CCF Archives - Page 3 sur 4 - Le Canal Auditif

CCF 2017 : Keith Kouna et Nanochrome

La 31ième édition du festival Coup de cœur Francophone a débuté hier soir avec la grosse soirée au Club Soda qui mettait en vedette Keith Kouna (accompagné de Mon Doux Saigneur en première partie). Originaire de la ville de Québec, la formation de Kouna était de passage à Montréal pour défendre les plus récentes chansons de Bonsoir Shérif, quatrième album en carrière paru le mois dernier, sous le label Duprince.

Bonsoir Shérif… et fermez vos gueules

D’un rock littéraire assez puissant, la bande de Kouna s’est démontrée assez puissante sur les planches du Club Soda pas tout à fait plein pour un soir de lancement. Quoi qu’il en soit, le chanteur à lunettes à su bien enflammer la foule. Armé de sa voix rauque et de ses fidèles musiciens, Keith Kouna a fait déferler les chansons de Bonsoir Shérif en prenant le temps de bien faire ressortir les paroles baignées dans une poésie colérique à n’en plus finir. Kouna est exaspéré de l’état du monde dans lequel on vit. Ça paraît. Le ton est douloureux, rocailleux, par moments, on peut même dire que ça brasse de temps à autre la cage de résonnance. Prenons le titre Shérif. Les guitares se sont déchaînées. La batterie était enflammée. Les synthés devenaient énergiques. Dans un décor un peu minimaliste, on pouvait apercevoir des bandes verticales qui reflétaient l’image de la scène en instantané. Très intéressant comme contraste, Il ne va sans dire!

Kouna faisait sortir le méchant illuminé de jeux de lumière éclatants. Tandis que sur Vaches, la guitare électrique donne le ton à la pièce. KK exprime sa colère tiraillée par des sujets sociaux d’actualité de l’heure. Quant à Brillantine (du disque Les années monsieur), le public chante en même temps que le meneur de jeu. Les arrangements musicaux se mélangent à la voix rauque de Kouna. La chimie musicale opère sa magie assez rapidement où on se fait proposer d’entrer dans un univers complètement disjoncté où lever sa bière, agiter sa tête de tout bord, tout côté, et de crier en même temps ne déplaît à personne. Seul hic, public… oui, je m’adresse à vous. Expliquez-moi. Pourquoi parlez-vous en même temps que le déroulement du spectacle? Non, ça ne m’intéresse pas de savoir comment s’est déroulée votre dernière soirée de cartes. Non, ça ne m’intéresse pas de comprendre l’évolution des amphibiens. Non, ça ne m’intéresse pas de savoir comment s’est passé votre dernier rendez-vous galant. Et non, ça ne m’intéresse pas de savoir si vous allez à la chasse en fin de semaine (je n’espère pas, du moins). De grâce, concentrez-vous sur la musique. Concentrez-vous sur le moment. Bref! Petite montée de lait de votre arpenteuse musicale à lunettes. Passons.

Éloge de la lenteur

Ma première soirée se termine au Divan Orange avec Nanochrome, un groupe que je ne connaissais pas vraiment, mais que j’ai pris plaisir à découvrir. Venant directement de Val D’Or, les garçons sont grimpés sur la scène du Divan (une première à Montréal) pour proposer différentes chansons au rock bien exécuté. Les cordes pincées et les batteries frappées donnaient une ambiance planante particulière où il faisait bon de tendre l’oreille. Malgré une légère timidité scénique qui les habitait, les garçons se sont démontrés soudés du début jusqu’à la fin de la performance. Avec Nanochrome, on fait l’éloge de la lenteur et de l’allongement dans les pièces. Les instruments s’allongent et épousent la forme du temps auquel le public fait face. Chaque minute, chaque seconde… Tout est calculé, certes… Mais tout est bien calculé. Avec des influences à la Monogrenade ou Karkwa, Nanochrome est clairement un groupe de post-rock à savourer dès maintenant, si ce n’est pas déjà fait.

On se dit à très vite pour la suite de mes aventures!

7 artistes à découvrir au Coup de Coeur Francophone 2017

Le Coup de Cœur Francophone arrive à grands pas. En fait, ça commence demain soir! Soucieux que vous passiez un beau moment pendant le festival, nous avons identifié 7 artistes à découvrir. Il y a pas mal de bons talents ici.

