Critiques

Mas Ysa

Seraph

  • Downtown Records
  • 2015
  • 45 minutes
7,5

Mas YsaMas Ysa est le nom de scène de Thomas Arsenault, natif de Montréal, mais en exil depuis plusieurs années de la terre natale. Celui-ci est passé par le Brésil avant de s’installer à Brooklyn où il a habité et tenu un studio dans le même édifice que la mythique scène marginale 285 Kent Street. Il y a fait la connaissance d’EMA qui a enregistré un album en sa compagnie. Après quelques participations à des collaborations pour des performances de danse, Arsenault a fait paraître le maxi Worth qui a été bien reçu l’année dernière.

Alors que Worth mettait de l’avant une approche franchement expérimentale, on retrouve sur Seraph une plus grande attention à la mélodie. Arsenault est facilement classable dans la même catégorie qu’EMA, Hundred Waters, avec qui il a tourné dernièrement ou encore avec Tei Shi. On est devant un électro-pop texturé, rythmé, intelligent et mélodieux. On entend aussi une certaine influence d’Arcade Fire, comme quoi, on peut sortir le gars de Montréal, mais pas la ville de lui.

Seraph est un album varié qui passe par plusieurs textures sonores. Mas Ysa se répète très peu et aime construire ses chansons en montée. La finale de Look Up montre bien comment il aime faire de petites montées à travers ses architectures sonores. On voit le côté indie-rock apparaître à l’occasion particulièrement sur Suffer qui nous rappelle franchement les mélodies de la bande aux frères Butler. À l’autre bout de son spectre musical, il nous offre des pièces instrumentales éclectiques comme la sympathique Service.

Au centre de sa création, on retrouve majoritairement des pièces d’électro-pop entraînantes et mélodieuses. L’accrocheuse Margarita laisse toute la place aux nuances dans l’interprétation d’Arsenault alors que Running comporte une bonne dose de montée épique qui évoque les jungles vierges d’Amazonie… du moins, plus que les rues cimentées de la Grosse Pomme.

Avec Seraph, Arsenault s’affirme pour une première fois. Ce n’est pas un album parfait, mais c’est certainement savoureux et certains découvriront un artiste talentueux qui sait construire intelligemment ses pièces musicales.

Ma note: 7,5/10

Seraph
Mas Ysa
Downtown Records
45 minutes

http://www.masysa.com/

Exprimez-vous!