gala Archives - Page 3 sur 3 - Le Canal Auditif

GAMIQ 2015

gamiq 2015Le milieu de la musique indépendante québécoise était convoqué au Bain Mathieu par ce froid dimanche soir de novembre pour le 10e Gala alternatif de la Musique indépendante du Québec. Tout le monde était présent avec son plus beau sourire pour célébrer la musique bien de chez nous qui ose. Oubliez les tapis rouges, les robes Yves St-Laurent pis les potins sur la vie des vedettes. Nous nous sommes gelé les grelots comme tout le monde à faire la file pour entrer avant le gala et l’on buvait de la bonne vieille bière blonde.

Ce dixième gala était surtout le moment d’inaugurer le nouveau trophée: le Lucien en hommage à Lucien Francoeur, ce poète rebelle, ce rockeur éternel et cet homme qui n’a jamais vu sa langue se transformer en bois. D’ailleurs, le premier prix à être décerné pendant la soirée était le sien. Après un vibrant hommage de la part de Félix B. Desfossés, Francoeur a fait un discours qui aurait fait capoter quelques matantes eut-il été dit sur les ondes télévisuelles d’un gala mondain. Après avoir écorché l’industrie musicale et les instances officielles, il a fait l’apologie d’une vie rock’n’roll: «si tu prends assez de drogues tu vas vivre vieux!» Bref, on était loin d’un speech de Marie-Hélène Thibert.

La soirée comprenait aussi un hommage-surprise à Vincent Peake, un des piliers de la scène indépendante québécoise. Celui-ci a même lancé un bien senti: «j’le mérite». En effet, le co-porte-parole des prochaines Francouvertes mérite amplement cette reconnaissance pour ses participations à Groovy Aardvark, Grimskunk, Aut’chose et plusieurs autres projets. Un réel gentleman. Ne se trouvait personne au Bain Mathieu pour dire du mal du vétéran au cœur d’enfant. Les piliers de la scène punk et métal québécoise, dont Marco Calliari et Marc Vaillancourt ont profité de l’occasion pour lui chanter Y’a tu quelqu’un?

On a eu droit à plusieurs prestations endiablées, dont celle de Hashed Out, qui est rentrée au poste pas à peu près. On en profite pour saluer CISM qui a remporté le Lucien de Média de l’année. Cette radio universitaire remplit un mandat extraordinaire. C’est avec humilité et reconnaissance qu’on salue son travail essentiel. On vous laisse ici avec les gagnants de chacune des catégories et on se revoit l’année prochaine GAMIQ!

Album Pop de l’année/Pop Album of the year
Milk & Bone – Little mourning

Album Rock de l’année/Rock album year
Chocolat – Tss Tss

EP Rock de l’année/Rock EP of the year
Heat – Rooms EP

Album Indie rock de l’année/Indie Rock album of the year
Bernhari – Bernahri

Album Folk de l’année/Folk album of the year
Tire le coyote – Panorama

EP Folk de l’année/Folk EP of the year
Saratoga – Saratoga

Album Heavy de l’année/Heavy album of the year
Sandveiss – Scream Queen

Album Musique électronique de l’année/Electronic music of the year
Pierre Kwenders – Le dernier empereur bantou

EP Musique électronique de l’année/Electronic Music EP of the year
Le Couleur – Dolce Desir EP

Album ou EP Roots de l’année/Roots Album or EP of the year
Orkestar Kriminal – Tummel

Album Jazz/Contemporain de l’année/Jazz/Contemporary album of the year
Benoit Paradis Trio – T’as tu toute?

Album Expérimental de l’année/Experimental album of the year
Jardin Mécanique – La sinistre histoire du théâtre Tintamarre épisode 2

Album Rap de l’année/Rap album of the year
Eman X Vlooper – XXL

Vidéo de l’année/Video of the year
Tire le Coyote – Ma révolution tranquille

Révélation de l’année/Upcoming artist of the year
Milk & Bone

Auteur-Compositeur de l’année/Songwriter of the year
Félix Dyotte

Chanson de l’année/Song of the year
Coconut Water – Milk & Bone

Spectacle de l’année/Show of the year
Alaclair Ensemble

Artiste de l’année/Artist of the year
Loud Lary Ajust

Festival de l’année/Music Festival of the year
Le Festif

Salle de spectacle de l’année/Venue of the year
Le Divan Orange

Illustration d’album de l’année/Album cover of the year
Louis-Alexandre Beauregard/Thomas B. Martin – Ponctuation – La réalité nous suffit

