Joe Newman Archives - Le Canal Auditif

Critique : Alt-J – Relaxer

Alt-J lance Relaxer, son troisième album en carrière suite au succès critique d’An Awesome Wave qui a même été décoré du Mercury Prize en 2012 et This Is All Yours au succès moins étincelant, mais qui démontrait que le groupe cherchait à explorer une nouvelle contrée sonore. Le trio anglais allait-il une fois de plus surprendre les mélomanes avec de nouvelles aventures?

À l’écoute de Relaxer, la réponse est évidente. Oui. Alt-J explore de plus en plus à travers différents paysages musicaux, des textures variées et des énergies diverses. Cependant, toute cette exploration nous laisse avec un drôle de sentiment. Le trio se lance dans tous les sens et on termine l’écoute un peu en déroute, se questionnant sur la direction qu’il tentait de prendre. La plupart du temps, ça ressemble aux couleurs des deux albums précédents. Pourtant, à quelques reprises, il défriche de nouveaux terrains à coup de cuivres comme sur l’accrocheuse In Cold Blood.

C’est un peu ceci qui frappe, malgré le nombre restreint de chansons, Alt-J essaie beaucoup de nouvelles choses sur Relaxer. Ce n’est pas une chose négative en soi, mais l’ensemble manque terriblement de cohésion. Ceci donne des frictions surprenantes entre le calme de leur adaptation d’House of the Rising Sun, une version à la fois magnifique et radicalement différente de la lecture de The Animals. Mais voilà, sur l’album, elle est suivie de Hit Me Like That Snare de loin la chanson la plus rock’n’roll du répertoire d’Alt-J.

Malgré l’incongruité, certaines chansons sont très efficaces, prises individuellement. 3WW, qui ouvre la galette, commence en douceur pour éclater au refrain. Ellie Roswell de Wolf Alice mélange sa voix à celle de Newman et ça fonctionne très bien. In Cold Blood dont je vous parlais plus tôt possède une mélodie très efficace qui n’est pas sans rappeller An Awesome Wave.

«01110011
Crying zeros and I’m hearing 111s
Lifeless back slaps the surface of the pool
Pool, killer, killer, pool, pool, killer
Kiss me »
– In Cold Blood

Deadcrush, avec sa trame qui possède un gros groove, fait aussi belle figure. Joe Newman y va de nombreuses modulations vocales comme lui seul sait les faire. Pleader qui ferme la marche sur Relaxer, a aussi un petit quelque chose de sympathique et une mélodie de guitare atypique et bien tournée.

Dans l’ensemble, Relaxer est intéressant, mais part tellement dans tous les sens que c’est une drôle d’écoute en tant que tout. Le manque de cohésion et certaines pièces qui sonnent un peu le déjà vu plombent l’aile d’Alt-J. On est loin de la charge magnifique qu’était An Awesome Wave, mais on ne se retrouve pas non plus devant un objet sans intérêt. Bref, c’est correct. Sans plus.

Ma note: 6,5/10

Alt-J
Relaxer
Infectious Music / Atlantic Records
39 minutes

http://www.altjband.com/