Concerts

Les Francouvertes 2016: soirée 5

IeA6sbmvJe me remettais à peine de la route entre Montréal et Rouyn-Noranda (et de la Boréale) que je mettais les pieds au Lion D’Or pour la cinquième soirée des Francouvertes… et d’autres Boréales. Misère! La vie est trop difficile. Bon. Suffit les plaintes, le ventre plein et le foie engorgé, c’était au tour de Cy, Mon Doux Saigneur et Marie-Claire de prendre la scène pour montrer aux spectateurs de quel bois ils se chauffent.

Avant que la relève se fasse entendre, nous avions droit à un mini-concert de Saratoga dans le cadre du 20e anniversaire du concours. Chantal Archambault et Michel-Olivier Gasse en plus de nous livrer trois pièces de leur EP, dont la chanson-titre Saratoga, ont expliqué leur expérience vécue aux Francouvertes. Humains à un point quasi pas possible et avec une belle touche d’humour, les amoureux ont expliqué ce qui a changé pour eux. Connaissant maintenant leur parcours, intimement lié à celui de Dany Placard, de part et d’autre par ailleurs, c’était une belle attention pour les prétendants nerveux qui peuplaient la salle.

Cy, quatuor issu de la Nouvelle-Écosse avait la tâche de lancer les hostilités. La filiation acadienne dans leur musique est claire et nette. À trois guitares, qui alternaient parfois pour une mandoline ou un clavier, les quatre jeunes hommes ont livré des pièces intéressantes, bien que peu convenues pour un public montréalais. On pense aux Sœurs McGariggle bien qu’ils ont encore des croûtes à manger pour rejoindre celles-ci. N’en demeure pas moins que la formation nommée en l’honneur d’un certain Célestin aux mœurs douteuses fait de belles harmonies vocales et possède un entrain contagieux. Leur enchaînement manquait toutefois de dynamisme et il aurait été judicieux d’avoir au moins une pièce à l’énergie débordante pour éviter de rester sur le même ton.

Puis, c’était à Mon Doux Saigneur de venir présenter ses pièces. Le jeune homme était entouré pour l’occasion de David Marchand (Eliza), Étienne Dupré (Caltâr-Bateau) et Eliott Durocher (Caltâr-Bateau) ainsi que la violoncelliste Mariane Bertrand. Avec un «dream team» comme ça, difficile de mal faire. Et pourtant, malgré cela, Mon Doux Saigneur a été surprenant par la force de ses compositions. Un spectacle puissant dans lequel textes intelligents, compositions audacieuses et rock déglingué faisaient bon ménage. Quelques petits trucs accrochaient ici et là, mais comme lui-même l’a si bien décrit: «plus c’est croche, plus ça torche». Pour la dernière chanson, il a troqué le trio pour une violoncelliste en solo et le résultat était touchant. Une belle prestation.

Finalement, c’était au tour de Marie-Claire de s’amener avec ses chansons qui mélangent rock alternatif, psychédélisme et mélodie peu usuelle. Certaines d’entre elles étaient tirées d’un EP à paraître le 21 avril prochain. Avec un visuel peu ordinaire pour les Francouvertes, un projecteur affichait des images pour accompagner la musique, la jeune femme de Sudbury s’est exécutée. Malheureusement, c’est resté un peu à plat. Est-ce l’ordre des chansons qui faisait défaut? Ou tout simplement la bonne vieille nervosité qui lui a joué un tour? Bref, c’était loin d’être médiocre et elle possède décidément un filon déjà bien défriché.

Après 5 étapes, les trois premières positions sont maintenant assurées d’atteindre la demi-finale. Le classement se décline comme suit :

1. Mon Doux Saigneur
2. Les Passagers
3. Edwar 7
4. Caltâr-Bateau
5. La Famille Ouellette
6. Sarahmée
7. Nicolet
8. Miss Sassoeur & Les Sassys
9. Dans l’Shed

On se revoit la semaine prochaine pour Simon Daniel, Perdrix et La Valérie.

http://francouvertes.com/

http://cymusique.bandcamp.com/releases

http://mondouxsaigneur.bandcamp.com/releases

http://marie-claire.bandcamp.com/

3 commentaires

  1. May Sun, le 2016-03-15 à 11:28

    Hey je pense que Mon Doux Saigneur était aussi accompagé de Mariane Bertrand au VIOLONCELLE, sur toutes les tounes.

    merci de corriger.

    – le défenseur des musiciens

    • Stéphane Deslauriers, le 2016-03-15 à 11:31

      Nous aussi, on défend mordicus les musiciens… c’est pour ça qu’on va corriger ça sur-le-champ. Merci de nous en aviser!

  2. Louis-Philippe, le 2016-03-15 à 13:27

    C’est la faute de la colone ! Merci May Sun.

Exprimez-vous!