50albums Archives - Le Canal Auditif

Les 50 meilleurs albums de 2015 selon LCA (de 25 à 1)

L’année 2015 fut des plus exigeantes pour Le Canal Auditif, mais elle s’est terminée avec une marque de reconnaissance fort appréciée: une nomination en tant que Média de l’année au GAMIQ (Gala Alternatif de la musique indépendante du Québec). Cette légitimation n’aurait pu être possible sans l’inlassable travail de mon acolyte LP Labrèche. Cet homme fait partie des êtres d’exception, rien de moins!

Génuflexion à l’excellent travail accompli par nos collaborateurs: Sébastien «La Brute du Rock» Noreau, Philippe Beauchemin, Mathieu «le mathématicien» Robitaille, Émilie Asselin, Charles «Teen Seizure» Laplante, Thomas «le désormais trifluvien» Rideau, Sébastien «Boubi» Moffet, Jean-Simon «The Faber» Fabien, Patrick «Felty» Felton, Marie-Ève Muller, Philippe Desjardins, Francis «Jet Black» Berthelot, Raphaëlle Thibault-Vanasse et Marie-Ève «MEF» Fortin. Merci pour votre pertinence, votre compétence et votre indéfectible passion pour la musique!

L’an prochain, on célébrera notre cinquième anniversaire d’existence. Un exploit, en ce qui me concerne, qui mérite d’être souligné énergiquement. Gardez l’oeil ouvert sur l’automne 2015… Cela dit, au nom de toute l’équipe du Canal Auditif, je vous souhaite de passer un bon temps des Fêtes et on sera de retour en force le lundi 18 janvier prochain.

Voilà la dernière liste mettant en vedette les 25 meilleurs albums de 2015 selon les collaborateurs de LCA.

25. Wilco – Star Wars

Wilco«Sur Star Wars, Wilco est en parfaite maîtrise… et on n’exagère pas! Ce groupe n’a plus besoin de fioritures sonores superflues et n’a qu’à brancher les amplificateurs et… jouer! On parle ici de vétérans du rock américain qui aurait pu passer ces dernières années à se la couler douce. C’est mal connaître Wilco qui, sans réinventer la roue, offre une performance musicale sans bavure ne comportant aucune fausse note.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/wilco-star-wars/
 
 

24. Sun Kil Moon – Universal Themes

Sun Kil Moon«L’artiste s’est franchement distancié des structures plus linéaires du précédent effort. Même si l’émotion pure n’est pas toujours au rendez-vous, on a franchement affectionné ce disque pour tous ces petits changements subtils saupoudrés tout au long de l’album. Ce désir de démarcation, conjugué avec l’interprétation juste et sentie de Mark Kozelek, fait de cette conception sonore un incontournable de 2015. » (SD)

http://lecanalauditif.ca/sun-kil-moon-universal-themes/
 
 

23. Philippe Brach – Portrait de famine

Philippe Brach«Portraits de famine demeure un bon album avec de nombreuses bonnes pièces, bien écrites et savamment construites. C’est de la bonne pop qui fera plaisir aux mélomanes de tous les horizons.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/philippe-brach-portraits-de-famine/
 
 
 

22. Cherubs – 2 Ynfynyty

Cherubs«Les fans de la première heure de Cherubs ne pensaient jamais réentendre ces Texans, surtout pas 21 ans après leur séparation acrimonieuse. Revoici pourtant le trio, en dangereuse forme, offrant un album solide de la première à la dernière seconde. Ce n’est pas un retour nostalgique aux années 90, c’est la démonstration de ce qui arrive au noise-rock intelligent quand il approche la cinquantaine sans s’assagir.» (MR)

https://cherubs.bandcamp.com/album/2-ynfynyty
 
 

21. Young Fathers – White Men Are Black Men Too

YoungFathers«La beauté ici n’est pas tellement dans les tableaux brossés par les mots, mais bien dans l’énergie et la vivacité musicale du trio. Young Fathers donne l’impression que la totalité de la musique occidentale est dans sa palette, et même les sons bruyants et distorsionnés contribuent à embellir l’ensemble. Que le groupe ait été animé par une énergie du désespoir ou qu’il ait simplement été très prolifique, cet album convainc qu’on n’a pas affaire à un feu de paille.» (MR)

http://lecanalauditif.ca/young-fathers-white-men-are-black-men-too/
 
 

