Exclusivité Archives - Le Canal Auditif

Exclusivité : Same Waves – Night Ride

Aujourd’hui, on vous propose l’écoute exclusive du projet collaboratif de Lindsay Anderson et John Hughes qui se nomme Same Waves. Peut-être connaissez-vous les projets de ces deux musiciens. La première sévit aussi sous le nom de L’Altra, alors que le second fait aussi part du projet Slicker. Tous deux se sont rencontrés il y a quelques années lors d’une collaboration avec Telefon Tel Aviv. La voix veloutée d’Anderson coule comme une rivière sur la pièce électronique nuancée. Le duo sort ce simple accompagné d’un deuxième titre nommé My Way.

Exclusivité : La Faune présente son clip pour Force

Jay Essiambre, natif de la Gaspésie, fait son chemin bon an, mal an, dans la métropole depuis quelques années. Il s’est rapidement retrouvé à réaliser des albums pour d’autres artistes de la relève, dont K8A et Claudelle. Voici qu’il nous présente son projet personnel, La Faune, qui tire ses influences de l’indie-rock. On y trouve un début avec des accords atypiques et mélancoliques qui se transforment en progression entraînante et résolument dansante.

Le vidéoclip est une réalisation de Louve met en vedette la jeune danseuse contemporaine Susannah Haighs. Le groupe mené par Jay Essiambre est complété par Daniel Quirion (Cosmophone, Percéides, The Great Goose), Maïko Despeignes (Young Critters, K8A), Thierry Bergeron (Melt-it up) et Renaud Gervais.

Exclusivité : Bleu Nuit présente son premier EP

La formation Bleu Nuit est une formation composée de musiciens qu’on connaît déjà pour d’autres projets intéressants. Yan Skene était dans Pandacide, Nicolas Gaudreault dans Eliza, Maxime Sans-Chagrin et Rafael Botero dans Eliza ainsi qu’Autruche. L’EP a été enregistré par Jean-Bruno Pinard (Fire/Works, Pandacide). Le résultat est assez groovy et résolument rock avec ne esthétique assez brute. La formation nous y offre quelques bonnes mélodies et une proposition bien réussie. Vous pouvez aussi découvrir leur premier clip pour la chanson Rose (la couleur de la musique).


 
 

Vous pourrez aussi les découvrir live :

05.10 Brasserie Beaubien – lancement*
06.10 Scanner (QC) – lancement*
13.10 SOUNDCENTRAL – Internationnal Cassette Store Day
27.10 Casa Del Popolo
10.11 Brasserie Beaubien – avec Omni (Atl, GA)

*avec Larlo

L’album sortira ce vendredi 6 octobre, mais en attendant la date fatidique, vous pouvez vous gâter les oreilles ici même.

Exclusivité : Maes Bird lance un clip pour la chanson In Extremis

Maes Bird est un artiste français qui possède une bonne feuille de route dans le monde musical. Il met d’ailleurs cette expérience à profit dans la chanson In Extremis avec un débit vocal aussi nuancé que varié. Maes Bird nous parle d’amour échoué, de la vie qui fait son chemin et du temps qui érode tranquillement l’envie de se battre. La trame de la chanson fait aussi belle figure avec ses rythmes syncopés, son orgue langoureux et sa montée bien construite. Le clip est réalisé par Romain Ballureau qui a centré sa narration autour de jeunes amoureux qui s’entredétruisent. In Extremis apparaît sur l’EP Rebelote paru en février 2015.

Exclusivité : Mat Vezio présente le vidéoclip pour La mort est une comédienne qui vous ignore

Mat Vezio a fait paraître l’excellent Avant la mort de fleurs cueillies en hiver dernier. La mort est une comédienne qui vous ignore était l’un des premiers extraits à paraître avant la sortie de l’album et maintenant la chanson se voit décorer de son propre vidéoclip et pas n’importe lequel!

«Assumer ses différences, c’est aussi de sacrifier une partie de soi qui nous servait de béquille. C’est s’accoutumer une nouvelle démarche et recalibrer sa zone d’équilibre. C’est d’affronter advienne que pourra les jugements extérieurs. La mort est une comédienne qui vous ignore est une mutation vers un renouveau.
Le clip symbolise aussi une élévation de ce qui nous caractérise en tant qu’humain et un appel global à l’empathie.»
-Mat Vezio

Le magnifique clip de Frédérique Bérubé met en scène Mat Vezio qui perd sa pilosité pour se transformer en femme. On va se le dire, il est pas mal cute et a un petit look qui rappel Sia. En plus des images saturées de lumières douces et chaudes, on peut voir la comédienne Ève Landry danser comme une nymphe dans un cimetière. Cette pièce légère porte une lourdeur qui passe par les mots et le clip représente bien la chose.

Un cimetière, plusieurs personnages liés par le jeu, par la mort mais aussi par la lumière qui s’en dégage.
Un renard épuisé, éternisé sur le bras d’une amoureuse, partagée entre le début de l’amour et la fin de celui-ci. Un homme en transformation, vivant le deuil du masculin pour permettre la naissance du féminin. Puis la musique, l’acceptation et la danse. Le temps d’une marche entre les tombes bordées de soleil.
-La réalisatrice du clip Frédérique Bérubé