DJ Shadow Archives - Le Canal Auditif

Les EP à LP du mois de juillet 2017

Holy Fuck – Bird Brains

On est rarement déçu lorsqu’Holy Fuck lance un album. Et la règle se poursuit pour les EP. Voici que la formation canadienne nous catapulte Bird Brains, une collection de quatre chansons qui mettent de l’avant leur électro aux tendances violentes. Le groupe a enregistré le tout live en studio et c’est cette énergie brute qui se fait sentir sur les quatre titres. Que ce soit la pièce-titre ou la quasi dansante New Dang, c’est réussi pour le groupe.


 
 

DJ Shadow – The Mountain Has Fallen

Le vétéran des tables tournantes DJ Shadow a fait paraître The Mountain Will Fall en 2015. Voici qu’il rapplique avec un EP de quatre chansons sur lesquelles on retrouve des collaborations de Danny Brown et Nas! Ce dernier offre une savoureuse Systematic, qui nous rappelle à quel point il est efficace avec les mots et habile à peindre des toiles limpides. Danny Brown de son côté livre une performance de niveau sur Horror Show, une pièce noire et inquiétante.


 
 

Zen Bamboo – Juvénile Vol.1

Le combo Zen Bamboo était déjà présent sur les planches depuis quelques mois. Le quatuor est composé de Simon Larose, Léo Lewhite, Xavier Touikan et Cao. Ils sont jeunes, ils sont fous (même que Simon s’est cassé la clavicule au lancement) et ils sont énergiques. Le rock porte des relents de Jean Leloup et des Colocs, mais avec pas mal plus de guitares dissonantes et plus de bruits. C’est pas mal plaisant pour les oreilles. Un groupe qu’il va falloir garder à l’œil et à l’oreille. En plus, ce n’est le premier qu’une suite de volumes qui formeront en fin de compte un album.

Nine Inch Nails – Add Violence

Ce nouvel EP de Nine Inch Nails, qui a fait paraître Not the Actual Events à la toute fin de 2016, prend une route passablement différente. C’est un peu plus doux et beaucoup plus mélodieux. On retrouve Trent Reznor et sa bande dans un trip post-Downward Spiral sans le côté expérimental qui avait tendance à nous perdre. C’est aussi beaucoup plus conventionnel dans la construction de chanson. Honnêtement, c’est du Nine Inch Nails facile à écouter et totalement satisfaisant. Ce ne sont pas leurs meilleures chansons en carrière, mais ça fait la job.


 
 

Martel Solo – Salade Mentale

J’avais manqué de temps et de place pour parler de ce délicieux EP en mai passé. Martel Solo fait paraître un quatre-titres qui a de la gueule. Entre l’électro-pop noir de Les ouananiches et la légèreté de Le monde est fucké icitte, on retrouve un Martel Solo en pleine possession de ses moyens. C’est toujours très mélodieux et souvent très bizarre. On aime, c’est une bébitte unique et intéressante que Martel Solo.
 
 
 

Pages : 1 2

Jour 1 du FEQ : Des gentils Zombies et les ondes sismiques de Dj Shadow

Nostalgie… quand tu nous tiens

J’ai décidé de commencer cette 50e édition du Festival d’été de Québec en douceur. Les mélodies pop-rock des Britanniques The Zombies vont me donner un aperçu de l’époque yé-yé. Je suis curieux d’entendre si Colin Blunston a encore une voix de jeune premier.

Pour nous réchauffer, les Zombies jouent principalement des pièces récentes tirées de l’opus de 2015. La bande sur la scène est aussi timide que la foule. Malgré le vibrato dramatique de la voix de Blunston, l’ambiance de spectacle rock tarde à se faire sentir.

Puis, ils jouent trois pièces de l’album Odessey and Oracle. Évidemment, il y a Time of the Season, leur plus grand succès à ce jour. La foule est comblée, tout comme les musiciens. La bonne humeur est contagieuse. Ils s’amusent à allonger la pièce en donnant beaucoup de place à l’improvisation. La guitare de Tom Toomey rugit et Jim Rodford (les Kinks ça vous dit quelque chose?) a le plus beau sourire qu’un joueur de basse peut avoir. Il ne faut pas oublier les deux solos monstrueux de Rod Argent à l’orgue. À partir de ce moment, ça danse le twist avec vigueur au Pigeonnier! Un autre moment fort : Hold your Head Up du groupe Argent fondé par le «Rod».

Au final, la soirée fut aussi agréable et entrainante que les meilleures mélodies du groupe britannique. De la nostalgie à souhait.

Pour aperçu du groove britannique à son meilleur (capté à Seattle en 2013):

 

Ondes sismiques

Pour finir la soirée, des basses. 1 h 30 d’ondes caverneuses et agressives proposées par Dj Shadow. Un véritable tremblement de terre sonore. Que du matériel original du musicien californien avec une bonne dose de scratchs improvisés.

