Chroniques

SXSW 2015: les meilleurs moments de LP Labrèche

sxsw-2015Les premières fois, hein? Les premières fois c’est toujours spécial. SXSW est un cirque peu ordinaire. Si vous regardez POP Montréal et vous trouvez que c’est un peu fou, vous allez faire une syncope à Austin. C’est une semaine de spectacles ininterrompus du midi à tard en soirée. Et ça, c’est si vous n’allez pas dans les «afters»… Voici les moments qui m’ont le plus marqué.

 

 

Meilleurs spectacles:

  • Run The Jewels @ Stubb’s dans le cadre de la vitrine de Spin Magazine: ce genre d’énergie là, c’est unique. El-P et Killer Mike, ce sont des grands.

 

  • Failure/Speedy Ortiz @ Yahoo Brazo’s Hall: autant j’attendais le groupe mythique, autant je n’ai pas été déçu. Que dire de la bande à Sadie Dupuis qui ont fait office d’excellente première partie? C’était magique.

 

  • Thee Oh Sees @ Mohawk House of Vans: John Dwyer est un rouleau compresseur sur scène et sa performance dans sa nouvelle formule à deux batteurs et un bassiste est très efficace.

 

Mentions Honorables:

Badbadnotgood & Ghostface Killah, Metz, Hundred Waters et The OBGMs.
 

Celui que j’ai vu trop souvent et qui en plus sera à Osheaga:

Twin Shadow
 

Ceux que j’ai vus souvent pis que je serai content de revoir à Osheaga:

Viet Cong
 

La découverte:

L’énergique Kate Tempest qui offre tout un rap!
 

Finalement, si toi, le mélomane, ça te pognait d’aller à SXSW un jour sache ceci: achète-toi un bracelet (cher) ou encore mieux une passe (très cher) parce que sinon, tu ne verras rien. Être accrédité à SXSW, c’est génial parce que tu ne fais pas la file, mais sans ça, l’expérience aurait été un cauchemar. Et assure-toi d’essayer de rentrer aux bons partys. La plupart des concerts de qualité que j’ai vus étant dans le cadre d’événements qui ne sont pas ouverts au commun des mortels. C’est plate, mais c’est de même. Il restera toujours des événements marginaux où tu pourras entrer, mais ça commence à faire cher de billets d’avions et d’hôtels pour voir des groupes que tu ne connais pas. Par contre, avec un bracelet, ça va déjà mieux et tu peux penser attendre rarement plus d’une heure.

Pour ma part, ce fut une expédition exténuante, mais franchement intéressante, car elle permet de voir un paquet de groupes émergents dans une très courte durée et de faire de belles découvertes. Pour le mélomane que je suis, c’est comme avoir les clés du magasin de bonbon et y retourner après l’heure de fermeture pour se bourrer la face. C’est un privilège de voir en primeur les nouvelles pièces de Metz ou de voir Chance The Rapper & The Social Experiment.

Bref, je suis aussi satisfait que ma face est rouge. Et croyez-moi, le soleil de dimanche m’a donné un beau look de homard bouilli.

http://sxsw.com

Exprimez-vous!