Maison de disques de l’année/Record Label of the year
Bonsound Records

Agent de spectacle de l’année/Booker of the year
Heavy Trip

Média de l’année/Media of the year
CISM 89,3

http://gamiq.net

Le GAMIQ 2015: les nominations

11988613_10153635655034365_3741468697833105728_nAu Canal Auditif, on a toujours affectionné particulièrement le GAMIQ pour plusieurs raisons. La première raison réside dans le fait que ce gala renferme toute la musique émergente/locale qu’on écoute et qu’on affectionne véritablement; ce qui n’est pas toujours vrai à l’ADISQ. L’autre raison, c’est que le gala en soi est toujours source de belles surprises comme la victoire de Millimetrik l’année dernière pour l’album électro ou encore la blague de Gabrielle Laïla Tittley. Bref, on aime beaucoup ce gala franchement décoincé! Voici donc les nominations pour l’édition 2015 ainsi que les choix de Stéphane Deslauriers et Louis-Philippe Labrèche.

Album pop de l’année:

Domlebo – Bricolages
Félix Dyotte – Félix Dyotte
Geneviève et Matthieu – La Jamésie ostie/Les Enfants du plomb
Guillaume Beauregard – D’étoiles, de pluie et de cendres
Jérôme Minière – Une île (SD)
Julie Blanche – Julie Blanche
Milk & Bones – Little Mourning (LP)
Navert – Temps bipolaire
Secret Sun – Cold Coast

Album rock de l’année:

Chocolat – Tss Tss (SD)
Dany Placard – Santa Maria
Deux Pouilles en Cavale – Tambour et temps morts
Femme Accident – Hum
Lubik – Jusqu’au Boutte
Les Marinellis – Ile de rêve
Ponctuation – La réalité nous suffit (LP)

EP rock de l’année:

Choses Sauvages – Japanese Jazz
Heat – Rooms EP (SD)
She Serpent – She Serpent (LP)
The Muscadettes – Side A
Ultrapterodactyle – Sludge Pop

Album indie rock de l’année:

Bernhari – Bernhari
Julien Sagot – Valse 333 (SD)
La Bronze – La Bronze
Oromocto Diamond – Opononi
Poni – Poni (LP)

Album folk de l’année:

Anique Granger – Aimer comme une émeute
Bears of Legend – Ghostwritten Chronicles
Coco Méliès – Lighthouse
Elliot Maginot – Young/Old/Everything.in.between
Fire/Works – Shenanigans (LP)
Kandle – In Flames (SD)
Phil Moreau – Paratonnerre
The Loodies – The Loodies
Tire le Coyote – Panorama
Willows – Willows

EP folk de l’année:

Feathers – Unions (LP) (SD)
Jane Ehrhardt – Terminus
Mentana – Western Soil
Saratoga – Saratoga
The Great Novel – Buffalo Trace

Album heavy (punk & metal) de l’année:

Carotté – Punklore et Trashdition
Kraspoutine – Plus Grand Que Satan
Krokmitën – Omicron-Omega
Reanimator – Horns Up
Sandveiss – Scream Queen (LP) (SD)

Album musique électronique de l’année:

Alexeï Kawolski – My DC offset fields and the leftovers
Boundary – Still Life
Debbie Tebbs – UP!
Hologramme – Hologramme
Pierre Kwenders – Le dernier empereur bantou (LP) (SD)

EP musique électronique de l’année:

Dear Criminals – Strip (SD)
KenLo Craqnuques – Rue Sicard
Le Couleur – Dolce Désir EP (LP)
Syzzors – Leo
Toast Dawg – Brazivilain Volume II

Album rap de l’année:

Alaclair Ensemble – Tout est impossible (SD)
Eman x Vlooper – XXL (LP)
Kick & Snare (l’Algorythme présente) – Retour en arrière B – Side vol. 1
Loud Lary Ajust – Blue Volvo
Socalled – Peoplewatching

Album ou ep roots de l’année:

Canailles – Ronds-points (LP) (SD)
Face-T – EP1
Oktopus – Lever l’encre
Olivier Brousseau – La ligne du temps
ORKESTAR KRIMINAL – TUMMEL

