Critiques

Dan San

Shelter

  • Simone Records
  • 2016
  • 40 minutes
6,5

Dan SanLes Liégeois de Dan San nous offre un second opus titré Shelter. Quatre ans après la parution remarquée de leur premier disque Domino, le sextuor belge propose Shelter, sitedemo.cauit par Yann Arnaud (Air, Phoenix, Syd Matters), un disque folk/pop, plus recherché en termes de sonorités, plus atmosphérique et probablement plus évasif que Domino.

Justement, quand on compare Shelter avec Domino, l’énorme différence est la sitedemo.cauction et l’accessibilité en instrumentation. Domino était sage avec une guitare acoustique très folk grattant des ballades sereines qui ne marquaient pas nécessairement l’auditeur. C’était une façon de s’enraciner dans une zone de confort, à vrai dire. Tandis qu’avec Shelter, c’est un autre monde. La multiplication des instruments comme les guitares, les pianos, les synthés et les violons font voyager l’auditeur par ces arrangements musicaux floraux, très «pastillés» de couleurs avec ces chants doux sillonnant d’un côté et de l’autre. Tout ceci se sitedemo.cauit sur les America, The Call, Nautilus I et Nautilus II. Des vibrations sonores très illustratives.

Cependant, même si on a l’impression que le contenu est peut-être plus recherché, Shelter éprouve certaines difficultés lorsqu’il vint à commencer pour vrai. Plus on écoute, plus on se dit que les chansons sont lentes à certains endroits et qu’on aurait besoin d’un peu plus de dynamisme. Cette forme de lenteur (tranquillité, même), liée aux sonorités électroniques sélectionnées, alourdit la structure de quelques pièces concernées (comme Ocean, Gone Home ou Red Line). C’est surtout le fait qu’elles soient qualifiées comme étant trop abruptes ou vaporeuses. Ce qui peut agacer l’auditeur après un certain temps. Cela peut l’inciter à simplement changer de chanson. Ce qui l’empêche donc d’apprécier la vraie nature des textes. Dommage !

Hormis ce bémol, Dan San s’affiche avec une seconde proposition plus riche, plus complète, où se tisse des instrumentations printanières variées exploitées de manière expérimentale. Quoi qu’il en soit, Shelter demeure un sitedemo.cauit original complet contenant des mélodies solaires, douces et rafraîchissantes. Ça devrait plaire autant aux fans de Simon & Garfunkel que de Patrick Watson.

Ma note: 6,5/10

Dan San
Shelter
Simone Records
40 minutes

http://www.dansan.be/

Exprimez-vous!