Concerts

Les Francouvertes 2018 : Demi-Finales #1

Dame Nature faisait des siennes en ce premier lundi des demi-finales des Francouvertes. Je me dirige donc vers un Cabaret du Lion D’or plein à craquer, sans patin à glace… de grâce. Au menu? Jay Scott & Smitty Bacalley , Laura Babin et Crabe.

 

Douce Rosie

De la série J’aime Mes Ex, c’est la participante de la 19e édition, Rosie Valland, qui a débuté la soirée. Accompagné de Marc-André Labelle (guitare électrique), Valland envoûte le public du Lion D’Or de ses nouvelles chansons tourmentées. Les cordes pincées à la guitare colorent cette ambiance planante que la jeune femme a su bien tailler depuis ses débuts sur les planches. En la voyant sur scène, j’ai même trouvé que la chanteuse était plus confiante à l’idée de présenter son bagage musical tout en restant bien à son aise. Après une pause d’un an, sans donner de spectacles, Valland semblait sereine à affronter la suite des choses après la parution d’un prochain album… à venir éventuellement.

 

À la plage avec Jay Scott X Smitty Bacalley

Au tour des sympathiques garçons Jay Scott X Smitty Bacalley de monter sur scène à coup de sourires contagieux, de chapeaux de plage et de lunettes soleil. La fête peut commencer. Le hip-hop de la bande nous fait oublier la grisaille dehors. Les débits vocaux des deux MCs sont impeccables. On les perd un peu cependant à travers leur présence scénique. On avait l’impression qu’ils étaient partout en même temps, ce qui était un peu étourdissant. Quoi qu’il en soit, la poésie des garçons reste enflammée, en plus d’avoir quelques arrangements éclectiques qui nous donnent franchement le goût d’avoir la bougeotte. Remarqué surtout sur le nouveau simple, Personne, qui continuera sans doute à être dans la tête de plusieurs… surtout après la sortie d’un nouvel EP prévue pour fin avril.

 

Mélodique Babin

Voilà que la très solide Laura Babin grimpe sur la scène, accompagnée de ses fidèles acolytes Vincent Yelle (basse) et Étienne Mason (batterie). Après avoir fait paraître le très remarqué Water Buffalo en 2016, Babin fait planer son public au gré de sa voix gracieuse et de ses paroles touchantes qui enrobent à la perfection ses mélodies pop rock enjouées. Observé surtout sur la pièce Water Buffalo, où elle nous fait même part d’une anecdote liée à un voyage au Vietnam. La jeune femme a visiblement beaucoup de talent. En ne laissant aucune nervosité se faire sentir, Babin a su mener son trio à bon port en demeurant magnétique et souriante devant les yeux hypnotisés de son public. Pas de doute, son chemin est bien balisé dans le paysage musical émergeant. Suffit de la suivre attentivement et de très près.

 

CRABE

C’est finalement au tour du duo complètement déjanté de CRABE de prendre place sur les planches du Lion D’Or. Ils étaient habillés de vêtements à capuche qui leur donnaient l’impression d’être des extraterrestres, en plus d’avoir quelques objets lumineux sur eux. Groupe composé de Martin Poulin-Légaré (guitare, chant) et de Gabriel Lapierre (batteries), Crabe est probablement l’un des secrets les mieux gardés de la scène punk émergente (même s’ils émergent depuis 10 ans). Plus pour bien longtemps, si vous voulez mon avis. Les garçons présentent leur contenu punk qui fracasse les murs du cabaret à plusieurs reprises. Ils piquent la curiosité avec le franc parlé du chanteur. La symbiose guitare et batterie déchaînée se mêle plutôt assez bien. Il ne va sans dire, CRABE habite la scène et le public ne peut que les suivre dans leur toute nouvelle proposition. CRABE, c’est du punk rock frais, revisité et qui fait hocher de la tête assez rapidement. Duo dont le nom sera à retenir sur toutes les lèvres pour très bientôt. Originalité? Oui, messieurs, dames!

 

Après cette première soirée, voici le classement :

1 – CRABE

2 – Laura Babin

3 – Jay Scott x Smitty Bacalley

On se revoit demain matin pour la suite des choses! Ce soir, c’est Lou-Adriane Cassidy, Gabriel Bouchard et Sam Faye X D-Track qui seront à l’honneur.

Exprimez-vous!