Xarah Dion

Xarah Dion est une artiste bien intéressante. Celle-ci fait de la musique électronique inventive et originale sur laquelle elle couche sa voix délicate et éthérée. C’est plutôt mélodieux et ça fait de plus en plus jaser. Déhanchements assurés!

Xarah Dion sera en spectacle le 3 novembre à 22h en compagnie d’Automelodi et Ellemetue


 

Juniore

Juniore est une formation parisienne qui mélange les époques musicales et qui se tiennent hors des sentiers battus. Avec son rock mélodique et ses rythmes intoxicants, ils vous feront passer un bon moment c’est certain. Vous risquez de faire quelques pas de twists sur leurs trames entraînantes.

Juniore sera en spectacle le 4 novembre à 20h au Lion d’Or en compagnie de Paupière


 
 

Victime

Victime est un trio composé de Laurence Gauthier-Brown qui a joué momentanément avec Ponctuation, Samuel Gougoux et Simon Provencher. Le trio offre des prestations énergiques qui collent avec leur punk marginal. Une jeune formation à ne pas manquer.

Victime sera en concert le 4 novembre à 22h au Divan Orange en compagnie de Double Rendez-vous avec la mort


 

Medora

Medora a fait paraître le sublime Ï un peu plus tôt cette année. La formation de la Capitale nationale sera de passage dans la métropole pour le Coup de Cœur Francophone. Pour un spectacle doux qui bercera vos tympans tout en vous envoyant quelques envolées rock aériennes, vous serez à la bonne place.

Medora sera en spectacle le 4 novembre à 22h au Quai des Brumes en compagnie de Totem Tabou


 

Pages : 1 2

Concours: Alaclair Ensemble à la SAT le 10 novembre 2017

Alaclair Ensemble sera en spectacle à la SAT le 10 novembre prochain dans le cadre de Coup de Cœur Francophone. En plus de ça, c’est Columbine, la sensation française et Eman X Vlooper qui officie la première partie. En plus de tout ça, c’est présenté par nos amis de Sors-tu.ca. Eh bien, on vous offre l’opportunité d’y être vous aussi en gagnant une paire de billets pour le spectacle. Pour participer, vous n’avez qu’à répondre à la question suivante dans les commentaires :

Quel est votre membre préféré d’Alaclair Ensemble?

Le concours est en vigueur du 11 au 24 octobre 2017 à midi. La personne gagnante sera tirée et avisée avant 17 h le 24 octobre.

Ce concours est terminé. Merci d’avoir participé.

4 premiers spectacles pour Coup de Coeur Francophone 2017

On a déjà 4 concerts de dévoilés et on est déjà excités!

1 – Keith Kouna

Keith Kouna débarque au Club Soda le 2 novembre pour ouvrir cette nouvelle édition. On sait qu’un nouvel album est en chemin alors, il n’y a pas de raisons de bouder son plaisir.


 

2- Alaclair Ensemble / Columbine

Les minces d’Amérique du noir sont un peu partout cet été! On vient tout juste de les voir aux FrancoFolies. Ils seront à la SAT le 10 novembre avec le groupe français Columbine. On ne les connaît pas encore, mais on entend que des bons mots du duo rennais!


 

3- Paupière / Juniore

Les premiers lanceront un premier album à la fin septembre. Voilà une des sorties qui est déjà attendue impatiemment par plusieurs mélomanes. Les deuxièmes font un genre yéyé noir assez intéressant et font jaser d’eux sur la scène européenne depuis quelque temps.


 

4- Corps amour anarchie

Ce spectacle hommage à Léo Ferré présenté pour la première fois en 2016 est repris cette année. Il met en vedette Bïa, Philippe B, Alexandre Désilets, Michel Faubert et Catherine Major appuyés par des arrangements réfléchis et conceptualisés par Philippe B et Philippe Brault (oui les deux qui sont constamment mélangés… rien pour aider les journalistes.) En plus de ces musiciens talentueux, des danseurs s’exécutent sur scène dans des chorégraphies d’Hélène Blackburn, Emmanuel Jouthe, Anne Plamondon, David Rancourt et Pierre-Paul Savoie.


 

http://www.coupdecoeur.ca/

Le Coup de coeur francophone 2016 – suite et fin

coup-de-coeur-francophone-2016Mon périple au Coup de cœur francophone reprenait mercredi alors que je me dirigeais au Théâtre Fairmount pour y entendre Le Couleur. D’abord censé être précédé en première partie par Cliché, c’est finalement Choses Sauvages qui les a remplacés dernière minute après un désistement. La formation montréalaise a sorti ses chansons les plus dansantes pour l’occasion et cela a fait plaisir aux spectateurs présents. Ils étaient épars lors des premières notes, mais la salle s’est graduellement remplie, si bien que le groupe jouait devant une bonne foule lors de ses dernières chansons. Ils ont offert une prestation bien rodée et efficace.

