Chroniques

Top album 2017 : 25 à 1

5. Kendrick Lamar – DAMN.

« Vraiment, Kendrick Lamar est à son meilleur depuis deux ou trois ans. Combien de temps ça durera? Personne ne le sait, mais pour le moment, il faut en profiter, car il nous envoie avec DAMN. un autre excellent album de rap. » (LP Labrèche)

La critique complète

4. St. Vincent – Masseduction

« Que dire de plus qui n’a pas déjà été dit sur ce prodige musical ? Quiconque aurait créé un disque aussi fou, sans posséder le talent d’Annie Clark, se péterait la margoulette pas à peu près. C’est vous dire à quel point que rien n’est impossible avec elle. De la haute voltige musicale. » (S. Deslauriers)

La critique complète

3. Mount Eerie – A Crow Looked At Me

« Un avertissement, pour finir : A Crow Looked at Me vous fera pleurer et vous rendra mal à l’aise. C’est une expérience éprouvante et intime qui pourrait sembler de la torture pour certains. Oui, l’écoute s’apparente à ralentir en passant proche d’un accident de la route. Mais ce n’est pas juste bouleversant, c’est une création fascinante qui fait apprécier le fait d’être encore vivant, pour l’instant. » (M. Robitaille)

La critique complète

2. King Gizzard & the Lizard Wizard – L’ensemble de l’oeuvre de 2017

« Sortir un album, c’est du gros travail. Deux, c’est surprenant et impressionnant. Sortir 4 albums et que les 4 soient bons, ça relève de la folie. Et heureusement pour nos oreilles, cette folie habite King Gizzard. Humblement, nous nous inclinons devant la prouesse. Un cinquième est toujours en chemin.» (La rédaction)

Critiques : Flying Microtanal Banana, Murder of the Universe, Sketches of Brunswick East et Polygondwanaland.

1. Converge – The Dusk in Us

« Lorsque nous nous sommes rendu compte que Converge trônait haut la main au sommet du top, nous nous sommes posé quelques questions. Nous avons même hésité. Mais en regardant ce qu’il se fait ailleurs et ceux qui avaient voté pour eux, nous nous sommes rendu compte que Converge semble s’extirper du monde restreint des fans de lourdeur agressive. Est-ce que The Dusk in Us serait enfin la consécration méritée pour ces quatre individus qui incarnent purement le sens de DIY? Nous croyons que oui. » (La rédaction)

La critique complète

Pages 1 | 2 | 3

Exprimez-vous!