americana Archives - Page 2 sur 2 - Le Canal Auditif

Chris Cornell – Higher Truth

Chris CornellLe bon Chris Cornell a la cote depuis quelques années. De retour avec Soundgarden pour des tournées estivales, on se remémore depuis à quel point le groupe grunge était une intraitable machine de scène, quoique trop souvent sous-estimée dans le canon du genre.

Un retour fortuit pour le guitariste et chanteur qui a permis d’éponger le faux pas de son dernier album solo, Scream, paru en 2009. Pour ceux qui n’auraient pas entendu la chose, épargnez-vous de ce troublant exercice.

On se souvient que ledit disque avait été produit par nul autre que Timbaland dans le but assumé (probablement une bulle au cerveau) de «moderniser» Chris, de le faire entrer dans le siècle de Justin Timberlake. Parce que tsé, tu as beau avoir quatre octaves de range vocale, mais ça sonne toujours plus «street» auto-tuné einh?

Bref.

Cornell nous revient après six ans avec un convaincant effort de songwriting et un disque joliment ficelé, intime et mélodique. Pour l’exercice, Brendan O’Brien – vieux complice de tout ce qui a sonné grunge dans les années 90 – a été engagé derrière la console. Un bon choix.

Higher Truth est une incursion de Cornell dans le blues-folk-rock aux forts accents americana (Dead Wishes). Les mandolines, les guitares acoustiques et autres cordes «roots» y dominent l’horizon sonore, complétées par juste-ce-qu’il-faut-d’orchestration et de claviers vintages (lire ici du piano!!!). Worried Moon serait un bon exemple de ce juste équilibre des arrangements.

Cornell se transforme même en «working class hero» (Murderer Of Blue Skies)! Avec son harmonica, le chanteur va sérieusement jouer dans les plates-bandes du Boss lui-même, Bruce Springsteen. Et ça lui va très bien.

Il s’inspirera également de balades «dixieland» notamment sur Bend In The Road.

Chris Cornell est donc inspiré sur Higher Truth et nous livre un disque intègre, chargé et sans fla-fla, rappelant ce qu’avait réussi à faire Eddie Vedder avec la bande originale d’Into The Wild.

Pour les amateurs de la voix puissante de Cornell, achetez don’ le disque ne serait-ce que pour l’écouter avec votre père!

Ma note: 7/10

Chris Cornell
Higher Truth
Universal
45 minutes

chriscornell.com/