20. The Amazing – Picture You

The Amazing«Prenez un guitariste de shoegaze et un batteur de jazz et vous avez The Amazing. Bon, rajoutez aussi une petite dizaine de guitares, une basse, des claviers et tout ce qu’il est possible de trouver dans un orchestre et vous avez un groupe à la musique ambitieuse et gigantesque que Phil Spector n’aurait pas reniée produire. Avec Picture You, les Suédois ont réalisé leur meilleur effort.» (TR)

http://lecanalauditif.ca/the-amazing-picture-you/
 
 

19. Galaxie – Zulu

Galaxie - Zulu«On répète la même chose lorsqu’il est question des vétérans rockers du Lac. Encore une fois, Langevin et sa bande nous garrochent un opus qui n’a rien à envier à de nombreuses parutions rock internationales. C’est aussi unificateur que significatif et c’est la marque des disques importants. Galaxie mérite le succès.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/galaxie-zulu/
 
 

18. Milk & Bone – Little Mourning

Milk & Bone«Vingt-neuf minutes pour un album de punk hardcore, ça passe. En pop, ça laisse sur sa faim. Parfois, on a même l’impression que les deux demoiselles l’ont fait simplement pour se faire désirer l’une et l’autre encore plus. Si c’était le but… eh bien c’est réussi! On en veut plus!» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/milk-bone-little-mourning/
 
 

17. Citizen – Everybody’s Going To Heaven

Citizen«Des textes de qualité, de poignantes mélodies, un rehaussement du niveau de composition et d’enregistrement, tous ces éléments contribuent à rendre ce Everybody Is Going To Heaven spécial tout aussi qu’intriguant, envoûtant. Au final, accordons-nous pour dire que Citizen fait de la belle musique. Et qu’ils sont à surveiller.» (JSF)

http://lecanalauditif.ca/citizen-everybody-is-going-to-heaven/
 
 

16. Chelsea Wolfe – Abyss

Chelsea Wolfe«Chelsea Wolfe construit un corpus chansonnier avec une patience d’ange déchu, offrant aux mélomanes (et ce disque après disque) un travail d’une beauté inégalée. Si vous ne craigniez pas de plonger dans les profondeurs des ténèbres afin d’en ressortir étonnamment ragaillardi, ce Abyss vous est destiné. Impressionnant!» (SD)

http://lecanalauditif.ca/chelsea-wolfe-abyss/
 
 

15. Rosie Valland – Partir avant

Rosie Valland«Pour un premier album, on tient un tout qui se déploie en nuances, en progression, avec cohésion. L’expérience de l’école de la chanson de Granby et des Francouvertes, le travail remarquable de Jesse Mac Cormack à la réalisation, la maturité des paroles et de la voix font de Partir avant un disque remarquable.» (MEM)

http://lecanalauditif.ca/rosie-valland-partir-avant/
 
 

14. D’Angelo & The Vanguard – Black Messiah

D'Angelo And The Vanguard - Black Messiah«D’Angelo ne fait jamais paraître un album en vain. Ses trois albums en vingt ans en témoignent. Black Messiah est une œuvre forte, phare, qui encore une fois réinvente le style de musique le plus sensuel qui soit. Pendant que le froid envahit les rues, c’est un parfait remède à la froideur ambiante.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/dangelo-vanguard-black-messiah/
 
 

13. Protomartyr – The Agent Intellect

Protomartyr«Le trio derrière Joe Casey est en grande forme. Le guitariste Greg Ahee arrive encore à extraire énormément de jus des gammes chromatiques élémentaires, et peut donner à un riff de deux accords quelque chose de triomphant. La section rythmique composée d’Alex Leonard et Scott Davidson brouille toujours la forme pour lui donner quelque chose de très légèrement asymétrique, sans jamais s’embourber dans la complexité.» (MR)

http://lecanalauditif.ca/protomartyr-the-agent-intellect/
 
 