Puis, c’est Le Couleur qui est débarqué avec un presque medley. C’était impressionnant de les voir enchaîner les tubes dansants les uns après les autres en prenant que de très rares pauses pour nous parler un tout petit peu. Le trio s’est échangé de nombreux sourires pendant la prestation alors qu’ils lançaient leur nouvel album P.o.p. Félix Dyotte était présent pour chanter sur les chansons auxquelles il a participé, dont Underage. Seul petit hic, le son des micros était vraiment très ordinaire. Sur certaines chansons, on avait du mal à entendre Laurence Giroux-Do. Un problème qui a finalement été réglé pendant le spectacle. Malgré ce petit désagrément, c’était tout un concert à forte concentration d’énergie brute.

Jeudi soir, je me dirigeai d’abord du côté de Samito. Le jeune homme était encore une fois en pleine forme alors qu’il foulait les planches de l’Astral. D’ailleurs, on se demande un peu pourquoi l’Astral? Les chaises devraient être bannies lors des concerts du chanteur. Cela a pris de nombreuses chansons avant que les spectateurs présents réunissent suffisamment de courage pour aller se déhancher à l’avant. Évidemment, Samito les a gagnés avec Tiku La Hina, Flôr et Oskia. Entre sa performance et celle de Laurence Nerbonne, le marteau est tombé. On apprenait que Leonard Cohen avait poussé son dernier souffle. Qu’il repose en paix. Cela n’a pas empêché Laurence Nerbonne d’embarquer sur scène pour présenter les pièces de Montréal XO. Elle semblait en pleine forme et revenait d’un chalet d’écriture. Son esprit était encore en ébullition et cela paraissait dans sa livraison.

J’ai ensuite quitté pour le Divan Orange pour attraper le sympathique et drôle Gab Paquet en spectacle. Celui-ci sait insuffler un vent de folie à ses publics et je n’ai pas échappé à la vague. Rapidement, j’étais vêtu d’une robe à paillette. Oui, je sais tu veux des photos. Ce ne sera malheureusement pas possible… Revenons à Paquet qui lançait Santa Barbara. Il nous a catapulté avec une assurance et une présence scénique hors pair les Coach de vie, Ton appel à frais virés, Voyage astral et Casio pad et moustache. Il a même été accompagné de Navet Confit sur deux chansons qui portaient pour l’occasion un magnifique chandail de Charles Lafortune. Il a terminé avec l’excellente Papa, maman, bébé, amour. Le jeune homme de Québec a vraiment pris beaucoup d’assurance sur scène. Gros concert. Puis, Bleu Jeans Bleu a à son tour livré les chansons de leur délicieux Franchement wow. On a eu droit aussi à plusieurs chansons du dernier album dont Pantalon de yoga et Petit pudding. Une soirée qui vous laisse un sourire indélébile sur le visage.

Vendredi soir, mon attention était d’abord tournée vers le Divan Orange où la Saskatchewanaise Alexis Normand lançait son nouvel album. C’était une douce façon de commencer la fin de semaine alors qu’elle nous chantait la pomme avec sa guitare, accompagnée d’un homme-orchestre qui s’occupait des claviers, de la guitare et des percussions avec ses pieds. Elle avait même amené de la confiture qu’elle a faite avec sa mère et qui était en vente à la table de marchandise. Adorable. Je me suis ensuite dirigé au Club Soda pour les Belges de Dalton Télégramme. Ceux-ci ont livré un spectacle solide dès les premières chansons. Cependant, il y a eu un certain passage à vide entre la 4e et 8e chanson environ. Les titres étaient alors moins dynamiques, mais bon,La terrible histoire de Baby Face Nelson, Tant pis pour hier, Je t’ai jeté étaient tous de beaux moments. Ça fait penser à un Louise Attaque en plus folk-bluegrass. Le groupe est très divertissant sur scène et sait donner un spectacle. Leur finale, Téquila a été chaudement applaudie par la foule.