Album jazz/contemporain de l’année:

Benoit Paradis Trio – T’as tu toute? (LP) (SD)
Ellwood Epps / Yves Charuest – La passe
Le Hot Club de ma Rue – Le Hot Club de ma rue
Mathieu Bellemare – Chants des Marais et des Morts
Olivier Babaz trio – Virages

Album expérimental de l’année:

Automatisme – Automatisme 3
Bord à Bord – Bord à Bord
Jardin Mécanique – La sinistre histoire du théâtre Tintamarre épisode 2
(swedish) Death Polka – 38 Minutes (LP) (SD)
thisquietarmy – Anthems for Catharsis

Vidéo de l’année:

Antoine Corriveau – Printemps, printemps (SD)
Canailles – Texas
Das Mortäl – La Pussy
Eman X Vlooper – Les pauvres
Kandle – Not Up To Me
Koriass – Américain
Le Couleur – Club Italien
Loud Lary Ajust – Blue Volvo
Philippe Brach – C’est tout oublié (LP)
Tire le Coyote – Ma révolution tranquille

Révélation de l’année:

Félix Dyotte
Julie Blanche
La Bronze
Lubik
Milk & Bones
Poni
Rosie Valland
Safia Nolin (LP) (SD)
Saratoga
Syzzors

Artiste de l’année:

Chocolat (LP) (SD)
Eman X Vlooper
Loud Lary Ajust
Kandle
Pierre Kwenders

Auteur-Compositeur de l’année:

Benoit Paradis (LP)
Elliot Maginot
Félix Dyotte
Julien Sagot (SD)
Michel Olivier-Gasse (Saratoga)

Chanson de l’année:

Coconut Water – Milk & Bones (LP) (SD)
Concerto Rock – Le Couleur
XOXO – Loud Lary Ajust
Publi-Sac – Eman X Vlooper
Vivre avec les animaux – Geneviève et Matthieu

Spectacle de l’année:

Alaclair Ensemble (SD)
Canailles
Jardin Mécanique
Loud Lary Ajust (LP)
Socalled

Salle de spectacles de l’année:

Le Cercle (Québec)
Le Divan Orange (Montréal) (LP)
L’Ouvre-boîte culturel (Baie-Comeau)
Ritz PDB (Montréal) (SD)
Le Zaricot (St-Hyacinthe)

Festival de musique de l’année:

Le Festif (Baie St-Paul)
FME (Rouyn) (LP)
La Grosse Lanterne (Béthanie)
MRCY (Laval)
Pop Montreal (Montréal) (SD)

Illustration d’album de l’année:

Louis-Alexandre Beauregard – Ponctuation/La réalité nous suffit (SD)
Gab Pelletier, Annie Carbo, Vincent Giard, Marie-Pascale Hardy – Oromocto Diamond/Opoponi
Bosslab Design – Alaclair Ensemble/Tout est impossible (LP)
Étienne Martin, Dominique Desbiens, Valérie Paquette – Julien Sagot/Valse 333
Healty Pants – Socalled/Peoplewatching

Maison de disques de l’année:

Bonsound Records
Coyote Records
Dare To Care
Simone Records (LP) (SD)
Slam Disques

Agence de spectacles de l’année:

District 7
Extensive Enterprises
Heavy Trip (LP) (SD)
Indie Montréal
Preste

Média de l’année:

Le Canal Auditif (LP parce que tsé… c’est fou) (SD… quasiment gênant de s’aimer, sans narcissisme bien entendu)
CISM 89,3
Cult MTL
ecoutedonc.ca
Feu à volonté

Voilà. On en profite pour féliciter CISM, Cult Mtl, ecoutedonc.ca et Feu à volonté, car de ne pas remporter la palme à vos dépends seraient plus qu’un honneur! Ça nous fait réellement chaud au cœur d’être en nomination dans un gala qu’on trouve si pertinent en compagnie de médias qu’on trouve également très pertinents. Merci à tous et toutes… surtout un grand merci à tous ces créateurs, diffuseurs, maisons de disques, et autres, qui se dévouent corps et âme, avec très peu de moyens, à cette scène musicale originale, authentique et à l’avant-garde. Peu importe le résultat, le 29 novembre prochain, on a déjà gagné. On se jase de tout ça le 30 novembre prochain!

http://gamiq.net/