Top 25 Albums 2013 Archives - Le Canal Auditif

Les 25 meilleurs albums de 2013 selon Stéphane Deslauriers

Encore une fois, au risque de me répéter, c’est avec une euphorie de jeune jouvenceau que je vous présente ma liste bien personnelle de mes 25 meilleurs albums de 2013. Une année marquée par des productions électros luxueuses, des albums folkisant redonnant au genre ses lettres de noblesse ainsi que quelques ovnis musicaux expérimentaux repoussant les limites de la créativité. Bonne lecture!

these_new_puritans_field_of_reeds_1370545401_crop_363x363

25. These New Puritans – Field Of Reeds

Un dégraissage de notes accentué, des accents jazzistiques prononcés, des tempos drastiquement réfrénés et des mélodies bipolaires volontairement avortées, ce Field Of Reeds est une œuvre champ gauche impressionnante qui se laisse aisément déshabiller au fil des auditions.

Immunity+artworks000045647280aa6v1tt500

24. Jon Hopkins – Immunity

Un tour de force bouleversant qui amalgame de façon astucieuse les rythmes cadencés à une vulnérabilité authentique. Très peu de musiciens issus de cette mouvance peuvent se targuer d’avoir réussi cet exploit. Aux antipodes de l’insensibilité!

red13

23. Red Fang – Whales And Leeches

Une furie rock’n roll fédératrice qui côtoie un stoner vigoureux qui plaît à une certaine faune de métalleux. Ouvrez-vous une petite froide, montez le volume à fond, les quatre salopards de Portland, Oregon, vous dessuinteront les oreilles sans équivoque.

polvo

22. Polvo – Siberia

Les vétérans précurseurs du mouvement math-rock n’ont rien perdu de leur efficacité en prodiguant un disque touffu, mais mélodiquement sublime. Des structures labyrinthiques qui ne viennent jamais contrecarrer les mélodies opérantes d’Ash Bowie, le meneur de la formation.

5053760004714_600

21. Future Of The Left – How To Stop Your Brain In An Accident

À nouveau, Andy Falkous fait la preuve de manière éloquente qu’il détient une signature sonore unique, un phrasé ainsi que des mélodies tout à fait singulières et authentiques. Un grand musicien qui ne reçoit pas tout le crédit mérité.

tumblr_inline_mntzirBAtV1qz4rgp

20. Chelsea Wolfe – Pain Is Beauty

La prêtresse gothique revient avec un disque fortement teinté de rythmes tribaux aux ascendants métal/industriel, de guitares folk, de synthés ambiants et de mélodies insolites et éthérées. La dame sait créer des paysages sonores oniriques, mais intelligibles.

99332-sortie-du-nouvel-album-danna-calvi-one-breath

19. Anna Calvi – One Breath

La Calvi passe le test de la deuxième offrande haut la main. Des envolées orchestrales à la Ennio Morricone, des guitares parfois foudroyantes, des mélodies fédératrices, des niveaux d’intensité variés et complexes ainsi qu’une interprétation impétueuse, voilà ce que la prochaine grande dame du rock britannique nous présente avec ce One Breath.

a3067995959_2

18. Jimmy Hunt – Maladie d’amour

Hunt fait un virage synthétique endossé, mais ne perd absolument rien de sa verve littéraire acidulée et de son écriture chansonnière si facilement reconnaissable. Un album magnifiquement bien réalisé qui fait honneur à la pop made in Québec.

Chelsea-Light-Movingtif

17. Chelsea Light Moving – Chelsea Light Moving

Thurston Moore expulse de manière vigoureuse les émotions réfrénées à la suite de sa séparation avec Kim Gordon. Il emprunte la plus grande collection de pédales à distorsion des États-Unis à Justin Pizzoferato (réalisateur de l’album) et le légendaire musicien retrouve sa fougue!

tumblr_ms8592fuXU1qzcyaqo1_1377665174_cover

16. Moonface – Julia With Blue Jeans On

Spencer Krug a maintes fois prouvé ses compétences musicales au sein de Wolf Parade et Sunset Rubdown. Empruntant le pseudonyme de Moonface depuis 2011, Krug va droit au but avec un «seul au piano» bouleversant, mélancolique, sans fard et parfaitement sincère.