12. Oneohtrix Point Never – Garden Of Delete

Oneothrix Point Never«Peut-être que je suis dupe et que ce qui me plaît si immédiatement n’est en fait que l’enthousiasme maladroit et simpliste du début de l’adolescence, qu’Oneohtrix Point Never reconnaît en lui-même et qu’il recontextualise de façon ironique aujourd’hui. Même si c’est le cas, j’accepte volontiers d’être dupe. Je ne vais pas renier mon plaisir parce qu’un album peut être apprécié au premier degré encore plus qu’au deuxième.» (MR)

http://lecanalauditif.ca/oneohtrix-point-never-garden-of-delete/
 
 

11. Titus Andronicus – The Most Lamentable Tragedy

Titus Andronicus«Plusieurs pourraient avoir envie d’abandonner Titus Andronicus à leur présumé délire, mais en ce qui nous concerne, on ne se souvient plus quand un disque de rock aussi direct (aussi vrai) nous a happés avec autant de détermination et de fureur. Titus Andronicus fait la preuve qu’être unificateur et pertinent peut aller de pair ensemble.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/titus-andronicus-the-most-lamentable-tragedy/
 
 

10. JEFF The Brotherhood – Global Chakra Rhythms

Jeff The Brotherhood«C’est assez difficile de parler de l’album en détail après quelques écoutes puisque c’est un peu comme une hallucination de 70 minutes qui a l’air d’en durer 25. On y entend des saxophones, de la cithare, des synthés et des riffs planants hyper solides. Bref, ce disque-là réaligne les chakras de pas mal tout le monde, incluant les créateurs de l’album, qui n’ont pas chômé pour nous rappeler qu’ils ont encore pas mal de jus dans leur tank à gaz.» (CL)

http://lecanalauditif.ca/jeff-the-brothchakra-rhythms/
 
 

09. Grimes – Art Angels

Grimes«Art Angels est exactement ce que devrait être la pop en 2015. L’audace dont fait preuve Grimes devrait être la règle et non l’exception. En plus d’être douée musicalement, elle fait preuve d’intelligence dans ses textes. Vraiment, il est difficile de dire du mal de Claire Boucher.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/grimes-art-angels/
 
 

08. Deafheaven – New Bermuda

Deafheaven«New Bermuda démontre toute l’intelligence créatrice de la formation et surtout affirme haut et fort que Sunbather n’était pas un accident de parcours, mais bien le résultat d’un travail inlassable et d’une ouverture d’esprit peu commune dans le monde du métal où l’idée de pureté des genres domine énormément. Deafheaven est un ovni qui pige le meilleur dans plusieurs genres et l’apprête avec sa propre sauce.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/deafheaven-new-bermuda/
 
 

07. Safia Nolin – Limoilou

Safia Nolin«La jeune femme de 23 ans possède une plume aguerrie, mature, qui a déjà vécu mille et une aventures sentimentales. On sort de Limoilou avec le sentiment que Safia Nolin sera dans le portrait musical québécois pour longtemps.» (PB)

http://lecanalauditif.ca/safia-nolin-limoilou/
 
 

06. Jean Leloup – À Paradis City

Jean Leloup - À paradis city«Jean Leloup nous envoie, avec À Paradis City, son album le plus consistant depuis La vallée des réputations et on est content de renouer avec le plaisir mélodique procuré par ses ritournelles. Comme quoi à 50 ans passés, John The Wolf est loin de nous avoir servi ses dernières pièces.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/jean-leloup-paradis-city/
 
 

05. Jamie XX – In Colour

Jamie XX«Jamie XX ne fait pas de faute sur In Colour et offre un album qui à la fois ose expérimenter et tenter de nouvelles approches, tout en trouvant toujours le moyen de rendre le tout agréable à l’oreille. Un album électro franchement accrocheur et jouissif.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/jamie-xx-in-colour/
 
 

