Fox Academy Archives - Le Canal Auditif

Critique : Fox Academy – Saint Molly

Fox Academy est le projet de Christian Novelli et Michael Todd Berland, deux musiciens basés à Portland. Avec Saint Molly, ils signent leur deuxième album complet, faisant suite à Luxury Beverage, paru en 2015. L’opus se veut une ode lo-fi au quotidien, avec une expression se situant à mi-chemin entre les créations électro-folk éclatées de Sufjan Stevens et les expérimentations proto-alt moins sophistiquées de Teen Suicide. Et question de pousser l’initiative encore plus loin, la version physique de l’enregistrement se veut accompagnée d’un documentaire vidéo intitulé Late Night Saints, sur lequel nous n’avons malheureusement pas pu mettre la main. Supposons que la complémentarité vient ajouter encore plus à l’expérience sensorielle.

L’album s’ouvre sur Thanksgiving, avec des sons de radios et une trame d’orgue à la Strawberry Fields Forever, juste avant de changer d’ambiance complètement. L’auditeur comprend assez rapidement que si l’introduction semble tout d’abord facile d’écoute, ce ne sera pas vraiment le cas pour les 30 minutes suivantes. Il sera dérouté à plusieurs reprises tout au long de l’écoute. Des intrusions concrètes et bruitistes se font aller çà et là pour nous plonger dans la psyché des auteurs. L’idée est de souligner ces petits moments quotidiens, ici toujours vécus à demi éveillés, mais qui restent en mémoire sans qu’on y fasse attention. De l’après-midi d’été à s’ennuyer seul chez soi à la fête d’anniversaire entre amis, ces événements sans importance sont traités avec sensibilité sous la plume de Novelli et Berland. On nous y parle aussi de solitude, de cloisonnement et de transformation, mais sans tomber dans quoi que ce soit de répétitif ou de dépassé. Le fait que l’entièreté de l’ouvrage ait été enregistrée sur plusieurs mois dans un minuscule 2 et 1/2 joue aussi fort probablement sur ce choix de thème et sur l’effet d’aliénation qui ne peut que nous sauter au visage au fil des écoutes.

Changeant de tempo et d’intensité sans arrêt, Saint Molly nous présente autant des moments dream-pop (Cop Light Glow, Cherry Coke) ou électro-chill (Fast Food Heaven) que plus violents et synthétiques (Beauty Salon). Les transitions rapides dépaysent, mais le fil conducteur évident suffit amplement à garder l’auditeur sur le droit chemin. L’univers lo-fi et les ambiances éthérées accompagneront les voix plaintives du duo sans faillir, question de nous sécuriser un peu. Les enregistrements radio, omniprésents également, réussissent à accomplir cette tâche, tout en ajoutant un petit plus particulièrement intéressant au son déjà bien recherché de Fox Academy.

Un album qui réussit donc à être émotif, rêveur, parfois triste, mais toujours complexe et hors de l’ordinaire. Ironique pour une trame sonore qui se veut associée à notre vie, nos sentiments, nos pensées et nos actions de tous les jours.

Ma note: 6,5/10

Fox Academy
Saint Molly
Indépendant
34 minutes

https://foxacademy.bandcamp.com/