Les 25 meilleurs albums de 2013 selon Stéphane Deslauriers - Le Canal Auditif

Les 25 meilleurs albums de 2013 selon Stéphane Deslauriers

Encore une fois, au risque de me répéter, c’est avec une euphorie de jeune jouvenceau que je vous présente ma liste bien personnelle de mes 25 meilleurs albums de 2013. Une année marquée par des productions électros luxueuses, des albums folkisant redonnant au genre ses lettres de noblesse ainsi que quelques ovnis musicaux expérimentaux repoussant les limites de la créativité. Bonne lecture!

these_new_puritans_field_of_reeds_1370545401_crop_363x363

25. These New Puritans – Field Of Reeds

Un dégraissage de notes accentué, des accents jazzistiques prononcés, des tempos drastiquement réfrénés et des mélodies bipolaires volontairement avortées, ce Field Of Reeds est une œuvre champ gauche impressionnante qui se laisse aisément déshabiller au fil des auditions.

Immunity+artworks000045647280aa6v1tt500

24. Jon Hopkins – Immunity

Un tour de force bouleversant qui amalgame de façon astucieuse les rythmes cadencés à une vulnérabilité authentique. Très peu de musiciens issus de cette mouvance peuvent se targuer d’avoir réussi cet exploit. Aux antipodes de l’insensibilité!

red13

23. Red Fang – Whales And Leeches

Une furie rock’n roll fédératrice qui côtoie un stoner vigoureux qui plaît à une certaine faune de métalleux. Ouvrez-vous une petite froide, montez le volume à fond, les quatre salopards de Portland, Oregon, vous dessuinteront les oreilles sans équivoque.

polvo

22. Polvo – Siberia

Les vétérans précurseurs du mouvement math-rock n’ont rien perdu de leur efficacité en prodiguant un disque touffu, mais mélodiquement sublime. Des structures labyrinthiques qui ne viennent jamais contrecarrer les mélodies opérantes d’Ash Bowie, le meneur de la formation.

5053760004714_600

21. Future Of The Left – How To Stop Your Brain In An Accident

À nouveau, Andy Falkous fait la preuve de manière éloquente qu’il détient une signature sonore unique, un phrasé ainsi que des mélodies tout à fait singulières et authentiques. Un grand musicien qui ne reçoit pas tout le crédit mérité.

tumblr_inline_mntzirBAtV1qz4rgp

20. Chelsea Wolfe – Pain Is Beauty

La prêtresse gothique revient avec un disque fortement teinté de rythmes tribaux aux ascendants métal/industriel, de guitares folk, de synthés ambiants et de mélodies insolites et éthérées. La dame sait créer des paysages sonores oniriques, mais intelligibles.

99332-sortie-du-nouvel-album-danna-calvi-one-breath

19. Anna Calvi – One Breath

La Calvi passe le test de la deuxième offrande haut la main. Des envolées orchestrales à la Ennio Morricone, des guitares parfois foudroyantes, des mélodies fédératrices, des niveaux d’intensité variés et complexes ainsi qu’une interprétation impétueuse, voilà ce que la prochaine grande dame du rock britannique nous présente avec ce One Breath.

a3067995959_2

18. Jimmy Hunt – Maladie d’amour

Hunt fait un virage synthétique endossé, mais ne perd absolument rien de sa verve littéraire acidulée et de son écriture chansonnière si facilement reconnaissable. Un album magnifiquement bien réalisé qui fait honneur à la pop made in Québec.

Chelsea-Light-Movingtif

17. Chelsea Light Moving – Chelsea Light Moving

Thurston Moore expulse de manière vigoureuse les émotions réfrénées à la suite de sa séparation avec Kim Gordon. Il emprunte la plus grande collection de pédales à distorsion des États-Unis à Justin Pizzoferato (réalisateur de l’album) et le légendaire musicien retrouve sa fougue!

tumblr_ms8592fuXU1qzcyaqo1_1377665174_cover

16. Moonface – Julia With Blue Jeans On

Spencer Krug a maintes fois prouvé ses compétences musicales au sein de Wolf Parade et Sunset Rubdown. Empruntant le pseudonyme de Moonface depuis 2011, Krug va droit au but avec un «seul au piano» bouleversant, mélancolique, sans fard et parfaitement sincère.

