Critiques

Modeselektor

Modeselektion Volume 3

  • Monkeytown Records
  • 2014
  • 90 minutes
7,5

modeselektion-vol-3Il y a beaucoup à dire sur Modeselektor. Tout d’abord, le groupe a fait paraître, cet été, un nouvel enregistrement d’un album double sous le titre de Modselektion Vol. 3. Impossible de passer à côté, pour ceux qui adorent le genre électronique. Modeselektor est l’alliage de deux artistes allemands, Gernot Bronsert et Sebastien Szary, tous deux issus de la chute du mur de Berlin. Grâce à cet évènement historique, le chaos et l’anarchie jouissive du pays leur permettaient davantage de liberté… donc d’organiser des raves dans des bâtiments abandonnés! C’est ainsi que leur chemin dans le monde de la techno fut béni.

En 2002, on voyait leur premier maxi, In Loving Memory, voir le jour. Puis, Hello Mum fut leur premier album officiel en 2005. Suivi de Happy Birthday en 2007 ainsi que de Monkey Town en 2011. Sans oublier leurs nombreuses compilations de grands groupes d’artistes remixés. Il est quasi compliqué de comprendre leur parcours puisqu’ils manigancent plusieurs projets, avec plusieurs labels, plusieurs artistes, incluant de nombreuses collaborations!

Le groupe en tant que tel n’aime pas se faire cataloguer dans un style bien précis puisque leur musique touche à tout. Ils s’autodécrivent de «bête gourmande, cracheuse de distorsion». Ce qui est loin d’être faux. Modeselektor détient un talent inouï et une ouverture d’esprit incroyable pour nous balancer toutes sortes de sonorités, avec différents styles amalgamés.

Après vingt ans de travail, ces mordus de musique continuent de sitedemo.cauire; un double CD alias Modeselektion Vol.3 voit le jour. Cette création comporte des titres qui les ont marqués, des pièces inédites et autres raretés. Parmi celles-ci, on retrouve sur le premier tome, Fennesz, déployant une intro magnifique rappelant les symphonies de Cinematic Orchestra. Cid Rim nous offre des synthés ambiants et atmosphériques et également Robot Koch avec un «deep house» agrémenté de hip hop vraiment enivrant. Le second album est plus accessible pour les «dancefloors» avec un house bien marqué et déluré faisant appel à Alex Banks performant un son électronique assez mélodique, digne de Jon Hopkins. Ensuite, on passe au dubstep rythmique de Buraka Sound Sistema rappelant un peu le fameux «Harlem Shake » et enfin, on bifurque vers de l’électro-pop funky/rétro d’Henrik Schwarz titré L-Vis1990.

Et j’en passe…

L’art de la sélection est donc au rendez-vous avec ce Vol. 3. Modeselektor réussit à nous convaincre que le mélange est tout à fait cohérent. C’est un album ultra agréable à écouter puisque nous y retrouvons des styles hétéroclites. Une sélection surprenante et surtout parfaite pour élargir vos horizons musicaux. À vous d’explorer!

Ma note: 7,5/10

Modeselektor
Modeselektion Vol. 3
Monkeytown Records
90 minutes

www.modeselektor.com/

Exprimez-vous!