Critiques

Mount Eerie

Pre-Human Ideas

  • P.W. Elverum & Sun
  • 2013
  • 41 minutes
7

Mount-Eerie-Pre-Human-IdeasAu mois de mai 2012, Phil Elverum, alias Mount Eerie avait fait paraître un disque fort apprécié par l’auteur de ces lignes, l’excellent Clear Moon. Un disque animé d’une quiétude singulière dispensant de magnifiques paysages sonores à couper le souffle. Notre homme nous avait également offert Ocean Roar; opus un cran plus abrasif que le précédent effort. L’hyperactif Elverum est donc de retour avec Pre-Human Ideas.

Quelles étaient les prémices de départ de cette nouvelle création? Elverum voulait faciliter l’apprentissage des chansons de ses deux dernières offrandes à ses musiciens de tournée en les recréant de façon artificielle grâce à différents outils technologiques tels que le système Midi, Auto-Tune et autres dispositifs sonores modernes. Constatant le formidable potentiel de ces différentes relectures, le créateur a pris la décision d’en faire une conception sonore en bonne et due forme.

Est-ce que ce Pre-Human Ideas s’avère pertinent et éloquent? Tout à fait! Sans être une oeuvre révolutionnaire, cette sitedemo.cauction maison constitue une intéressante approche sonore qui octroie aux morceaux de Mount Eerie une nouvelle vie des plus valables. Ces pièces (auparavant exécutées à l’aide d’instruments traditionnels) se transforment en petits bijoux sitedemo.caiguant un climat sonore spacieux qui pourrait servir persuasivement de trame sonore cinématographique.

Au menu? Des mutations robotiques, un dépouillement sonore synthétique, une utilisation astucieuse d’Auto-Tune qui, malgré la superficialité acoustique de la démarche artistique, demeure somme toute touchants et émotivement justes. Elverum réussit l’exploit de donner un second souffle à ses pièces, et ce, sans utiliser un seul instrument dit «habituel».

Un artiste, peu importe le domaine dans lequel il évolue, se doit (en plus d’être créatif) d’avoir un jugement irréprochable; et en mettant sur le marché ce Pre-Human Ideas, le musicien en fait manifestement la preuve, puisqu’il aurait été vain de conserver ces remakes dans le placard. Elevrum mérite des félicitations pour la prise de risque.

Parmi ces différentes moutures, nous avons grandement apprécié l’instrumental Organs, la voix robotique d’outre-tombe dans No Inside, No Out, la prenante The Hidden Stone, la monocorde House Shape, la frémissante Yawning Sky de même que le contraste entre la lourdeur sonore évoquée et les voix infantiles superposées dans Clear Moon.

Bref, on peut conclure sans gêne que cette expérience musicale représente une distrayante réussite, car ce Pre-Human Ideas est une confirmation du grand talent créatif de Mount Eerie. Il y a de ces architectes sonores qui préfèrent miser sur la persévérance et le durable plutôt que sur l’instantanéité et le factice. Hors de tout doute, Phil Elverum fait partie de ce groupe. Déférence!

Ma note : 7/10

Mount Eerie
Pre-Human Ideas
P.W. Elverum & Sun
41 minutes

www.pwelverumandsun.com

Exprimez-vous!