PortugalTheMan

15. Portugal. The Man – Evil Friends

Danger Mouse rencontre Portugal.The Man. Ça donne quoi? Probablement, l’un des meilleurs albums pop-rock de l’année! Evil Friends est rempli de refrains rassembleurs accentués par l’excellent travail de réalisation de Burton qui fait groover la bande à John Gourley comme jamais.

scout-niblett-it-up-to-emma

14. Scout Niblett – It’s Up Emma

On la compare souvent à Cat Power et PJ Harvey, mais dame Niblett fait son chemin sans chichi dans un chemin de traverse qui lui vaudra probablement une reconnaissance tardive. Une conception sonore fragile, intense et poignante à la fois. Irréprochable en concert!

homepage_large.0e818946

13. Foxygen – We Are The Ambassadors Of The 21st Century Of Peace & Magic

Jacco Gardner? The Olms? Aucune de ces réponses! C’est Foxygen qui remporte la palme de l’album pop psychédélique de l’année. Les deux petites frappes formant Foxygen (Joanthan Rado et Sam France) se sont adjoints les bons services de Richard Swift à la réalisation… et ça paraît!

foret_foret

12. Forêt – Forêt

L’écoute de cette musique trop rare dans l’univers musical québécois s’est avérée une véritable révélation à mes oreilles. Des influences revendiquées aussi diverses et pertinentes que Grizzly Bear, Portishead et Beach House, on n’entend pas ça très souvent dans notre petit univers sonore…

bill-callahan-dream-river

11. Bill Callahan – Dream River

Voilà un faiseur de chansons travaillant dans l’ombre, comme un artisan résilient et persévérant. Callahan a présenté un Dream River aussi ensorcelant que serein. Une élaboration sonore qui transporte l’auditeur avec des arrangements délicats et raffinés.

queens-of-the-stone-age_like-clockwork-608x6083

10. Queens Of The Stone Age – … Like Clockwork

Certains mélomanes furent décontenancés par le virage «adulte» de la bande à Josh Homme. Un album plus près des principes du hard rock, mais qui met en lumière l’immense talent du musicien! Homme offre un …Like Clockwork vulnérable et prenant!

deerhunter-monomania

09. Deerhunter – Monomania

L’album le plus rock’n roll de Deerhunter. Plus cru, plus direct, moins de fioritures sonores, la bande à Bradford Cox et Lockett Pundt est au sommet de son art! Deerhunter ne réinvente pas le rock, mais avec ce Monomania, le groupe contribue à le garder bien vivant grâce à une exécution frétillante et une urgente interprétation.

savages-silence-yourself-album-cover-press-300

08. Savages – Silence Yourself

Ce Silence Yourself est une réinvention décapante et infaillible de la musique dispensée par les Bauhaus, Siouxsie & The Banshees et autres consorts qui sévissaient à l’époque. Sans être une copie conforme de ces artistes énumérés précédemment, Savages réussit à admirablement bien intégrer ces ascendants punkisants/néo-gothiques.

Laura-Marling-Once-I-Was-An-Eagle-300x300

07. Laura Marling – Once I Was An Eagle

Un jeu de guitare évoquant Jimmy Page, une dégaine flegmatique «typically british», un folk dépouillé, mais ambitieux qui remémore Joni Mitchell; la jeune créatrice n’a que 23 ans et catapulte un quatrième album d’une maturité étonnante.

Youth-Lagoon-Wandrous-Bughouse

06. Youth Lagoon – Wondrous Bughouse

Trevor Powers est un autre jeunot ultra talentueux (affligé d’anxiété chronique) qui nous offre encore une fois une galette aux multiples références à la maladie mentale. Un alliage sublime de dream pop et de rock psychédélique auréolé de cette voix nasillarde rappelant Jonathan Donahue de Mercury Rev.

