Critiques

The Antlers

Burst Apart

  • Frenchkiss Records
  • 2011
  • 43 minutes
6

The Antlers est une formation basée à Brooklyn, menée par Peter Silberman. Après un premier disque intitulé Hospice et salué par la critique, le groupe revient avec Burst Apart. Si Hospice était un disque qui racontait l’histoire d’amour entre un employé d’un hospice et un patient en phase terminale, Burst Apart est un simple assortiment de chansons portant sur les hauts et les bas de l’amour. Banal.

Le disque s’amorce avec I Don’t Want Love qui donne parfaitement le ton à l’album. Ici, nous sommes dans les vapes. Le reste de l’album ne dérogera jamais à cette règle. La voix haut perchée et maniérée de Silberman peut être rebutante, mais après quelques écoutes, la qualité d’écriture des chansons prend le dessus. Tout au long de l’écoute, l’utilisation des claviers amène une ambiance éthérée. Les nappes de guitare, malgré quelques moments « rock », participent à cette atmosphère brumeuse et confortable.

Les chansons fortes : I Don’t Want Love, Rolled Together (que n’aurait pas renié la bande à Thom Yorke), Every Night Are Falling Out (excellente chanson pop) et Putting The Dog To Sleep (qui conclut l’album avec quelques frissons). Un bémol : l’instrumental Tiptoe qui fait office de remplissage. Burst Apart est un disque qui s’impose à chaque écoute. Les fans de Radiohead, Coldplay (avant X & Y) et The National seront ravis.

Ma note : 3/5

The Antlers
Burst Apart
Frenchkiss Records
43 minutes

antlersmusic.com

Exprimez-vous!