Critique : Todd Rundgren – White Knight - Le Canal Auditif

Critique : Todd Rundgren – White Knight

Cette semaine, je vous amène dans l’univers d’un des plus inclassables musiciens de l’histoire de la musique états-unienne : Todd Rundgren. Pour bien saisir l’éclectisme qui a caractérisé l’ensemble de la carrière de Rundgren, je vous invite à prêter l’oreille à ce que plusieurs historiens du rock considèrent comme ses deux œuvres phares: Something/Anything et A Wizard, A True Star. Le premier, paru en 1972, est un album pop-rock d’une originalité sans équivoque; probablement la création la plus envoûtante de la carrière de Rundgren.

À la sortie de ce disque, rien n’indiquait que l’artiste récidiverait un an plus tard avec un disque complexe, bourré de chansons qui partent dans tous les sens, foisonnant d’expérimentations, autant vocales que synthétiques : l’atypique A Wizard, A True Star. Si je fais référence à ces deux vieilleries, c’est qu’elles sont révélatrices de la trajectoire artistique de Rundgren; un artiste totalement imprévisible, capable du meilleur comme du pire.

Aujourd’hui âgé de 68 ans, le Philadelphien d’origine n’a jamais cessé de produire, que ce soit en mode songwriter ou encore en tant que réalisateur. Même si ça faisait un bail que je n’avais pas prêté l’oreille à une création de Rundgren, j’étais quand même curieux d’entendre le nouveau matériel du vétéran. La semaine dernière paraissait White Knight, disque qui fait suite à State et Global, tous deux parus en 2013 et 2015 respectivement.

Sur White Knight, il est clair que Rundgren s’est payé la traite en invitant une panoplie d’amis et d’artistes qu’il affectionne. Daryl Hall, Joe Walsh, Trent Reznor (qui fait équipe avec son bon ami Atticus Ross), Robyn, Joe Satriani, pour ne nommer que ceux-là, ont tous participé à l’aventure.

Ça donne quoi ? Eh bien, mes amis, après une écoute, je rigolais. Après deux, je flirtais avec le sommeil profond et, de penser que je devais me taper une troisième audition de ce navet, j’ai ressenti une certaine impatience… car il n’y a rien de pire que d’écouter un disque qui nous rebute, qui nous emmerde au plus haut point et être dans l’obligation d’en faire un compte-rendu objectif.

White Knight est d’une inconstance totale et manque de direction claire. J’ai eu l’impression d’entendre un fourre-tout incohérent rempli de claviers « cheap » et de chansons souvent minables, de temps à autre correctes. Chance For Us, mettant en vedette Daryl Hall (l’un des deux zigotos de Hall & Oates… vous vous souvenez du blond et du moustachu?), sonne comme du rock périmé, tiré tout droit des années 80. Let’s Do This sonne comme un rock FM très seventies. That Could Have Been Me met de l’avant l’apport vocal de Robyn… qui elle, sonne comme une pâle copie de Cyndi Lauper. En contrepartie, Deaf Ears, comptant sur la contribution de Trent Reznor et Atticus Ross, et le solide « flow » de Michael Holman dans Look At Me prouvent que Rundgren est encore capable de pertinence.

J’aurais aimé vous dire que le dernier Rundgren est une excellente entrée en matière afin de vous inciter à entrer en contact avec son oeuvre. J’aurais aimé vous faire découvrir cet important musicien par l’entremise de ce White Knight, mais j’ai dû oublier ça rapidement. Si vous me le permettez, je vais même oublier le doyen pour un bon bout de temps. J’ai des choses plus intéressantes à faire que de gaspiller quelques heures de mon précieux samedi après-midi à écouter un artiste qui a invité ses amis à nettoyer ses fonds de tiroirs…

Ma note: 4/10

Todd Rundgren
White Knight
Cleopatra Records
52 minutes

http://www.todd-rundgren.com/tr-tour.html

Commentaires

  1. arnaud a écrit : :

    mauvaise critique ,pas du tout objective .ce disque est exellent.

    • Stéphane Deslauriers a écrit : :

      Chacun ses goûts mon cher, mais Rundgren a déjà fait beaucoup mieux, beaucoup beaucoup mieux, beaucoup beaucoup beaucoup mieux.

  2. arnaud a écrit : :

    honteux de traiter hall &oates de zigotos franchement c’est surement plus simple pour vous de chroniquer un album de Drake!!

