Marrow - The Gold Standard - Le Canal Auditif

Marrow – The Gold Standard

MarrowPour l’auditeur québécois, Marrow c’est tout du nouveau. Pourtant, la formation est née des cendres de Kids These Days qui jouissait d’une bonne réputation sur la scène musicale de Chicago. Le mélange de R&B, soul et rock avait conquis une bonne base de mélomanes. Leurs collaborations avec des vedettes émergentes du hip-hop dont Vic Mensa et Chance The Rapper leur avaient taillé une place enviable dans le paysage musical de la Ville des Vents.

Marrow est né du désir de trois anciens membres de Kid These Days et un nouveau joueur de continuer à créer ensemble. Cette fois-ci par contre, exit le R&B et allô le rock. C’est très direct et entraînant même si quelques influences plus soul peuvent être discernées ici et là. The Gold Standard est un album varié qui fera découvrir aux mélomanes une bande de jeunes musiciens doués.

On remarque les influences d’un ensemble de groupe indie rock de Grizzly Bear jusqu’à des groupes de folk-rock-indie-machin-chouette. She Chose You qui ouvre le bal est tout à fait accrocheuse, délicieuse et satisfaisante en tout point. On peut en dire autant pour la quasi-punk Paulson ou encore la sombre Leave It On The Side qui compte sur de chaudes sonorités et des cuivres doux à l’oreille.

Mother Of Maladies fait plutôt penser à Lady Lamb par sa mélodie ludique et tout de même accrocheuse et c’est sans parler d’un motif à la Thundercat qui fait soudainement irruption en plein milieu de la pièce. Les harmonies vocales de Liam Cunningham et Macie Stewart ne sont pas symbiotiques. On entend clairement les deux voix et pourtant ça reste tout à fait plaisant à l’oreille.

Cependant, là où le bât blesse se situe dans l’éclectisme de l’album. D’une pièce à l’autre, on a l’impression d’avoir un groupe différent dans les oreilles. Bon, j’exagère un peu, mais ça donne une idée du large spectre que Marrow ratisse. Parfois, c’est à l’intérieur d’une même chanson. Ocean Of Glory passe d’une chanson indie folk rock plutôt innocent à une pièce psychédélique. C’est déroutant et surtout ça laisse une impression que le groupe n’a pas encore trouvé son propre son.

Malgré ce petit écueil, The Gold Standard reste un album très plaisant qui saura faire plaisir au mélomane qui suit les groupes indie de qualités des dernières années. Marrow est très prometteur puisque ses membres sont à peine sortis de l’université.

Ma note: 7/10

Marrow
The Gold Standard
FoxHall Records
53 minutes

http://marrowmakesmusic.com/

Exprimez-vous!

*