04. Viet Cong – Viet Cong

Viet Cong - Viet Cong«Il y a chez le groupe de Calgary un magnétisme difficile à expliquer par moments. L’amateur de post-punk rock y trouvera un réconfort déstabilisant. Si Viet Cong a été cristallisé par la mort d’un être cher, aujourd’hui il célèbre la vie avec une passion ardente.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/viet-cong-viet-cong/
 
 

03. Kendrick Lamar – To Pimp A Butterfly

Kendrick Lamar«Lamar propose une œuvre autant politique que musicale. Un discours juste et nécessaire. Le tout est fait avec poésie, avec intelligence, et qui appelle à regarder le pouvoir dominant en face et lui dire que cela suffit. Que les conditions de vie dans les recoins d’Amérique comme Compton n’ont absolument aucun sens. Par-dessus le marché, c’est fait avec des trames sonores intéressantes au plus haut point.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/kendrick-lamar-to-pimp-a-butterfly/
 
 

02. Sufjan Stevens – Carrie & Lowell

Sufjan Stevens«Musicalement moins aventureux que ses deux prédécesseurs, Carrie & Lowell se tourne vers l’interprétation et la simplicité. Stevens réaffirme avec éloquence et pertinence qu’il est un artiste qui passera aisément à l’histoire.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/sufjan-stevens-carrie-lowell/
 
 

01. Father John Misty – I Love You Honeybear

Father John Misty - I Love You, Honeybear«À ces chansons d’amour multicolores s’ajoutent quelques histoires malsaines et drôles où le sarcasme de Tillman n’épargne rien n’y personne, surtout pas lui-même. Certains y entendront avant tout les réflexions d’un dépressif bipolaire, d’autres celles d’un être extrêmement lucide; si comme moi vous croyez que l’un implique nécessairement l’autre, ruez-vous sur I Love You, Honeybear. Vous ne voudrez écouter rien d’autre pendant une bonne semaine.» (MR)

http://lecanalauditif.ca/father-john-misty-love-honeybear/
 
 

Les 50 meilleurs albums de 2015 selon LCA (de 50 à 26)

Le temps passe vite. On se retrouve à la fin de 2015 avec les incontournables listes de fin d’année qui sont publiées un peu partout dans le «merveilleux» monde médiatique et LCA ne fait pas exception à la règle. Sans être une année faste, il y a quelques excellents disques qui sont venus nous titiller les oreilles régulièrement. Pas de réel chef-d’oeuvre à se mettre dans les conduits auditifs à la To Be Kind de Swans, mais somme toute, ce fut une année assez satisfaisante. Voilà la première salve de nos 50 meilleurs albums de 2015 (en ordre décroissant de 50 à 26).

50. Failure – The Heart Is A Monster

Failure«Après une très longue absence de dix-huit ans, le trio califormien Failure nous revenait en force avec un album fort satisfaisant. Au menu? Plusieurs chansons solides telles que Hot Traveler, A.M. Amnesia, Atom City Queen, Otherwhere et Mulholland Dr. Un disque qui saura plaire autant aux fans de la première heure que ceux qui les découvrent avec The Heart Is A Monster.» (LBDR)

http://lecanalauditif.ca/failure-the-heart-is-a-monster/
 
 

49. My Disco – Severe

My Disco«Si vous êtes du type à être attiré par les concepts sonores austères et sans le moindre compromis, vous passerez de belles minutes en compagnie de MY DISCO. Severe combine force démesurée et approche minimaliste. C’est l’essence même de l’austérité: faire beaucoup avec trop peu.» (MR)

http://lecanalauditif.ca/my-disco-severe/
 
 

48. Benoit Paradis Trio – T’as-tu toute?

Benoît Paradis Trio - T'as-tu toute?«Vraiment, Benoit Paradis se bonifie avec l’âge et T’as-tu toute? est un excellent album. L’équilibre entre l’expérimentation, la folie, le jazz, la pop, les textes intelligents est tout simplement délicieux. À se mettre dans les oreilles!» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/benoit-paradis-trio-tas-tu-toute/
 
 

