Call Me Poupée Archives - Le Canal Auditif

Critique : The Blaze Velluto Collection – Weatherman

Blaze Velluto a accompagné plusieurs groupes sur scène, dont Call Me Poupée et Ponctuation. Cependant, dans la dernière année et demie, et peut-être plus, il travaille sur son propre projet. Il nous avait déjà livré un premier Ep intitulé Weatherman (demo). Voici que le reste nous arrive dans ce LP aux accents country, folk et rock. Tout ça se mélange dans un délicieux amalgame aux sonorités rétro.

Weatherman est un excellent premier album de Blaze Velluto sur lequel il livre des pièces pleines d’âme. Entre americana et psychédélisme, il présente une approche fermement ancrée dans le passé, mais aussi furieusement contemporaine. Le travail derrière la table de mixage de Guillaume Chiasson (Ponctuation, Jesuslesfilles, Solids) y est pour beaucoup. Le côté « crotté » des chansons, à la manière de Bernard Adamus vient bonifier ses riffs.

Mathilda nous lance en beauté avec sa mélodie intoxicante, ses doux chœurs et son riff country entrainant nous convainquent avec moins de deux minutes d’écoute. C’est le genre de chanson qui gagne le cœur immédiatement. Et ça continue en force avec Morning Dew qui donne l’impression d’être transporté dans un « Road Movie » ou qui nous donne l’envie d’être sur la route du Midwest américain avec le soleil qui plombe sur nos crânes pendant qu’on bat la route farouchement. Le duo vocal avec Kathleen Roy est tout simplement parfait. Elle n’est pas seule à prêter ses talents aux chansons de Blaze Velluto. Alexandre Beaulieu (Les indiens), Jean-Étienne Colin-Marcoux (De la Reine, Le Pantoum), Ken Fortrel et Poupée de Call Me Poupée sont tous à un moment ou un autre sur la galette. J’en passe plusieurs, mais une armée d’artistes a mis l’épaule à la roue pour aider Blaze Velluto à accoucher de ce Weatherman.

Certaines chansons sont surprenantes comme la psychédélique, rock et entrainante M. Coyote où sur un rythme intoxicant un chœur chante :

« M. Coyote habite dans les bois
il s’aventure à tout petit pas
un drôle de chemin pour venir à la fête
M. coyote s’en vient à la pêche »
— M. Coyote

Il y a quelque chose de beau dans l’approche collective qui n’est pas sans rappeler les Magnetic Zeros. La chanson-titre est tout aussi plaisante pour les oreilles, avec son approche colorée d’un peu de mélancolie.

« Heartache for the weatherman
Heartbreak for the weatherman
Rain drops on the weatherman
Bad weather for the weatherman »
— Weatherman

C’est un excellent premier album que nous envoie par la tête Blaze Velluto avec sa Collection. Ça s’écoute bien et ça donne envie d’être parti en road trip pendant des jours avec le soleil dans les yeux et le bonheur dans le cœur. On lève notre chapeau bien haut aussi à Guillaume Chiasson qui a fait un travail très solide sur la galette. Un artiste à découvrir.

Ma note: 7,5/10

The Blaze Velluto Collection
Weatherman
Indépendant
42 minutes

https://theblazevellutocollection.bandcamp.com/