le 16 janvier

Le duo torontois Majid Jordan viendra offrir un peu de chaleur dans la froideur hivernale de janvier. Une bonne occasion de se remettre en forme après la fête.

Billets


 
 

3 — AVATAR à l’Astral le 9 janvier

Le groupe de métal suédois AVATAR lancera son nouvel album le 12 janvier prochain. Venez découvrir Avatar Country trois jours avant sa sortie. Ce sera une excellente occasion de recommencer à headbanger après les fêtes!

Billets


 
 

4 — MØ et Cashmere Cat au MTELUS le 20 janvier

Certains connaissent Mø pour sa collaboration avec DJ Snake et Major Lazer sur le titre Lean On. La chanteuse danoise lance des tubes de pop efficaces depuis un bon bout de temps et elle sera de passage en compagnie de Cashmere Cat le 20 janvier prochain au MTELUS. Pour l’ami qui aime la pop aventureuse.

Billets


 
 

5 — Sleigh Bells à L’Astral le 27 janvier

Le duo Sleigh Bells a fait paraître l’EP Kid Kruschev en novembre dernier et maintenant ils prennent la route pour présenter les pièces. Leur prochain arrêt à Montréal est le 27 janvier à L’Astral et ça risque d’être un spectacle enlevant!

Billets


 
 

6 — First Aid Kit au MTELUS le 6 février

La formation First Aid Kit passera par Montréal le 6 février, peu de temps après la sortie de leur nouvel album Ruins. Ce dernier arrivera en tablette le 19 janvier prochain. Ça vous donnera un bon deux semaines pour apprendre les paroles avant d’aller vous faire aller les cordes vocales!

Billets


 
 

Pages : 1 2

Concours : Collie Buddz au MTELUS le 26 janvier 2018

Le chanteur de reggae Collie Buddz passe par le MTELUS dans le cadre de sa tournée hivernale. Ce sera l’occasion de te réchauffer du temps froid de janvier en te déhanchant sur la piste de danse. Pour ce faire, rien de plus facile. Vous n’avez qu’à répondre à la question suivante dans les commentaires.

Quel est le prénom de naissance de Collie Buddz?

Indice

Le concours est vigueur du 12 au 18 décembre 2017 à midi. Le gagnant sera tiré et avisé dans l’après-midi.

Ce concours est maintenant terminé. Merci à tous d’avoir participé!

Concours : DVSN au MTELUS le 27 février 2018

Le groupe canadien de R&B alternatif, DVSN, s’amène au MTELUS le 27 février prochain. Evenko et Le Canal Auditif sont bien heureux de t’offrir la chance de gagner une paire de billets pour leur concert. Pour participer, vous n’avez qu’à répondre à la question suivante dans les commentaires :

Quel est le nom du dernier album du groupe, paru en octobre dernier?

Le concours est vigueur du 27 novembre au 4 décembre 2017 à midi. Le gagnant sera tiré et avisé dans l’après-midi.

Ce concours est terminé. Merci d’avoir participé!

Pour plus d’infos.

Concert : Grizzly Bear et serpentwithfeet au MTELUS le 26 novembre 2017

serpentwithfeet en première partie de Grizzly Bear, c’est une pierre deux coups. Ce n’est pas une première partie et un acte principal, mais bien un 2 pour 1 assez alléchant merci. La seule chose qui manquait à cette soirée pour être parfaite, c’était une salle de spectacle (parce que le MTELUS, c’est plus un genre de festival de la réverbération) et un public attentif.

serpentwithfeet

L’éternelle originalité des performances du premier acte continue de faire son effet, bien qu’atténué par l’indifférence du public entassé dans la pièce. C’est comme s’il redéfinissait les limites entre la musique et le conte, comme si les mélodies lui venaient au même moment que les narrations qui ponctuent ses chansons. Oui, ses envolées lyriques sont un peu « show-off », mais ce n’est pas comme si c’était esthétiquement incohérent à la personne ou à l’œuvre – si l’on peut seulement les distinguer. Deux seuls hics : la platitude désolante du public (serpentwithfeet lui parle comme s’ils étaient seuls dans une chambre, mais il ne répondait pas), et la courte durée de la performance, soit 35 minutes. Parce que des monologues aussi colorés que les siens, on en prendrait des heures.

Grizzly Bear

Grizzly Bear
nous ont fait oublier notre microdeuil rapidement. Surmontés par un époustouflant décor minimaliste, les cinq membres ont mené un spectacle rodé très serré, avec une assurance irréprochable et juste assez de présence scénique. Ils ont interprété une bonne partie de leur dernier album ainsi qu’une palette d’œuvres variées tirées de leurs trois autres albums. Et le tout sonnait comme s’ils avaient joué ces pièces toute leur vie — même dans le cas de leur matériel le plus récent. On était loin d’un travail d’amateur…

… Mais on n’était pas encore rendus à la perfection. Premièrement, l’exécution d’Edward Droste au chant était souffrante par moments, et ce, surtout dans les plus subtils. Il peinait alors à ajuster sa voix au niveau du reste du groupe, gâchant certains de ceux-ci. Le choix du groupe d’assigner des parties à l’origine chantées par Daniel Rossen est assez discutable. Deuxièmement, la recherche esthétique des sons de synthétiseurs était assez faible à mon sens. En album, leur esthétique est très claire, perfectionnée, et c’est d’ailleurs le cas en live aussi, mais à l’exception de ce détail qui faisait parfois rouler les yeux. Dernièrement, bien que les arrangements étaient souvent intéressants et très efficaces, certains moments forts manquaient de jus en live par rapport aux versions studio. C’était très variable; certains morceaux étaient bonifiés par la performance — surtout ceux du dernier album, qui était pour moi un peu fade —, et certains furent diminués par un manque de pep (et par des arrangements moins rigoureux).

Quoi qu’il en soit, la performance était somme toute très agréable. Comme je l’ai dit un peu plus haut, l’esthétique plastique du groupe était vraiment bien reproduite sur scène, et ce autant grâce à la sonorité des instruments qu’au talent des instrumentistes. Je me dois d’ailleurs de mentionner le batteur du groupe. Celui-ci compose non seulement des parties subtiles et rafraîchissantes en studio, mais est également très capable, une fois sur scène, de les extrapoler avec l’intelligence d’un grand musicien. Il sait occuper la portion parfaite du volume total du groupe tout en gardant son jeu intéressant, une qualité essentielle — et rare — chez les batteurs. Tout ça pour dire que j’étais hier soir à trois petits problèmes près d’un des meilleurs concerts de l’année.