PortugalTheMan

15. Portugal. The Man – Evil Friends

Danger Mouse rencontre Portugal.The Man. Ça donne quoi? Probablement, l’un des meilleurs albums pop-rock de l’année! Evil Friends est rempli de refrains rassembleurs accentués par l’excellent travail de réalisation de Burton qui fait groover la bande à John Gourley comme jamais.

scout-niblett-it-up-to-emma

14. Scout Niblett – It’s Up Emma

On la compare souvent à Cat Power et PJ Harvey, mais dame Niblett fait son chemin sans chichi dans un chemin de traverse qui lui vaudra probablement une reconnaissance tardive. Une conception sonore fragile, intense et poignante à la fois. Irréprochable en concert!

homepage_large.0e818946

13. Foxygen – We Are The Ambassadors Of The 21st Century Of Peace & Magic

Jacco Gardner? The Olms? Aucune de ces réponses! C’est Foxygen qui remporte la palme de l’album pop psychédélique de l’année. Les deux petites frappes formant Foxygen (Joanthan Rado et Sam France) se sont adjoints les bons services de Richard Swift à la réalisation… et ça paraît!

foret_foret

12. Forêt – Forêt

L’écoute de cette musique trop rare dans l’univers musical québécois s’est avérée une véritable révélation à mes oreilles. Des influences revendiquées aussi diverses et pertinentes que Grizzly Bear, Portishead et Beach House, on n’entend pas ça très souvent dans notre petit univers sonore…

bill-callahan-dream-river

11. Bill Callahan – Dream River

Voilà un faiseur de chansons travaillant dans l’ombre, comme un artisan résilient et persévérant. Callahan a présenté un Dream River aussi ensorcelant que serein. Une élaboration sonore qui transporte l’auditeur avec des arrangements délicats et raffinés.

queens-of-the-stone-age_like-clockwork-608x6083

10. Queens Of The Stone Age – … Like Clockwork

Certains mélomanes furent décontenancés par le virage «adulte» de la bande à Josh Homme. Un album plus près des principes du hard rock, mais qui met en lumière l’immense talent du musicien! Homme offre un …Like Clockwork vulnérable et prenant!

deerhunter-monomania

09. Deerhunter – Monomania

L’album le plus rock’n roll de Deerhunter. Plus cru, plus direct, moins de fioritures sonores, la bande à Bradford Cox et Lockett Pundt est au sommet de son art! Deerhunter ne réinvente pas le rock, mais avec ce Monomania, le groupe contribue à le garder bien vivant grâce à une exécution frétillante et une urgente interprétation.

savages-silence-yourself-album-cover-press-300

08. Savages – Silence Yourself

Ce Silence Yourself est une réinvention décapante et infaillible de la musique dispensée par les Bauhaus, Siouxsie & The Banshees et autres consorts qui sévissaient à l’époque. Sans être une copie conforme de ces artistes énumérés précédemment, Savages réussit à admirablement bien intégrer ces ascendants punkisants/néo-gothiques.

Laura-Marling-Once-I-Was-An-Eagle-300x300

07. Laura Marling – Once I Was An Eagle

Un jeu de guitare évoquant Jimmy Page, une dégaine flegmatique «typically british», un folk dépouillé, mais ambitieux qui remémore Joni Mitchell; la jeune créatrice n’a que 23 ans et catapulte un quatrième album d’une maturité étonnante.

Youth-Lagoon-Wandrous-Bughouse

06. Youth Lagoon – Wondrous Bughouse

Trevor Powers est un autre jeunot ultra talentueux (affligé d’anxiété chronique) qui nous offre encore une fois une galette aux multiples références à la maladie mentale. Un alliage sublime de dream pop et de rock psychédélique auréolé de cette voix nasillarde rappelant Jonathan Donahue de Mercury Rev.

