Migos Archives - Le Canal Auditif

La programmation du FEQ

Du 6 au 16 juillet prochain, Québec sera une fois de plus en fête pour le Festival d’été de Québec. Chaque année, la programmation du FEQ fait de bons coups musicaux et 2017 ne sera pas l’exception à la règle. On retrouve plusieurs noms intéressants, locaux comme internationaux. Les têtes d’affiche sont impressionnantes alors que Kendrick Lamar viendra faire « bouncer » la capitale. Notons aussi que Metallica s’est sans doute acheté un condo en basse-ville étant donné qu’ils y sont tous les trois mois. Muse y fera aussi un arrêt avant de performer à Osheaga. Que feront-ils entre les deux? Se louer un chalet dans Charlevoix? Aller visiter Chibougamau? Ou passer deux semaines à Drummondville? Mystère…

Revenons à la programmation, plusieurs artistes internationaux intéressants feront leur tour sur les plaines et dans la Capitale. DJ Shadow fera aller ses platines alors que Migos sera un autre moment fort pour les amateurs de rap. Quelques groupes feront autant le festival d’été qu’Osheaga, outre Muse. Phantogram et Andy Shauf seront aussi des deux fêtes. Notons la présence notable de l’excellent Flume et du groupe américain Pink Martini.

Les talents locaux seront aussi à l’honneur pendant le festival. Ça va swinger avec Bernard Adamus et Lisa Leblanc qui ont l’habitude de faire lever le party. Le hip-hop maison sera bien représenté par Dead Obies et Rymz alors que Les Cowboys Fringants prendront les plaines pour une énième fois. Fred Fortin, Groenland et Les Sœurs Boulay valent aussi le détour. On compte sur la présence des drôles de bardes des Trois Accords et la présence de The Barr Brothers et Yann Perreau. Bref, de la grande qualité! Une légende montréalaise sera aussi à l’honneur : Men Without Hats vont te faire danser en toute sécurité avec ses rythmes new wave.

Grosse programmation de la part du Festival d’été de Québec. On ira assurément faire notre tour au FEQ pour se rincer un peu les oreilles. Ah oui, les Backstreet Boys y seront aussi… malheureusement, nous serons bien occupés ce soir-là… Voici l’affiche avec la programmation complète à date!

http://www.infofestival.com/

Critique : Migos – Culture

Le trio géorgien Migos revient à l’attaque avec Culture, leur deuxième album. Il paraît un peu moins d’un an et demi après Young Rich Nigg*s, projet sur lequel figurait un de leur plus grand succès, Versace. Quelques semaines avant que Culture ne paraisse, le groupe a fait paraître son premier simple, Bad and Boujee en compagnie de Lil Uzi Vert, qui a connu ma foi un franc succès. Tous étaient donc bien enthousiastes de voir ce que Quavo, Offset et Takeoff avaient concocté pour la nouvelle année.

J’ai toujours aimé faire ma première écoute en pressant ce magnifique petit bouton nommé aléatoire sur mon Ipod. C’est un premier défi pour ce qui va passer dans mon canal auditif. Est-ce que ça se tient, même dans le désordre? Qu’est-ce que j’en tire, même si les chansons ne sont point ordonnées comme l’artiste le voulait? Ma chance a été telle, que je suis tombée sur la chanson Kelly Price, une pièce non seulement soignée, mais aussi tellement accrocheuse avec un couplet bien placé de la part de Travis Scott. Mon coup de cœur de l’album, et ce, depuis la première écoute.

En comparaison aux projets précédents du trio, on note une minutie plus grande quand vient le moment d’agencer les couplets et les passages instrumentaux. Chaque morceau forme un tout, étonnement très complet, qui ne laisse pas de vide ou d’insatisfactions pour celui qui l’écoute. Il est juste de mentionner que, pour quelqu’un qui ne serait pas fan de ce style tout de même plutôt minimaliste de trap à variations légères, l’opus pourrait devenir quelque peu redondant. Même pour celui qui en consomme beaucoup, après quelques écoutes, les morceaux qui ne seront pas vos favoris pourraient se fondre les uns dans les autres. Le travail plus léché des productions ajoute toutefois une signature tout autre à certaines pièces. What the Price, par exemple, voit des accords de guitare électrique entamer le tout.

T-Shirt est tout simplement parfaite et a même donné lieu à une majestueuse et primitive (seulement du côté vestimentaire) production vidéo. Un nouveau style visuel qui a attiré l’attention et qui diverge beaucoup du classique clip « je rappe devant une grande maison/voiture avec beaucoup de filles et je fais des gestes de gangs de rues ».

Bref, un projet qui, en plus d’être très agréable à écouter, a apporté une nouvelle image des trois rappeurs qui sont allés chercher quelque chose de plus léché et de fini.

Ma note: 7/10

Migos
Culture
300 Entertainment
58 minutes

http://migosonline.com/