47. High Tension – Bully

High Tension«Disons-le sans détour, High Tension fait partie des excellentes sorties cette année. Leur mélange bien dosé de brutalité et de mélodies est tout simplement accrocheur, entraînant et addictif. Gâtez-vous les oreilles au son de Bully. Ça rentre au poste!» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/high-tension-bully/
 
 

46. Low – Ones and Sixes

Low«Low vieillit admirablement bien, ne tombe pas en désuétude et brille à ajouter juste assez de fraîcheur dans ses arrangements afin de nous garder captifs, tout en conservant intact ce songwriting minimaliste si caractéristique de la formation. Plus les écoutes s’accumulent, plus on apprécie cet album.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/low-ones-and-sixes/
 
 

45. Spectres – Dying

Spectres«Comme Spectres semble être investi du don lui permettant de transformer du bruit en mélodies, on peut déjà supposer que Dying sera fort probablement cité dans plusieurs listes compilant les meilleurs albums noise rock et shoegaze de la présente année… dont la nôtre» (FB)

http://lecanalauditif.ca/spectres-dying/
 
 

44. Deerhunter – Fading Frontier

Deerhunter«Deerhunter accomplit l’exploit de se réinventer sans trop décevoir le fanatique de la première heure. La bande demeure elle-même tout en y allant d’un virage un peu plus lumineux. Plusieurs musiciens se sont cassé la gueule à ce jeu d’équilibriste passablement risqué. Pas Deerhunter. Preuve de l’immense talent du meneur incontesté et de ses accompagnateurs.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/deerhunter-fading-frontier/
 
 

43. White Hills – Walks For Motorists

99423«C’est en avril dernier que la très productive formation White Hills nous est arrivée avec ce superbe album intitulé Walks For Motorists. Un disque qui combine très habilement le rock psychédélique au stoner rock, le post-punk et le krautrock. Ici, aucune chanson faiblarde et que du gros plaisir auditif pour les amateurs de rock non-radiophonique.» (LBDR)

http://www.thrilljockey.com/products/walks-for-motorists
 
 

42. Nocturnal Sunshine – Nocturnal Sunshine

nocturnal-sunshine-album«Maya Jane Coles est une artiste de musique électronique de Londres qui donne généralement dans l’électro house, le trip-hop ou le downtempo. Avec son projet Nocturnal Sunshine, elle s’aventure davantage vers le dubstep et soyons francs, ce type de musique électronique lui va à ravir et nous donne envie de crinquer le volume au maximum à tout coup.» (LBDR)

http://www.nocturnalsunshine.co.uk
 
 

41. Ponctuation – La réalité nous suffit

Ponctuation«Le constat est très positif face au deuxième album du duo de Québec. Les frères Chiasson nous envoient une galette percutante, intelligemment ficelée, psychédélique à souhait qui sait en plus faire preuve d’une brillante inventivité.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/ponctuation-la-realite-nous-suffit/
 
 

40. Laura Marling – Short Movie

Laura Marling«Elle présente de courtes, mais percutantes vignettes inspirées du mode de vie américain avec en arrière-plan les relations tordues, intenses, néanmoins belles, qu’elle entretient avec les hommes de sa vie. Short Movie est un album qui va droit au but, qui évite l’ambition un peu pompeuse de Once I Was An Eagle.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/laura-marling-short-movie/
 
 

39. Hot Nerds – Strategically Placed Bananas

Hot Nerds«Strategically Placed Bananas est un disque vraiment pas facile d’approche sur lequel la musique y est nerveuse, compacte, intense et narcotique. Les amateurs de groupes tels Ex-Models, The Locust, The Blood Brothers, Retox et Six Finger Satellite devraient y trouver leur compte à travers tout ce bordel sonore.» (LBDR)

http://lecanalauditif.ca/hot-nerds-strategically-placed-bananas/
 
 

38. Louis-Jean Cormier – Les grandes artères

Louis-Jean Cormier«Ce disque est résilient et fait son chemin tout en douceur dans le cortex cérébral. Louis-Jean Cormier fait encore preuve musicalement de son envergure. On a affaire ici à un disque qui prend de l’ampleur au fil des écoutes.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/louis-jean-cormier-les-grandes-arteres/
 