106278

05. Arcade Fire – Reflektor

Même si on est dubitatif devant les choix «marketing» de ce groupe populaire (feignant maladroitement de ne pas l’être), on s’incline devant cet album ambitieux, pulsatif, aussi intellectualisant que fédérateur, qui propulse la pop baroquisante/grandiloquente à un niveau supérieur.

The-Knife-Shaking-The-Habitual

04. The Knife – Shaking The Habitual

Déconcertant, inventif, souvent entraînant, parfois accablant, offrant un panorama sonore hyperactif et stimulant, ce disque porte merveilleusement son titre. L’an dernier, Michael Gira nous bombardait les conduits auditifs avec The Seer. Voilà son penchant électronique!

homepage_large.46cf19cb

03. Phosphorescent – Muchacho

Une complète modernisation du country-folk américain! À chaque nouvelle écoute, vous capterez de nombreuses sonorités innovantes et vous serez conquis par l’écriture chansonnière prenante de Matthew Houck; une mixture étonnante de folk, de country et d’éléments rythmiques électroniques.

Cave Push the Sky Away

02. Nick Cave And The Bad Seeds – Push The Sky Away

En avançant en âge, ce bon vieux Nick Cave se bonifie. Des ballades incandescentes, un dépouillement sonore exquis et mystérieux, une interprétation magistrale de Cave, ce Push The Sky Away propulse incontestablement le poète au panthéon de l’histoire du rock!

KurtVileWOAPD

01. Kurt Vile – Wakin On A Pretty Daze

On avait été conquis avec Smoke Ring For My Halo. On a été subjugué avec l’ambitieux Wakin On A Pretty Daze. Un disque cannabisant qu’on a épluché sans ménagement qui sera considéré dans quelques années comme une œuvre majeure dans le corpus chansonnier de Kurt Vile. Une colossale création de folk rock hypnotique!

Mentions honorables

My Bloody Valentine – MBV, MGMT – MGMT, Thee Oh Sees – Floating Coffin, Mark Lanegan & Duke Garwood – Black Pudding, Nine Inch Nails – Hesitation Marks, White Denim – Corsicana Lemonade, Ty Segall – Sleeper, The Men – New Moon, Mikal Cronin – MCII, Primal Scream – More Light, Mazzy Star – Seasons Of Your Day, Grant Hart – The Argument, Ministry – From Beer To Eternity, Tim Hecker – Virgins, Low – The Invisible Way, Julia Holter – Loud City Song, Voivod – Target Earth, Death Grips – Government Plates, Darkside – Psychic.

Les navets de l’année

The Strokes – Countdown Machine, Tegan And Sara – Heartthrob, White Lies – Big TV, Holerado – White Paint, Kings Of Leon – Mechanical Bull.

Sans contredit, ce fut toute une année pour Le Canal Auditif! Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous l’apprécions au plus haut point. Bien entendu, Le Canal Auditif ne peut tourner rondement sans l’incommensurable apport de LP Labrèche; un acolyte d’une fiabilité exemplaire et dédié à la tâche comme pas un. Merci infiniment LP!

J’aimerais également remercier les vétérans qui sont présents et actifs depuis les débuts: La Brute du Rock, Phil Beauchemin, Mathieu Robitaille et l’architecte visuelle Mademoiselle Rouge. Vous êtes magnifiques!

Finalement, je souligne l’apport indéniable de nos nouveaux collaborateurs: Jean-Simon Fabien, Émilie Asselin, Patrick Felton de même que notre camarade européen Thomas Rideau sans oublier notre vidéaste François Grondin. Merci à vous! Une grosse boule d’amour pour nos lecteurs! On se revoit le 13 janvier prochain! Joyeuses Fêtes!

