beak Archives - Le Canal Auditif

Les 3 étoiles du 16 juin 2017

Mon Doux Saigneur – Primitif

Allo le nouveau simple de Mon Doux Saigneur. C’est bon en torpinouche. Emerik St-Cyr Labbé arrive avec un son pas mal plus travaillé alors que sa poésie elle est toujours intacte et aussi douce aux oreilles. En plus, l’excellente Primitif arrive pour annoncer un premier album pour le jeune homme. L’album homonyme atterrira sur terre le 8 septembre prochain. On a déjà hâte!

Pierre Lapointe – La science du coeur

Pierre Lapointe joue ces jours-ci son spectacle Amours, délices et orgues et en conséquence, il a fait paraître vendredi dernier La science du cœur. Celle-ci nous ramène dans les meilleures années du chanteur grandiloquent. Ça rappelle la Forêt des mal-aimées et Sentiments Humains musicalement parlant et par sa parole directe et poétique.

« Les magiciens des temps modernes savent bien comment mentir en fabriquant le beau en tuant quelques souvenirs. »

Il faut aussi noter la magnifique direction artistique du vidéoclip fait de contraste de couleurs saturées. C’est bon pour les oreilles, beau pour les yeux et prometteurs pour le prochain album.

BEAK – Sex Music

Pendant qu’on est dans les bonnes nouvelles, le groupe de Geoff Barrow (Portishead) BEAK faisait paraître un nouveau simple vendredi dernier. C’est groovy à souhait et la chanson tient quand même bien son nom bien que ce soit un univers d’intimité légèrement marginale et quasi dangereuse que le groupe nous présente. Le vidéoclip qui l’accompagne est tout à fait magnifique avec ses images dynamiques et sa belette qui danse.

Les EP de juillet 2015

HUA LI – ZA ZHONG

Hua-Li-Za-Zhong-EPtHua Li est le versant rap de l’artiste multidisciplinaire Peggy Hogan qui est originaire de la Colombie-Britannique, mais qui est maintenant installée à Montréal. Elle fait du «kawaii gangster neo-soul space rap»… Oui, tu as bien lu. Outre le genre, grosso modo, c’est du hip-hop que tu veux écouter. Za Zhong (sa collaboration avec le producteur Gloze) est tout à fait délicieuse.


 

BEAK> – BEAK-KAEB EP

BeakKaeb_AA_web_1024x1024Ce groupe est formé de Geoff Barrow (Portishead), Billy Fuller (Fuzz Against Junk) et Matt Williams (Team Brick). La bande avait fait paraître son deuxième album en 2012, mais depuis nous n’avions pas eu de nouvelles compositions de la part du trio. Voici qu’ils nous reviennent avec un maxi qui fait aussi place à son alter ego: KAEB… ben oui, c’est le nom de la formation à l’envers, on ne t’en passe pas une! Ce qu’il faut savoir c’est que la nouvelle offrande est excellente. Vas-y gâtes-toi!


 

THUNDERCAT – THE BEYOND/WHERE THE GIANTS ROAM

homepage_large.fa076f40Le collaborateur régulier de Flying Lotus est de retour avec un maxi de six chansons qui fait suite à l’excellent Apocalypse paru en 2013. Fidèle à sa recette, celui-ci nous offre une collection de chansons qui sont à la fois R&B, mais avec une forte présence de basse mélodieuse. Them Changes est particulièrement entraînante alors que la vaporeuse Lone Wolf And Cub est veloutée à souhait.


 

BLACK SAILS FOR RED SEAS – WAVE:I

3614593172807_230Es-tu prêt pour de la bonne lourdeur? J’espère, parce que Black Sails For Red Seas va t’en donner (en version post-rock) et c’est tout à fait génial. C’est leur premier maxi et déjà ils font tourner des têtes. Ça rentre au poste en plus d’être inventif et de posséder un son de guitare digne de ce nom. Si t’aimes le «post toute», tu vas adorer la formation qui navigue sur ces eaux musicales avec grande habileté.
 
 


 

KING KAROSHI – CATCHING ECHOES EP

a3689576788_10King Karoshi est un groupe de rock indépendant montréalais qui a la dent sucrée pour les airs accrocheurs et les guitares mélodieuses. Ceux-ci font paraître leur deuxième maxi. Le premier titré Laundry avait été lancé en 2014. Ceux qui aiment Alt-J risquent de trouver des points communs intéressants avec la formation québécoise.


 

MILO MCMAHON – WHO I KNEW EP

milo2Milo McMahon est un auteur-compositeur-interprète montréalais qui fait de la musique aux airs totalement accrocheurs tout en gardant un petit côté salopé à sa musique. C’est toujours un peu à côté de la plaque. Caveman est un excellent exemple alors que le début de la chanson annonce un folk rock à la Elliott Smith; le tout est finalement parasité de sonorités qui viennent bonifier l’univers du jeune homme. C’est pas mal bon!
 
 


 

TAMBOUR – CHAPITRE I

a1594565064_10Tambour, c’est un projet musical du montréalais Simon P. Castonguay. Celui-ci fait dans l’électro texturé et cinématographique qui n’est pas sans rappeler The Cinematic Orchestra. Le piano est très présent dans cette plus récente sortie de la jeune maison de disque Moderna Records. Si vous aimez les univers musicaux qui évoquent des images de grandeur et de beauté, vous risquez d’adorer Tambour.
 
 


 

RAT COLUMNS – FOOLING AROUND

BLACKEST043_packshot-contrastRat Columns est le projet de David West qui s’associe à Mikey Young (Total Control, Eddy Current Suppression Ring). La pièce-titre est une version longue d’une chanson parue sur un album du groupe l’année dernière alors que les trois autres sont du matériel entièrement original. C’est un rock alternatif marginal et bien fignolé. Si tu aimes le rock garage qui sort des sentiers battus, tu risques d’adorer.


 

OHHMS – COLD EP

a1606898823_16Ohhms est un groupe de doom/sludge métal originaire du Royaume-Uni qui possède un son pas mal unique. D’ailleurs, ceux-ci se sont même retrouvés par inadvertance à la radio de la BBC. Cette fois-ci, la bande nous livre deux pièces qui totalisent trente-trois minutes de musique, rien de moins. Préparez-vous à un voyage à chaque fois que vous appuierez sur «jouer». Si tu as aimé The Ocean, tu risques de les trouver très intéressants.
 
 


 

TAMPER – TAMPER EP

a2621936757_10Tamper est un duo composé d’un Irlandais et d’un Australien qui sont installés à Brooklyn. Ceux-ci font dans l’indie-rock très coloré d’éléments électroniques et de claviers. Oubliez par contre les grosses productions, ceux-ci font tout eux-mêmes et cela donne une esthétique simple et plutôt sympathique. On y sent quelques petites influences d’Alt-J des débuts et autres groupes du genre.