 

37. Lana Del Rey – Honeymoon

Lana_Del_Rey_-_Honeymoon_(Official_Album_Cover)«Il y a des trucs très forts pendant cette virée dans la mélancolie. Ne vous fiez pas à sa photo de pochette ensoleillée, mais plutôt à ce qui se cache dans cette image: la femme-objet prisonnière du côté lugubre de sa vie de luxe et de sa lune de miel en plastique. Honeymoon est définitivement l’album le plus sombre de l’artiste jusqu’à maintenant.» (CL)

http://lecanalauditif.ca/lana-del-rey-honeymoon/
 
 

36. Courtney Barnett – Sometimes I Sit And Think, And Sometimes I Just Sit

courtney barnett«L’ironie est distillée sur de nombreux fonds musicaux déployés (grunge, rock garage, blues-rock, pop hargneuse, post-folk). Le sens de la ritournelle semble inné chez miss Barnett. Elle réussit à construire de merveilleux textes où les événements quotidiens deviennent les éléments centraux de ces histoires. Elle y incorpore de nombreuses phrases coup-de-poing qui font à la fois sourire et grincer des dents.» (PB)

http://lecanalauditif.ca/courtney-barnett-sometimes-i-sit-and-think-sometimes-i-just-sit/
 
 

35. Metz- II

Metz«Le trio canadien ne fait pas erreur sur ce deuxième album et continue de nous envoyer de gros riffs vitaminés et sales par la tête. Le simple Acetate, à ce compte, annonçait assez bien ce qui s’en venait sur ce deuxième volume. Si vous aimez le gros rock bruyant, Metz sera un ami à chérir, pas de doute là-dessus.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/metz-ii/
 
 

34. Julia Holter – Have You In My Wilderness

Julia Holter«Avec pertinence et intégrité, Julia Holter fait un immense bond en avant, mais je ne suis vraiment pas surpris. Pourquoi? Tout simplement parce que tout ce qu’elle a fait paraître en carrière porte le sceau de l’excellence. Il se pourrait que le rayonnement de l’artiste s’amplifie et elle le mérite amplement… même si la dame n’est pas toujours commode, semble-t-il.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/julia-holter-have-you-in-wilderness/
 
 

33. Majical Cloudz – Are You Alone?

Majical Cloudz«Vous avez le spleen? Vous manquez de moments calmes dans votre vie? Vous êtes fatigués de cette course effrénée contre la montre pour des résultats franchement éphémères, minimes et inutiles? Eh bien, ce disque pourrait constituer un excellent antidote à l’abêtissement ambiant. Pas de doute, Devon Walsh est un talent supérieur.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/majical-cloudz-are-you-alone/
 
 

32. Bernard Adamus – Sorel Soviet So What

Bernard Adamus«Sur Sorel Soviet So What, on y retrouve des éléments de cajun, de jazz, de blues et beaucoup d’ascendants dits «big band». C’est un album très varié qui coule tout en douceur dans les oreilles. On sent que le grand Montréalais a su se renouveler. Si t’es déjà conquis, tu vas passer de longues heures à écouter Sorel Soviet So What, c’est garanti.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/bernard-adamus-sorel-soviet-so-what/
 
 

31. Barrasso – Des x, des croix, des pointillés

Barrasso«Sans détour, on le dit haut, Barrasso est très fort. Leur rock est bien construit, bien dosé, intelligemment arrangé, accompagné de textes variés et bien écrits ainsi que franchement accrocheur. C’est sans contredit, l’un des meilleurs albums de rock québécois paru en 2015.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/barrasso-des-x-des-croix-des-pointilles/
 
 

30. Kurt Vile – B’lieve I’m Going Down…

Kurt Vile«Vile nous propose une vaste majorité de chansons de qualité. Un autre bon disque au compteur, mais qui n’atteint clairement pas les hauts standards de Smoke Ring For My Halo et Wakin On A Pretty Daze. C’est loin d’être imbuvable, car le «style relâché/slacker» demeure indissociable du bonhomme et on aime ça.» (SD)

http://lecanalauditif.ca/kurt-vile-blieve-im-going-down/
 
 