Pendant que la musique nous fait vivre l’expérience de foncer dans un mur de brique, les visuels projetés sur trois écrans nous font voyager à travers la constellation des réalisations de Shadow. Le musicien à tout coréalisé l’univers visuel avec Ben Stokes. La thématique pour cette tournée, en l’honneur de sa dernière galette, c’est l’espace. The Moutain Will Fall, pièce titre du dernier album donne le ton. Une atmosphère électronique aux forts accents trap, avec les sursauts d’énergie presque épileptiques. Même les classiques ont droit à un remixage, un de mes favoris est March of Death paru en 2003 sur laquelle on entend le débit incisif de Zack de da Rocha. Également difficile de passer sous silence l’iconique Building Steam With A Grain Of Salt à laquelle Shadow donne des stéroïdes trap, en plus d’en faire un mash-up avec Nobody Speak. Impeccable.

J’aimerais profiter de cette tribune pour faire un gros shout-out au danseur infatigable qui a animé le balcon. Tristement, le parterre de l’Impérial semblait insensible aux grooves des platines californiennes avant les dernières minutes de la prestation. Par contre, toi, danseur en transe accroché à la rambarde, tu étais un dancefloor à toi tout seul du début à la fin. Chapeau.

PS: Dj Shadow vient de lancer un nouvel Ep, The Mountain Has Fallen, avec des apparitions de Danny Brown et Nas entre autres. Ça vaut une écoute.

Les 3 étoiles du 7 juillet 2017

Bad Nylon – Rappa

Les filles de Bad Nylon sont de retour avec une nouvelle pièce intitulée Rappa. On sent que le groupe se rapproche un peu plus de ce que Dead Obies faisait du temps de Montréal $ud mais avec pas mal plus de sensualité. La trame est ronde et les rythmes sont assez lents pour mélanger le lascif et l’arrogant. Ça fonctionne à merveille. On est bien content que le combo nous envoie de la nouvelle musique.


 

Chapelier Fou – Philemon

Louis Warynski est de retour avec une nouvelle chanson qui annonce elle-même, un nouvel album intitulé Muance. Celui-ci paraîtra le 20 octobre prochain. En attendant, on peut découvrir la rythmée et belle Philemon qui fait encore de la place au violon. Les sonorités sont riches, variées et totalement convaincantes pour les tympans. Ce sera une sortie à surveiller cet automne!


 

DJ Shadow & Danny Brown – Horror Show

Voilà une association qui s’annonce délicieuse sur papier et qui livre la marchandise. DJ Shadow qui a le vent dans les voiles depuis la sortie de The Mountain Will Fall s’allie cette fois à Danny Brown pour Horror Show, une pièce qui se retrouve sur l’EP The Mountain has Fallen. La verve rapide et unique de Brown se marie facilement à la trame assez agressive et rapide de Shadow.

La programmation du FEQ

Du 6 au 16 juillet prochain, Québec sera une fois de plus en fête pour le Festival d’été de Québec. Chaque année, la programmation du FEQ fait de bons coups musicaux et 2017 ne sera pas l’exception à la règle. On retrouve plusieurs noms intéressants, locaux comme internationaux. Les têtes d’affiche sont impressionnantes alors que Kendrick Lamar viendra faire « bouncer » la capitale. Notons aussi que Metallica s’est sans doute acheté un condo en basse-ville étant donné qu’ils y sont tous les trois mois. Muse y fera aussi un arrêt avant de performer à Osheaga. Que feront-ils entre les deux? Se louer un chalet dans Charlevoix? Aller visiter Chibougamau? Ou passer deux semaines à Drummondville? Mystère…

Revenons à la programmation, plusieurs artistes internationaux intéressants feront leur tour sur les plaines et dans la Capitale. DJ Shadow fera aller ses platines alors que Migos sera un autre moment fort pour les amateurs de rap. Quelques groupes feront autant le festival d’été qu’Osheaga, outre Muse. Phantogram et Andy Shauf seront aussi des deux fêtes. Notons la présence notable de l’excellent Flume et du groupe américain Pink Martini.

Les talents locaux seront aussi à l’honneur pendant le festival. Ça va swinger avec Bernard Adamus et Lisa Leblanc qui ont l’habitude de faire lever le party. Le hip-hop maison sera bien représenté par Dead Obies et Rymz alors que Les Cowboys Fringants prendront les plaines pour une énième fois. Fred Fortin, Groenland et Les Sœurs Boulay valent aussi le détour. On compte sur la présence des drôles de bardes des Trois Accords et la présence de The Barr Brothers et Yann Perreau. Bref, de la grande qualité! Une légende montréalaise sera aussi à l’honneur : Men Without Hats vont te faire danser en toute sécurité avec ses rythmes new wave.

Grosse programmation de la part du Festival d’été de Québec. On ira assurément faire notre tour au FEQ pour se rincer un peu les oreilles. Ah oui, les Backstreet Boys y seront aussi… malheureusement, nous serons bien occupés ce soir-là… Voici l’affiche avec la programmation complète à date!

http://www.infofestival.com/