Dear Criminals Archives - Le Canal Auditif

Les EP à LP de janvier 2017

Dear Criminals – Nelly

Le film Nelly, basé sur la vie de l’écrivaine-trouble Nelly Arcand d’Anne Emond, ne reçoit peut-être pas que des fleurs, mais la musique composée par Dear Criminals se débrouille très bien. On retrouve sur cet EP des compositions originales, mais aussi une adaptation de Le temps des fleurs chanté à l’époque par Dalida. Vous y trouverez aussi une version assez intense d’In The Pines, chanson composée par Lead Belly et popularisée Nirvana. La chanson-titre de l’EP se développe toute en douceur et beauté. Dear Criminals sait créer de chansons fragiles et émotionnelles, ce qu’ils font encore une fois avec brio.


 
 

Nine Inch Nails – Not the Actual Events

En fin décembre, Nine Inch Nails a fait paraître un nouvel EP intitulé Not the Actual Events. C’est sans aucun doute les compositions les plus agressives et punchées que Reznor ait fabriquées depuis The Downward Spiral. Branches/Bones est saturée d’une distorsion bruyante et The Idea of You est lourde à souhait. Burning Bright (Field on Fire) est pour sa part bruyante comme pas une alors que Dear Gone emprunte une approche plus froide et électronique. Des titres bien intéressants de la part de Nine Inch Nails.


 
 

Ariel Pink & Weyes Blood – Myths 002

L’idée même d’Ariel Pink et Weyes Blood qui collaborent est avant même de l’écouter séduisante à souhait. On peut confirmer que c’est tout aussi convaincant lorsqu’on l’écoute. La paire s’est retrouvée dans le désert pour une résidence de création en mars dernier et le résultat est les quatre titres convaincants qu’on retrouve sur Myths 002. De la surprenante Tears on Fire à la mélodieuse et un peu troublante Daddy Please Give a Little Time to Me, on est très loin de compositions radiophoniques… mettons.


 
 

K8A – Unfolding

Paru en début janvier, le premier EP de Katarina A., alias K8A, est une belle surprise. La jeune femme possède une voix soul chaude et ronde et Unfolding nous envoie des grooves convaincants par la tête. On sent les influences de Thundercat et Flying Lotus à travers des chansons délicieuses comme Astro. Sur la galette, joue entre autres Nicolas Gaudreault (Eliza) et Jay Essiambre qui est en train de se faire un nom en tant que réalisateur à Montréal. Par bout, ça s’approche un peu plus de ce qu’Alicia Keys fait, sur 8-100, entre autres.


 
 

Maison Brume – La saison d’être, Partie I : Carnet d’hiver

Maison Brume avait fait paraître La vie sabbatique en août 2013, puis avait participé aux Francouvertes en 2014. Trois ans plus tard, Florian Seraul réapparaît avec son projet de folk à tendance cinématographique. On remarque immédiatement la maturité et l’assurance que le jeune homme a prise dans ses compositions. C’est toujours aussi fragile, mais il s’affirme avec verve et mélodie sur l’accrocheuse Coeurs Obliques. L’éclaircie nous offre de beaux moments musicaux et la voix douce et touchante de Seraul se couche sur la mélodie à la perfection. Notons que Simon P. Castonguay (Tambour) a coarrangé l’EP.

Pages : 1 2

Les EP de novembre 2016

LYDIA KÉPINSKI – EP

Lydia KépinskiÇa fait un petit bout de temps qu’on a Lydia Képinski sur notre radar. La jeune femme faisait paraître cette semaine son premier EP. Elle écrit très bien et s’inscrit dans la longue tradition de la chanson française. Le mini-album a été réalisé par Blaise Borboën-Léonard (Hôtel Morphée, Queen Ka et Unexpect). La mélancolie occupe une place de choix sur M’attends-tu alors qu’Apprendre à mentir est plus dynamique à défaut d’être plus heureuse. On aime.
 
 


 

LAURA BABIN – WATER BUFFALO

Laura Babin Laura Babin avait fait paraître Tranquillement en 2014 qu’on avait bien apprécié au Canal. Deux ans plus tard, elle nous revient avec de nouvelles compositions beaucoup plus matures et étoffées. Entourée des capables David Dupaul à la basse et Francis Ledoux (Jesse Mac Cormack, Fire/Works) à la batterie, elle nous présente des pièces qui ont de la personnalité. L’excellente Water Buffalo et la mélodieuse La couleur sont particulièrement percutantes.