Les 25 meilleurs albums de 2013 selon LP Labrèche

Faire un top pour moi, c’est un peu comme choisir lequel de ses enfants on garderait et lequel on donnerait en adoption… ça fait mal et je me sens toujours un peu traître par la suite. Plus sérieusement, 2013 a été une grosse année pour le Canal Auditif. On s’est promené jusqu’à Tadoussac et Rouyn-Noranda, on a écouté plus de musique que notre cerveau a été capable d’en absorber et on a vécu des instants mémorables. Surtout, l’année a été marquée par de beaux moments avec les collaborateurs qui sont de vrais passionnés et échanger avec eux n’est jamais ennuyant. Assez la guimauve! Voici le temps de vous dire ce qui a stimulé mes oreilles cette année.

Mauves-Le-faux-du-soir

25. Mauves – Le faux du soir

Un très bon album pop pour les gars de Mauves. Ils sont dans le paysage musical québécois pour y rester. Les textes sont brillants, la musique est progressive, accrocheuse et puissante. C’est bon en ti-péché!
 

Chvrches-The-Bones-Of-What-You-Belive-300x300

24. Chvrches – The Bones Of What You Believe

Les synthétiseurs issus des années 80 ont la cote… encore pire, y a une formation nommée CHRVCHES (probablement que Churches était déjà pris…) qui est brillante dans ses inflexions mélodiques… misère, je suis encore en train de me shaker le popotin!
 

Dead-Obies_Montreal-Sud

23. Dead Obies – Montréal $ud

Leur prestation au FME m’avait renversé. Leur album est tout aussi impressionnant! Les gars de Dead Obies amènent un danger qui n’existait pas dans le rap québécois et le font avec intelligence. La pièce-titre te fait «bouncer», te donne envie de t’acheter des dents en or pis un «baggie» de tabac qui fait rire, rien de moins.
 

JANELLE-MONAE-ELECTRIC-LADY-e1376434058729

22. Janelle Monáe – The Electric Lady

Dans la pop, la reine c’est Monáe. Cette femme sait composer, sait chanter, sait danser, sait produire… en fait je me demande s’il y a quelque chose qu’elle ne fait pas. On m’a même dit qu’elle faisait un bœuf Wellington à se «pitcher» par la fenêtre! Blague à part, de la pop bien ficelée et intoxicante, un impératif!
 

red13

21. Red Fang – Whales And Leeches

Red Fang me demande tout le temps un effort d’écoute, mais une fois à bord du train, j’ai de la misère à débarquer. La preuve, je les ai vus en concert deux fois la semaine dernière… c’est pas peu dire! Ça rentre au poste, c’est crasse et c’est intelligent. À vos barbes!
 

a0019622640_2

20. Solids – Blame Confusion

J’attendais le premier album du duo avec impatience et je n’ai pas été déçu. Du noise-punk chaleureux qui réconforte et en même temps qui donne envie de se lancer dans un mosh pit. C’est rare d’arriver à mixer judicieusement ces deux styles musicaux, mais les deux garçons le font avec brio.
 

lorde-pure-heroine

19. Lorde – Pure Heroine

Oui, oui, je sais, ça n’a pas été critiqué sur le Canal Auditif cette année. J’en fais un devoir personnel au début de l’année prochaine. La jeune Néo-Zélandaise a frappé fort avec cet album qui prendra sans aucun doute de l’ampleur au cours de l’année à venir. Sa musique a quelque chose de rassembleur qui attire les mélomanes de tous les horizons.
 

5053760004714_600

18. Future Of The Left – How To Stop Your Brain In An Accident

Je suis un adepte fini de la formation et cet album est encore une fois excellent! Les Gallois prouvent qu’ils sont loin d’avoir épuisé leurs réserves créatrices et nous envoient en pleine face de sublimes ritournelles. Joie.
 

groenland-the-chase

17. Groenland – The Chase

Groenland était partout cette année et avec raison. Le combo de pop orchestral sait composer des mélodies entraînantes qui prennent une envergure démesurée à tout coup. On ne peut pas passer sous silence non plus la merveilleuse voix de Sabrina Halde, riche et habitée. Du gros stock.
 