29. Drake – If You’re Reading This It’s Too Late

Drake - If You're Reading This It's Too Late«If You’re Reading This It’s Too Late doit être écouté pour ce qu’il représente: une preuve tangible du talent de Drake. Surtout, Drake fait la preuve qu’il est capable de se permettre de sortir des sentiers confortables pour mettre le pied là où les traces de pas sont moins claires, où les feuilles craquent sous ces mêmes pas. L’album évoque la noirceur de la nuit, la lourdeur des questionnements importants et le poids des conflits extérieurs et intérieurs.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/drake-if-youre-reading-this-its-too-late/
 
 

28. Arca – Mutant

Arca«Ce ne sont donc pas les raisons qui manquent pour qu’Arca fasse parler de lui, et malgré toute cette attention, le jeune musicien n’a encore rien fait pour décevoir. Mutant est une belle et longue excursion dans son univers. Si elle nous laisse parfois sans point de référence clair, elle n’en est pas moins constamment fascinante.» (MR)

http://lecanalauditif.ca/arca-mutant/
 
 

27. Faith No More – Sol Invictus

Faith No More«Il y a bien certaines chansons où il ne se passe pas grand-chose, notamment la première et la dernière de l’album, et on s’est fatigué un peu vite de Motherfucker. Malgré ces légers accrocs, Faith No More reste ce qu’il a toujours été: une anomalie facile d’approche, un de ces rares groupes de guitare où la guitare semble l’ingrédient le moins important.» (MR)

http://lecanalauditif.ca/faith-no-more-sol-invictus/
 
 

26. Mikal Cronin – MCIII

Mikal Cronin«Enfin, c’est un troisième album réussi pour le Californien Mikal Cronin. Bien que légèrement moins brillant et créatif que MCII, ce troisième opus nous offre plusieurs pièces qui valent le détour. Un pop-rock créatif et mélodique à souhait!.» (LPL)

http://lecanalauditif.ca/mikal-cronin-mciii/
 
 

Les 50 albums que vous devez avoir écoutés depuis le début de l’année 2015

On est à la mi-saison de l’année musicale en cours et on peut y aller déjà avec un premier bilan. Après un début d’année étonnant, le rythme des bonnes parutions a sérieusement ralenti. Normal. C’est actuellement le temps de la dolce vita, de la légèreté et de la consommation de sangria sur les différentes terrasses du Québec. Fait à noter, certains d’entre vous remarqueront que l’album D’Angelo And The Vanguard – Black Messiah apparaît dans cette liste. Puisque ce disque a paru à la toute fin de 2014 et que nous en avions fait le compte-rendu en début 2015, nous avons pris la décision éditoriale de l’inclure… dans la liste des 50 albums que vous devez avoir écoutés depuis le début de l’année 2015!

D'Angelo And The Vanguard - Black Messiah

D’Angelo And The Vanguard – Black Messiah

(lire la critique)
 
 
 

Father John Misty - I Love You, Honeybear

Father John Misty – I Love You, Honeybear

(lire la critique)
 
 
 

Kendrick Lamar

Kendrick Lamar – To Pimp A Butterfly

(lire la critique)
 
 
 

Prurient

Prurient – Frozen Niagara Falls

(lire la critique)
 
 
 

Moses Baxter

Moses Baxter – Sound Of The Real

(lire la critique)
 
 
 

Viet Cong - Viet Cong

Viet Cong – Viet Cong

(lire la critique)
 
 
 

Siskiyou - Nervous

Siskiyou – Nervous

(lire la critique)
 
 
 

Eric Chenaux - Skullsplitter

Eric Chenaux – Skullsplitter

(lire la critique)
 
 
 

Objekt - Flatland

Objekt – Flatland

(lire la critique)
 
 
 

Sannhet

Sannhet – Revisionist

(lire la critique)
 
 
 

Sufjan Stevens

Sufjan Stevens – Carrie & Lowell

(lire la critique)
 
