Milky Chance - Sadnecessary - Le Canal Auditif

Milky Chance – Sadnecessary

51GthANyWqL._SL500_AA240_Vous avez sûrement déjà entendu Stolen Dance dans vos oreilles depuis un petit bout déjà? L’album Sadnecessary de Milky Chance est sorti il y a fort longtemps en France ou j’y étais depuis janvier. Les succès de ce duo jouaient déjà dans les bars et les cafés. J’ai même eu une légère confusion lorsqu’on m’a dit que l’album sortait en octobre ici, au Québec! Enfin, petite parenthèse pour souligner les écarts de la mise en marché.

«La voie lactée» s’avère être un duo de deux gars allemands, originaires de Cassel. En plus d’être des musiciens au travail, ils sont les meilleurs amis dans la vie. Agréablement, leur belle énergie se ressent dans leur musique groovy. Ils proposent une mixture assez intéressante: un indie folk mélangé avec du reggae et de l’électro. D’ailleurs, Philipp Dausch est le DJ et s’occupe de mixer les morceaux afin d’y mettre une touche plus «olé!». Alors que Clemens Rehbein chante et joue de la guitare avec vivacité. Ils ont tous deux autoproduit l’opus dans un petit studio à eux. À eux deux, ils mobilisent leur propre style sans équivoque qui est quelque peu minimaliste à la base, mais avec tous les arrangements, le tout s’avère colossalement bon!

La production de Sadnecessary était en cours depuis 2012. Ainsi, Stolen Dance fut lancée il y a trois ans. Sur YouTube, les réactions ont été virales. Avec des riffs de guitares plaintives, des claquements de mains et une performance vocale rauque et chaude à la fois, il n’en fallait pas plus pour accumuler plus de trente millions de visionnements. Emmagasinant les éloges, ils font l’affiche de plusieurs festivals européens et leur succès ne cesse de s’étendre depuis.

L’album s’écoute merveilleusement bien. On dirait que la sensibilité et la voix luxuriante de Clemens coulent merveilleusement avec la musique électronique et les accords de guitare. Ses paroles sont un pur paradoxe avec la musique. En effet, elles sont un peu tristes et mélancoliques et elles sont chantées sur un rythme positif et dansant. Down By The River et Sweet Sun, par exemple, se situent entre la rêverie poétique et des parcelles auditives dansantes. En regardant les clips (voir la vidéo de Flashed Junk Mind ci-bas), l’envie de s’exciter et de faire les fous, comme eux, est totalement aligné avec l’effet de leur musique sur nous.

Les textes de Clemens sont assez personnels, mais celui-ci prétend laisser place à l’interprétation des auditeurs. Ainsi, beaucoup de gens se laissent toucher par leur musique. On trouve sur l’album des chansons plus mélancoliques, dont Loveland, qui nous rend un peu plus tristes. Le morceau demeure magnifique avec cette guitare acoustique poignante.

Cette musique naïve peut franchement plaire à toutes sortes de gens. Un duo inspirant et donneur de sourires. Ils sont sûrement excitants à voir en concert. D’ailleurs, ils effectuent une tournée nord-américaine dans les prochains mois. Ils seront à Montréal le 3 avril… mais malheureusement, c’est déjà complet!

Ma note: 7/10

Milky Chance
Sadnecessary
Label
56 minutes

www.milkychance.net/

Exprimez-vous!

*