Critiques

Quebec Redneck Bluegrass Project

Scandales & Bonne Humeur

  • So Danger! Records
  • 2014
  • 69 minutes
8
Le meilleur de lca

251769Pour les non-initiés, le Quebec Redneck Bluegrass Project (que nous appellerons dès maintenant le QRBP par souci de concision) est un combo bluegrass ascendant punk formé à Kunming, en Chine, par une bonne grosse poignée de Saguenéens et de Jeannois. Menée de main de maître par le troubadour Jean-Philippe Tremblay, la troupe à géométrie variable traîne chaque année ses pénates aux quatre coins du Québec à longueur d’été, histoire de drainer les réserves de boisson des bars ayant l’audace de les inviter, avant de retourner à Kunming pour affronter l’hiver. Par le simple pouvoir du bouche-à-oreille, le groupe s’est construit une fanbase gigantesque qui leur assure des salles combles partout où ils passent. Le groupe a subi des transformations majeures au cours de la dernière année, puisque Tremblay a dû reconfigurer son projet en fonction du fait qu’il n’est pas retourné à Kunming, contrairement à ses fidèles compagnons d’armes Charles Hudon et Nick Laflamme.

Dès la première minute d’écoute de Scandales & Bonne Humeur, disque qui fait suite à Sweet Mama Yeah et 3000 Boulevard de Mess, on remarque que la sitedemo.cauction est désormais beaucoup plus riche qu’auparavant, grâce aux multiples talents du musicien jeannois Pascal Beaulieu, véritable Butch Vig de la région qui nous offre enfin une qualité d’enregistrement digne des compositions du groupe au parcours le plus atypique de la province.

Sur la pièce d’ouverture, Envoye aux Racines, on retrouve un JP visiblement heureux de rentrer chez lui, même si ce ne sera visiblement pas pour s’y reposer. Si vous avez déjà eu la chance de croiser ce gars-là avec sa guitare dans un party, vous savez trop bien que la musique est sa machine et que le whisky est sa gazoline. Ça n’est pas prêt de changer, oh que non. Le thème du vieillissement est abordé à quelques reprises au cours de ce troisième effort (notamment sur Que le Y’ab me suce), mais c’est toujours Tremblay qui gagne en défiant la mort. La façon destructrice de mordre dans la vie à pleines dents évoquée dans certaines chansons est un thème récurrent des textes-fleuves de leur auteur, au même titre que les femmes, le party, l’alcool et autres substances illicites populaires au Saguenay dans les années 90.

On retrouve une paire de chansons en anglais aux forts relents gipsy punk, dont l’excellente Denial, composée par l’irlandais Mark Corry. Si on pense aux meilleures années de Gogol Bordello à l’écoute de ce tube, il faut cependant admettre que les compos de Corry ont de plus en plus leur place au sein d’un album du QRBP. Ça coule de source et ça ajoute une variété qui n’est pas étrangère à la philosophie inclusive du combo, qui invite tout le monde à son party, et ce, sans exception.

Bref, une troisième incursion indispensable dans cette célébration de la vie à 100 milles à l’heure qu’est la carrière du QRBP. Un fichu de bon disque. Leur meilleur à ce jour!

Ma note: 8/10

Quebec Redneck Bluegrass Project
Scandales & Bonne Humeur
So Danger! Records
69 Minutes

qrbp.bandcamp.com

Exprimez-vous!