Les EP à LP d'avril 2017 - Page 2 sur 2 - Le Canal Auditif

Les EP à LP d’avril 2017

MC Paquin – Deliver Love (Side B)

Marie-Claude Paquin avait fait paraître le Side A de son Deliver Love en 2014. On attendait la suite. Et l’on n’est pas déçu. L’auteure-compositrice-interprète propose des compositions un tantinet plus solides et on la sent surtout plus confiante, plus en contrôle. Le coup de cœur de l’EP est sans contredit la magnifique La fonte des glaces avec son petit côté psychédélique léger qui se greffe naturellement à son folk. La mélodie est efficace, les suites d’accords surprenantes et surtout l’interprétation magnifiquement exécutée. Ça vaut le détour.


 

Tendre – Billets Doux

Tendre est une formation qui regroupe Lilah Mercader, Sam Larlo, Charles Smith et Laurie Beaulieu. Celle-ci possède une voix qui n’est pas sans rappeler celle de Grace Slick (Jefferson Airplane). La formation offre un Billets Doux assez intrigant avec plusieurs bonnes compositions, dont Se Voir Partir qui lance le bal. L’image qui te côtoie utilise des voix graves qui ponctuent la mélodie en plus de nous envoyer une trame entraînante et totalement convaincante.


 

La Louise – Je Fume

Attention le scoop mes amis! La Louise s’appelle… Émilie Houillon. Bon malgré ce nom qui nous induit en erreur, La Louise nous propose des chansons assez efficaces merci. Elle s’inscrit dans la grande tradition de la musique française, avec un verbe présent et fort, tout en proposant des orchestrations intéressantes. Elle a déjà joué en première partie de Marie-Pierre Arthur et c’est une association qui se fait assez facilement.


 

Natation – Dive EP

Natation avait fait paraître Fuck la pleine lune il y a deux ans. Le groupe revient avec Dive, un mini-album mieux réalisé qui permet de mieux mettre en valeur le son du groupe. Natation c’est du rock dansant, un peu dans la lignée de Pif Paf avec quelques éléments arrivant des années 60. Dive est un EP assez intéressant particulièrement pour la groovy Be Somewhere.


 

OPE – (8.2)

OPE, c’est d’abord et avant tout le projet d’Olivier Péloquin. Cependant, celui-ci ne joue pas seul, oh que non! Et il est très bien entouré : John Andrew (Look Sacré) et Max Archer aux guitares, P-O Gagnon (Philippe Brach) à la basse, Carl Bastien (Damien Robitaille, Dumas) aux claviers ainsi que Charles Blondeau (Kroy, Simon Kingsbury, Mauves) à la batterie. Le résultat est des chansons de folk assez mélodieuses et efficaces, dont l’entraînante Visages.

Pages : 1 2

Exprimez-vous!

*