106278

05. Arcade Fire – Reflektor

Même si on est dubitatif devant les choix «marketing» de ce groupe populaire (feignant maladroitement de ne pas l’être), on s’incline devant cet album ambitieux, pulsatif, aussi intellectualisant que fédérateur, qui propulse la pop baroquisante/grandiloquente à un niveau supérieur.

The-Knife-Shaking-The-Habitual

04. The Knife – Shaking The Habitual

Déconcertant, inventif, souvent entraînant, parfois accablant, offrant un panorama sonore hyperactif et stimulant, ce disque porte merveilleusement son titre. L’an dernier, Michael Gira nous bombardait les conduits auditifs avec The Seer. Voilà son penchant électronique!

homepage_large.46cf19cb

03. Phosphorescent – Muchacho

Une complète modernisation du country-folk américain! À chaque nouvelle écoute, vous capterez de nombreuses sonorités innovantes et vous serez conquis par l’écriture chansonnière prenante de Matthew Houck; une mixture étonnante de folk, de country et d’éléments rythmiques électroniques.

Cave Push the Sky Away

02. Nick Cave And The Bad Seeds – Push The Sky Away

En avançant en âge, ce bon vieux Nick Cave se bonifie. Des ballades incandescentes, un dépouillement sonore exquis et mystérieux, une interprétation magistrale de Cave, ce Push The Sky Away propulse incontestablement le poète au panthéon de l’histoire du rock!

KurtVileWOAPD

01. Kurt Vile – Wakin On A Pretty Daze

On avait été conquis avec Smoke Ring For My Halo. On a été subjugué avec l’ambitieux Wakin On A Pretty Daze. Un disque cannabisant qu’on a épluché sans ménagement qui sera considéré dans quelques années comme une œuvre majeure dans le corpus chansonnier de Kurt Vile. Une colossale création de folk rock hypnotique!

Mentions honorables

My Bloody Valentine – MBV, MGMT – MGMT, Thee Oh Sees – Floating Coffin, Mark Lanegan & Duke Garwood – Black Pudding, Nine Inch Nails – Hesitation Marks, White Denim – Corsicana Lemonade, Ty Segall – Sleeper, The Men – New Moon, Mikal Cronin – MCII, Primal Scream – More Light, Mazzy Star – Seasons Of Your Day, Grant Hart – The Argument, Ministry – From Beer To Eternity, Tim Hecker – Virgins, Low – The Invisible Way, Julia Holter – Loud City Song, Voivod – Target Earth, Death Grips – Government Plates, Darkside – Psychic.

Les navets de l’année

The Strokes – Countdown Machine, Tegan And Sara – Heartthrob, White Lies – Big TV, Holerado – White Paint, Kings Of Leon – Mechanical Bull.

Sans contredit, ce fut toute une année pour Le Canal Auditif! Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous l’apprécions au plus haut point. Bien entendu, Le Canal Auditif ne peut tourner rondement sans l’incommensurable apport de LP Labrèche; un acolyte d’une fiabilité exemplaire et dédié à la tâche comme pas un. Merci infiniment LP!

J’aimerais également remercier les vétérans qui sont présents et actifs depuis les débuts: La Brute du Rock, Phil Beauchemin, Mathieu Robitaille et l’architecte visuelle Mademoiselle Rouge. Vous êtes magnifiques!

Finalement, je souligne l’apport indéniable de nos nouveaux collaborateurs: Jean-Simon Fabien, Émilie Asselin, Patrick Felton de même que notre camarade européen Thomas Rideau sans oublier notre vidéaste François Grondin. Merci à vous! Une grosse boule d’amour pour nos lecteurs! On se revoit le 13 janvier prochain! Joyeuses Fêtes!

Commentaires

  1. Good choices!

Exprimez-vous!

*