106278

16. Arcade Fire – Reflektor

Hein??? Pas dans ton top 10? Non. Je n’ai jamais été un grand fervent d’Arcade Fire. La bande à Butler m’a toujours laissé relativement indifférent. Par contre, je suis un gros fan de James Murphy et sa patte est estampillée partout sur Reflektor. Pis moi, ben ça m’allume, c’tu clair?
 

a3192293664_2

15. Klô Pelgag – L’alchimie des monstres

La folle poésie de Pelgag me rappelle les premiers albums de Pierre Lapointe; cette même imagerie délurée qui crée des tableaux surréels. La jeune demoiselle est bourrée de talent et m’a fait sourire à plusieurs occasions cette année… pis c’est une fanatique de Star Wars!
 

The-Knife-Shaking-The-Habitual

14. The Knife – Shaking the Habitual

Un grand album point à la ligne. Le duo suédois est maître dans l’art de composer de l’électro astucieux en y injectant des sonorités variées. The Knife crée un univers sonore dense qui ne peut qu’inspirer le respect. Des artistes intègres!
 

Arctic_Monkeys_AM_cover

13. Arctic Monkeys – AM

Si je suis un peu nostalgique de la folie de Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not, n’en reste pas moins que les singes ont lancé un album de pop habité de riffs matraques et de mélodies contagieuses. C’est mon album de prédilection lorsque je veux me mettre dans un esprit de party.
 

Cave Push the Sky Away

12. Nick Cave And The Bad Seeds – Push The Sky Away

Lancez-moi des roches si vous le voulez, mais je ne connaissais pas Cave. Est-ce que je peux vous dire que j’ai été anéanti? La poésie de l’australien d’origine est dense, habile, touchante et poignante. Un vrai coup de foudre. Nick, je t’aime.
 

scout-niblett-it-up-to-emma

11. Scout Niblett – It’s Up To Emma

Quelle femme! Les mélodies mélancoliques minimalistes de cette Britannique m’ont rentré dans la patate comme une flèche de cupidon. Depuis, j’y suis plongé comme une baleine bleue, ne remontant qu’occasionnellement pour reprendre mon souffle pour mieux y replonger.
 

5082

10. Deafheaven – Sunbather

Détenant une sonorité unique, le groupe m’a complètement séduit avec ses mélodies lourdes et la voix death metal de Clarke. Leur capacité de passer d’un son saturé à quelque chose de complètement calme donne l’impression d’être dans une tornade, d’arriver au centre de celle-ci, pour ensuite être ramené dans la tourmente. Un incontournable.
 

radar-foals

9. Foals – Holy Fire

Album le plus funky de l’année. Un bon rock avec du groove qui donne envie de faire la fête jusqu’aux petites heures, mais aussi une galette qui comporte ses moments mélancoliques et qui possède tous les ingrédients pour me séduire.
 

sc260lores

8. Suuns – Images du futur

Tout dans ce groupe m’interpelle: les mélodies déviantes, les atmosphères puissantes, la basse généreuse, la guitare légèrement dissonante et le chant plaintif. J’ai écouté en boucle Images du futur pendant plusieurs semaines après sa sortie, complètement pris par l’univers des jeunes hommes établis à Montréal.
 

Acid-Rap

7. Chance The Rapper – Acid Rap

Dès les premières notes d’Acid Rap, Chance The Rapper y va d’un funk complètement fou qui rime avec force et intelligence. Que ce soit avec Pusha Man ou Cocoa Butter Kisses, le jeune homme de Chicago affirme son talent, son originalité et toute sa force créative. Ça promet pour le futur!
 

Mikal-Cronin

6. Mikal Cronin – MCII

Il serait indécent de vous décrire les situations personnelles qui ont fait que certaines des pièces de MCII ont pris (pour moi) une importance colossale. Cronin m’est rentré dans la patate rapidement avec la précision d’un chirurgien, et depuis, il n’en est pas sorti. De l’excellent power pop et un album qui m’a marqué au fer rouge.
 

maigresblancs

5. Alaclair Ensemble – Les maigres blancs d’Amérique du noir

Qu’est-ce qui est plus cool qu’Alaclair Ensemble au Québec? Rien. La bande de minces se drapent peut-être de folies et de légèreté, mais la réalité est que c’est un collectif d’artistes intelligents qui savent créer de puissantes pièces. L’ironie de certains morceaux a tout pour me faire sourire, et sérieux, Babouine, what a toune!
 