    • Stéphane Deslauriers a écrit : :

      Mon cher Arnaud. Tu te goures complètement. Je connais parfaitement l’époque durant laquelle Hall & Oates sévissait : les années 80. Et pour moi, ce sont les pires années de l’histoire de la pop. Donc, que ça vous plaise ou non, Hall & Oates sont deux zigotos… particulièrement Oates. Par ailleurs, qu’à fait Oates après ? Pad grand-chose, si je ne m’abuse. Mais t’as le droit d’aimer Hall & Oates. Merci du commentaire.

  3. INDRIT COLD a écrit : :

    Encore un Arnaud Loison ?….ouaih je sais que tu vas pas capter l’allusion mais c’est pas grave, je fais comme toi je me paluche sur ce petit post…C’est le genre de post qui m’amuse. Je dis Post pas « critique » ou autre parce que le gars écrit avec son pied gauche (référence 😉 )…Le gars a pas la carrure manifestement pour appréhender cette dernière galette alors il sort sa petite bistouquette de frustré et rédige le truc posté plus haut.
    Y a de bonnes choses dans ce Cd….le mec a 68 piges et franchement plus rien à prouver il pourrait faire autre chose de chill’….mais il se remise avec ce disque même foutraque et ça se respecte non ?….respectes tu Rundgren l’ami ?…j’ai une petite idée de la réponse. Rundgren même en foutant rien ou en sortant des albums mineurs comme celui-là continue d’inspirer une génération nouvelle de musiciens….alors que Toi?….oui Toi Arnaud (dont j’ai déjà oublié le patronyme oups)…..tu resteras planqué derrière ton laptop avec ta petite, petite petite bistouquette à commenter le travail des autres…..pas les mêmes goûts et encore moins les mêmes valeurs. PS: Prochaine fois, te gaves pas à faire l’article Johnny, j’ai lu ton post et j’ai quand même chopé l’album comme quoi t’des une référence avec ton blog Naze…..

  4. INDRIT COLD a écrit : :

    hey man, j’espère que tu va pas nous faire le père la censure et publier mon commentaire Amigo…..le gant à été jeté ….;) knowwhatimean?

    • Chèr Indrit, malgré ton manque flagrant de respect pour Stéphane, j’ai tout de même publier ton commentaire. Mais tu comprendras qu’on a pas le choix de filtrer, car les gens écrivent parfois des obscénités. Pour ce qui est de ne pas être d’accord, ça va. Par contre, tirer sur tout comme ça à gros boulet de canon, c’est pas très sympa. Il est possible de parler de l’album sans insulter quiconque. Nous ne nous posons jamais comme tenant de la vérité universelle. C’est un média web qui fait de la critique (quoique tu puisses en penser) et comme toute chose nous ne faisons pas ici dans les faits, mais bien dans une opinion. Notre respect pour un artiste ne devrait pas nous empêcher de dire les choses comme elles le sont. Vous n’êtes pas d’accord? All good. Tu trouves que notre site est moche? Va ailleurs. On n’oblige pas les gens à lire sous la menace.

      Bien sincèrement,

      – La rédaction

  5. INDRIT COLD a écrit : :

    hihi, les gars vous êtes drôles, si si….je vous cite et me permet de copier/coller un insert = quote: « Tu trouves que notre site est moche? »…..alors mettons les choses au clair, c’est vous qui le dite les amis pas MOI. Moi, c’est ce Post sur Rundgren que je trouve moche en l’occurence mais pas le site en lui même (dont je me carre un peu franchement), ça c’est la première rectification mais elle est nécessaire. Je relisais ma petite diatribe, et je me demande où est ce manque de respect ou cette insoutenable « violence » verbale qui semble vous avoir traumatisé….ha ha…mais plus sérieusement, vous êtes « critiques » « spécialisés » ou même « journalistes » et Musicologistes avertis les gars ? (hihi, ça m’étonnerait mais va savoir charly?)….vous êtes capables de soutenir une petite salve contre un Post que je trouve écris avec le pied gauche de daniel day lewis (au passage, bonjour votre non sens de l’humour les gars)…. Mais autre rectification utile, il est possible à la fois de dégommer une com’ pourrie écrite par un lampiste et faire l’article sur un album écrit par un gars qui est un Mogul (de son vivant s’il vous plait) de la musique. Bon ce sera la réponse terminale cette fois et ma sortie de votre site tout moche (si si , c’est vous qui le dites !!!)……SEE U NEVER ou peut être rdv au prchain album de Rundgren dont la critique sera écrite par stéphane (heu je croyais que le gars s’appelait arnaud ?)…..

Exprimez-vous!

*