Critiques

Best Coast

The Only Place

  • Mexican Summer
  • 2012
  • 31 minutes
5,5

La semaine dernière, la formation californienne Best Coast, formée de Bethany Consentino et du multi-instrumentiste Bobb Bruno lançait sur le marché son deuxième effort intitulé The Only Place. Qualifié de garage-pop ou encore de surf-pop par les critiques, le duo a fait appel au réputé Jon Brion (Beck, Kanye West, Fiona Apple) à la réalisation, afin de bonifier les ritournelles ensoleillées crées par les deux musiciens. En 2010, la première offrande titrée Crazy For You avait reçu un accueil plus que favorable, autant de la presse spécialisée que des mélomanes avides de ce genre musical.

Sur The Only Place, exit la réalisation lo-fi et les guitares abrasives, et ce, afin de faire place à un folk-rock assez conservateur, de même qu’à une réalisation beaucoup plus léchée et accessible que la précédente offrande. Toujours ces structures musicales élémentaires et ces mélodies que l’on fredonne, les cheveux au vent, lors d’une ballade estivale en voiture. Best Coast n’a jamais crée une musique imaginative et les chansons assemblées sur ce disque ne font pas exception à la règle… Sauf que cette fois-ci, les morceaux mémorables sont inexistants et la réalisation de Jon Brion enlève beaucoup de relief et de tonus aux quasi comptines de Consentino.

Après quelques écoutes, je n’ai malheureusement pas réussi à m’extasier réellement pour une seule de ces pièces colligées sur cet opus. Bien sûr, il y a certaines chansons assez bien tournées, mais dans l’ensemble, ces compostions sont unidimensionnelles. Parmi les moins linéaires, je note la pièce titre The Only Place, le refrain captivant de Why I Cry, Last Year, No One Like You et la ballade How They Want Me To Be. Pour ce qui est des textes, disons que mademoiselle Consentino a la rime facile. Par contre, la chanteuse offre une performance vocale digne de mention, présentant une assurance mélodique accrue.

Sans être une création fastidieuse, ce The Only Place aurait été enrichi avec une réalisation plus crasseuse et moins conformiste. Sans faire un Christian Bégin de moi-même, cet album est correct sans plus! Pas de véritable déception, juste un je-ne-sais-quoi impalpable qui empêche cette création de se hisser à un niveau supérieur. Qu’à cela ne tienne, les adeptes de la première heure sauront affectionner cette galette, les fans de rock, aux accents pop, qui ne se prennent pas la tête appréicieront, et pour ce qui est des mélomanes assoiffés de créativité, ils devront éviter ce The Only Place!

Ma note : 5,5/10

Best Coast
The Only Place
Mexican Summer
31 minutes

www.bestcoast.us/

Exprimez-vous!