7fadd92d

4. Danny Brown – Old

Danny Brown a dû menacer de partager gratuitement son album sur internet pour que sa compagnie de disque finisse par le sortir. Et Dieu merci!!! Un album qui, autant au niveau de la réalisation que des textes, est d’une justesse incroyable. Ce jeune homme ne l’a pas eu facile et utilise ces expériences pour écrire des textes profonds.
 

TheOcean-Pelagial

3. The Ocean – Pelagial

Je ne connaissais pas le groupe allemand avant la sortie de Pelagial, mais depuis, je suis devenu un fanatique incontesté. Ces musiciens sont doués, créent un univers musical riche, et c’est une des choses qui a le plus joué dans mes oreilles cette année.
 

queens-of-the-stone-age_like-clockwork-608x6083

2. Queens of the Stone Age – … Like Clockwork

J’adore QOTSA depuis plusieurs années. Bien que ce nouvel album prend une tangente plus mature, n’en demeure pas moins qu’on y retrouve des mélodies efficaces qui se logent aisément dans le cerveau. Les expériences personnelles difficiles de Homme se sont transformées en petites pépites d’or pour nos oreilles.
 

james-blake-overgrown2

1. James Blake – Overgrown

James Blake mérite amplement son Mercury qu’il a gagné cette année. Overgrown est un album d’une maturité incroyable pour ce jeune anglais de 25 ans. Chacune des pièces est sculptée avec minutie et détail, rien n’est laissé au hasard et sa voix est tout simplement époustouflante.
 

Mentions honorables:

Les Indiens – Crâne, Ponctuation – 27 Club, Death Grips – Government Plate, Tyler The Creator – Wolf, Misteur Valaire – Bellevue, Local Natives – Hummingbird, Ty Segall – Sleeper, Wolf People – Fain, Phosphorescent – Muchacho, Junip – Junip et A$AP Rocky – Long.Live.A$AP.

Les maxis de l’année:

10. Parquet Courts – Tally All The Things That You Broke
9. Dam Ships – Dam Ships
8. Puscifer – Donkey Punch The Night
7. Bangladeafy – The Briefcase
6. Kabul Golf Club – Le bal du rat mort
5. Young Fathers – Tape 2
4. Le Couleur – Voyage Love
3. Avec pas d’casque – Dommage que tu sois pris
2. Lac Estion – Sans lendemains
1. Fauve – Blizzard

Le schizophrène de l’année:

Snoop Dogg… euh je veux dire Lion… euh je veux dire Snoopzilla… disons Snoop ok?

La reprise de l’année:

Sur un pied d’égalité: Puscifer – Balls To The Wall (Accept) et Scout Niblett – No Scrubs (TLC).

Mon concert de l’année:

Ty Segall au Cabaret du Mile-End

On se revoit en janvier!

Les 25 meilleurs albums de 2013 selon Philippe Beauchemin

Cette année, autour de 400 disques ont été entendus – et critiqués – par l’un ou l’autre des collaborateurs du Canal Auditif. Évidemment, pour une seule et même personne – en l’occurrence l’auteur de ces lignes – il est impossible d’avoir pu poser une oreille attentive sur l’ensemble de cette impressionnante discographie. C’est pourquoi je vous propose non pas un décompte des meilleurs albums de l’année 2013, mais bien mon top 25 personnel des albums qui ont joués – et jouent encore – dans ma stéréo et qui sont sortis au cours des 12 derniers mois.

radar-foals

25. Foals – Holy Fire

Belles ritournelles brit-pop avec des crescendos en quantité. Le genre de truc qui accroche tout de suite l’attention.
 
 

these_new_puritans_field_of_reeds_1370545401_crop_363x363

24. These New Puritans – Field of Reeds

Difficile d’approche. Il faut plusieurs écoutes, mais une fois bien installé dans l’ambiance des Puritans, on en redemande.
 