Puis, c’est Yann Perreau qui a pris la scène avec la force d’un lion et à coup de riff rock. Le montréalais semblait en pleine forme et dansait un peu partout sur la scène comme lui seul sait le faire. Il nous a balancé par la tête Conduis-moi, La vie n’est pas qu’une salope, Le président danse autrement et Le bruit des bottes sur laquelle Philippe Brach est venu rapper. Oui, oui, rapper. Il a ensuite enchaîné avec Bonne journée avec le groupe de Perreau. Assez surprenant comme moment. Je me suis ensuite dirigé au Divan Orange pour assister à Francis Faubert. Il était en duo avec un Mat Vézio amoché par une élongation musculaire. Ça n’a pas empêché les deux hommes de livrer une solide prestation. Il a, entre autres, présenté une nouvelle chanson intitulée Donne-moi du lousse, qui… ben le titre le dit. Terriblement efficace, il y a même un couple (ou en tout cas, deux personnes qui se connaissaient) qui se sont chicanés sous mes yeux. Ils ont terminé avec une adaptation d’On va crever en attendant l’été (ou l’hiver) pour laquelle il s’est fait virer d’un spectacle hommage à Dédé à Granby parce que ce n’était pas « dans l’esprit ». Je pourrais vous jaser longuement de la vision réductrice et romantique que les gens ont de Dédé Fortin, mais ce sera pour une autre fois.

Puis, c’était aux Revenants de nous gracier des chansons de leur album Épouvantail. Le son n’était pas parfait, mais on a eu droit tout de même à une enfilade pas piquée des vers des chansons de l’album. C’était pas mal bon dans les oreilles. J’ai quitté à un certain moment pour me diriger vers le métro et finalement, je me suis fait aspirer au Quai des Brumes où jouait Valérie Poulin. Et je ne l’ai pas regretté. La jeune femme a offert un spectacle mémorable et puissant. Je n’ai vu que les cinq dernières chansons, mais c’était impressionnant et marquant. Une jeune femme qu’on va suivre de très très près.

Samedi soir, c’était au tour de Philippe Brach de nous émerveiller. Et il l’a fait en grand. Il nous a invités à Enfant-Ville, un concept costumé où le trash et les souvenirs de jeunesse se côtoyaient nerveusement de trop près. Il était aussi accompagné d’un quatuor à corde, ce qui a évidemment donné une nouvelle dimension à ses chansons. Voici quelques points qui résument bien son spectacle :

• Après deux chansons, il a demandé à tous : « Les amis-loups, est-ce que vous aimez ça les enfants? » Le Club Soda a répondu d’un gros : « Oui! » Ce à quoi, il a rajouté : « Ben Paul Cagelet aussi. » Si tu la comprends pas suit ce lien : http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/actualites-judiciaires/201611/11/01-5040373-lacteur-paul-cagelet-accuse-de-pornographie-juvenile.php

• On est très loin des débuts. Maintenant, il y a une foule de jeunes femmes qui connaissent TOUTES les paroles de ses chansons. Je me sentais vraiment vieux. Elles se demandaient sans doute ce qu’un papi faisait un samedi soir au Club Soda.

• Il a invité Carmen Campagne (oui, oui, la chanteuse pour enfant) pour chanter La moustache à papa. Suivit d’un Lucy in the Sky With Diamonds où une machine à bulle fonctionnait à plein régime.

• Il a repris Black Swan de Thom Yorke (oui… une autre toune en anglais pendant le CCF)

• Il nous a laissés en nous disant qu’on se reverrait pour le 3e album. O_o

Encore sous le choc de ce que je venais de voir, je me suis dirigé du côté de l’Esco pour attraper les lourdauds de Milanku. La formation a livré son rock abrasif fortement influencé par Thrice devant une foule compacte et nombreuse. Ça rentrait au poste en ti-péché. Toute cette aventure s’est terminée le dimanche dans un « 5@7 déplogue » au Quai des Brumes en compagnie de Bernhari qui s’apprête à s’envoler pour l’Europe. En trio avec Shawn Cotton et Simon Quevillon, il a fait notamment une version plus dansante de Toujours toujours particulièrement délicieuse. C’était une parfaite façon de terminer cette édition 2016 du Coup de cœur francophone.

Encore une fois, c’était une édition géniale qui a compté sur plusieurs spectacles marquants. Merci à l’équipe du CCF de faire de la magie chaque année. Voici en rafale quelques coups de cœur.

Klô Pelgag, Philippe Brach, Gab Paquet, Valérie Poulin, Les Goules et les Abdigradationnistes.

À l’année prochaine!

http://www.coupdecoeur.ca/