 

VICTIME – MON VR DE RÊVE

VictimeVictime est une nouvelle formation de Québec qui compte dans ses rangs Laurence Gauthier-Brown qui a accompagné Ponctuation sur scène dans les derniers deux ans. Son nouveau trio est complété par Samuel Gougoux et Simon Provencher. Les trois jeunes musiciens nous envoient un percutant EP punk et marginal par la tête. C’est grinçant, agressif et tout de même assez mélodieux pour qu’on reste accroché.
 
 


 

THE POSTERZ – BORED IN CANADA

The PosterzLa formation de hip-hop montréalaise s’est inspiré de Boards of Canada pour créer son plus récent EP. Le trio se lance dans une expérimentation où le rap et les essais musicaux sont intimement liés. Ce n’est pas toujours parfait, mais il faut avoir du cran pour se lancer dans une aventure aussi folle. Ça ne les empêche pas de nous envoyer plusieurs moments puissants dans les oreilles. Je pense, entre autres, à la prose rapide sur Bored ou encore l’atmosphère éthérée de In.
 
 


 

ATSUKO CHIBA – THE MEMORY EMPIRE

Atsuko Chiba fait dans le rock progressif expérimental selon leurs propres dires. Il y a des compositions inspirés des meilleures années de Rage Against The Machine, une section rythmique qui s’inspire de Shellac et beaucoup de chansons plaisantes pour les oreilles. Ce sont de très bons musiciens et sur The Memory Empire, ils font l’étalage de ce dont ils sont capables. Trois chansons qui frisent la demi-heure de durée. C’est tout à fait délicieux.
 
 


 

AUTRUCHE – FERME LES RIDEAUX, JE SUIS EN FESSES

autrucheAutruche, c’est un groupe de rock garage assez à côté de la track. Mettons que dans le champ gauche, ils sont quasiment rendus à la clôture qui délimite le territoire. Sur ce nouvel EP de trois chansons, ils se gâtent en accords surprenants, en mélodies indie-rock et en riffs de guitare délicieux. La chanson Fister un punk est particulièrement réussie alors que Caresse-moi stp est touchante et mélancolique à souhait.
 
 


 

CARAPACE – VERT-DE-GRIS

crapaceCarapace est originaire de Rivière Héva. Là, je t’entends me dire : c’est où ça? C’est en Abitibi-Témiscamingue quelque part entre Malartic et Rouyn-Noranda. Puis Carapace, ça sonne en ti-péché. Ça rentre au poste avec une agressivité et une franchise peu ordinaire. Si on fait abstraction d’App t, qui est un enregistrement d’une blague jouée à un ami et qui est seulement drôle si tu connais ladite personne, le reste de Vert-de-gris est succulent. Vicky Neveu ne donne pas sa place derrière le micro alors que les guitares sont bruyantes et fuzzées. Ça vaut le détour.
 
 


 

KARIM OUELLET – AIKIDO

karim-ouellet-akidoKarim a connu une année assez occupée avec la parution de son troisième album : Trente. Voici que le musicien de Québec, lance un EP gratuit. Celui-ci a été fait de manière plus individuelle puisqu’il a tout fait par lui-même. Il n’a fait appel qu’à Thomas Lapointe pour le mixage et le matriçage. C’est plus simple et c’est très efficace. On retrouve un Ouellet plus brut qui sait toujours créer de magnifiques mélodies. Ça marche.

MYRIAM FOURNIER – LA FILLE À RAYMOND

myriam-fournierMyriam Fournier lançait ce mois-ci son premier EP intitulé La Fille à Raymond. Comédienne plus que capable, elle nous démontre maintenant qu’elle sait aussi manier la guitare. Elle n’en est pas à ses premières expériences avec la musique puisqu’elle fait partie des Marjos, groupe parodique qui fait des versions a capella des chansons de la Marjo nationale. On découvre une jeune femme qui mélange influence country et folk en simplicité qui n’est pas sans rappeler les Sœurs Boulay. C’est bien réussi dans l’ensemble et ça va faire plaisir au cowboy en toi.
 
 


 

DEAR CRIMINALS – LIVE (AVEC LE CHŒUR JFP)

dear-criminalsDear Criminals c’est un groupe qui aime les défis. Après un spectacle en 3D lors du dernier FME, voici que le trio lance un EP live avec le chœur de l’école secondaire Joseph-François Papineau. D’ailleurs, la moitié des fonds amassés grâce à la vente de l’album ira à la fondation JFP. Je ne vous casserai pas les oreilles avec l’importance d’encourager les adolescents qui sentent l’appel de la musique. Mais oui, on pense que c’est essentiel. Non seulement tu soutiens une bonne cause, mais en plus, t’as un magnifique EP qui te fera dresser le poil quelques fois sur les bras.