 
 

Torres

Torres – Sprinter

(lire la critique)
 
 
 

Rosetta

Rosetta – Quintessential Ephemera

(lire la critique)
 
 
 

Sun Kil Moon

Sun Kil Moon – Universal Themes

(lire la critique)
 
 
 

Jamie XX

Jamie XX – In Colour

(lire la critique)
 
 
 

A$AP Rocky

A$AP Rocky – At.Long.Last.A$AP

(lire la critique)
 
 
 

Ken Mode

Ken Mode – Success

(lire la critique)
 
 
 

The Amazing

The Amazing – Picture You

(lire la critique)
 
 
 

King Dude

King Dude – Songs Of Flesh & Blood – In The Key Of Light

(lire la critique)
 
 
 

Unknown Mortal Orchestra

Unknown Mortal Orchestra – Multi-Love

(lire la critique)
 
 
 

Zs - Xe

Zs – Xe

(lire la critique)
 
 
 

Gaz Coombes - Matador

Gaz Coombes – Matador

(lire la critique)
 
 
 

Fauve - Vieux frères partie 2

Fauve – Vieux frères partie 2

(lire la critique)
 
 
 

Drake - If You're Reading This It's Too Late

Drake – If You’re Reading This It’s Too Late

(lire la critique)
 
 
 

HVNLP111CD_PACKSHOT_1416408088_crop_550x550-400x400

Duke Garwood – Heavy Love

(lire la critique)
 
 
 

Galaxie - Zulu

Galaxie – Zulu

(lire la critique)
 
 
 

Steve Gunn & The Black Twig Pickers - Seasonal Hire

Steve Gunn & The Black Twig Pickers – Seasonal Hire

(lire la critique)
 
 
 

Laura Marling

Laura Marling – Short Movie

(lire la critique)
 
 
 

Milk & Bone

Milk & Bone – Little Mourning

(lire la critique)
 
 
 

Egyptrixx - Transfer Of Power

Egyptrixx – Transfer Of Energy (Feelings Of Power)

(lire la critique)
 
 
 

Julie Blanche

Julie Blanche – Julie Blanche

(lire la critique)
 
 
 

Spectres

Spectres – Dying

(lire la critique)
 
 
 

The Soft Moon

The Soft Moon – Deeper

(lire la critique)
 
 
 

JSBX

Jon Spencer Blues Explosion – Freedom Tower-No Wave Dance Party 2015

(lire la critique)
 
 
 

The Brian Jonestown Massacre

The Brian Jonestown Massacre – Musique de film imaginé

(lire la critique)
 
 
 

Speedy Ortiz

Speedy Ortiz – Foil Deer

(lire la critique)
 
 
 

Ponctuation

Ponctuation – La réalité nous suffit

(lire la critique)
 
 
 

Braids

Braids – Deep In The Iris

(lire la critique)
 
 
 

Death Grips

Death Grips – Jenny Death

(lire la critique)
 
 
 

YoungFathers

Young Fathers – White Men Are Black Men Too

(lire la critique)
 
 
 

Godspeed You! Black Emperor

Godspeed You! Black Emperor – Asunder, Sweet And Other Distress

(lire la critique)
 
 
 

Metz

Metz – II

(lire la critique)
 
 
 

Earl Sweatshirt

Earl Sweatshirt – I Don’t Like Shit, I Don’t Go Outside

(lire la critique)
 
 
 

Thee Oh Sees

Thee Oh Sees – Mutilator Defeated At Last

(lire la critique)
 
 
 

soley

Soley – Ask The Deep

(lire la critique)
 
 
 

Barrasso

Barrasso – Des x, des croix, des pointillés

(lire la critique)
 
 
 

Chilly Gonzales

Chilly Gonzales – Chambers

(lire la critique)
 
 
 

Swervedriver

Swervedriver – I Wasn’t Born To Lose You

(lire la critique)
 
 
 

Hot Nerds

Hot Nerds – Strategically Placed Bananas

(lire la critique)
 
 
 

Minsk

Minsk – The Crash & The Draw

(lire la critique)