 

sc260lores

23. Suuns – Images Du Futur

L’accroche s’est faite tardive. Mais après avoir entendu la pièce 2020, là oui, on explore avec enthousiasme le reste de cet album.
 
 

radical dads rapid reality

22. Radical Dads – Rapid Reality

Une belle surprise estivale comme on les aime. Du rock trois accords, une voix – féminine – hargneuse, une batterie rapide. On a passé un bel été rock and roll avec Radical Dads!
 
 

A_Bad_Wind

21. Bill Ryder-Jones – A Bad Wind Blows in my Heart

La carrière solo va bien au chanteur-musicien anglais. Sur son deuxième disque depuis son départ de The Coral, il offre une petite tablette piano-guitare-voix bien sentie.
 
 

Tindersticks - Across Six Leap Years

20. Tinderstick – Across Six Leap Years

Oui, c’est vrai, il s’agit d’un album de «reprises», mais bon, Stuart Staples et sa bande ont justement remis à jour des classiques oubliés du groupe. Un album qui permet un survol actualisé de 20 ans de carrière.
 
 

boogie cover_lead

19. Joseph Arthur – The Ballad of Boogie Christ Act 1 and 2

Incroyablement prolifique, l’artiste a souvent tendance à offrir un produit dilué. Ici, oui, c’est un peu le cas encore, mais la ligne directrice – l’histoire de ce Boogie Christ – est très intéressante.
 
 

ty-segall-sleeper

18. Ty Segall – Sleeper

Une voix éraillée, une guitare sèche fatiguée, un tempo tout simple; pas compliqué, mais drôlement efficace.
 
 

caveman

17. Caveman – Caveman

Les synthétiseurs, la batterie lointaine, le beat typique des années 1980, la voix lassée de Matthew Iwanusa; le genre d’album qui nous fait dire que la musique pop-adulte-contemporaine, ce n’est pas si mal, finalement.
 
 

Tire le Coyote Mitan-TRICD-7333

16. Tire le Coyote – Mitan

La voix nasillarde peut, oui, tomber sur le gros nerf auditif à long terme. Cependant, les textes imagés et l’ambiance de fond de motel sur le bord de l’autoroute 20 sauvent la mise.
 
 

jay-z-magna-carta-holy-grail-full-album-stream-3

15. Jay-Z – Magna Carta

Holy Grail, un album inégal, malheureusement, mais qui contient tout de même quelques perles musicales qui se retrouveront assurément dans nos chansons de l’année.
 
 

woodkid500-tt-width-360-height-342-attachment_id-373047-crop-1

14. Woodkid – The Golden Age

Pompeux à souhait le travail de Yoann Lemoine, mais que voulez-vous: les violons, la musique baroque, la voix grave, les changements de tempo, on aime ça!
 
 

Laura-Marling-Once-I-Was-An-Eagle-300x300

13. Laura Marling – Once I Was an Eagle

Elle n’a que 23 ans et chante déjà avec l’assurance d’une PJ Harvey ou Fiona Apple. L’ambiance mélodramatique, la guitare grattée avec force et une voix chaude à l’avant-plan; un très bon album folk rock de la part de la jeune auteure-compositrice anglaise.
 
 

99332-sortie-du-nouvel-album-danna-calvi-one-breath

12. Anna Calvi – One Breath

Une autre qui a du PJ Harvey dans le nez. Mais à cela s’ajoute une forte personnalité musicale, des envolées lyriques incroyables, des arrangements guitares-batteries-violons sublimes. Un album rageur, mais tout en finesse… si cela est possible.
 
 

neko-case-the-worse-things-get

11. Neko Case – The Worse Things Get The Harder I Fight The Harder I Fight The More I Love You

On va le dire pour une xième fois: quelle voix! Cette fois, la chanteuse country-folk y va de textes personnels, et puissants, sur l’amour, la solitude et le rejet.
 
 

paul-mccartney-new-album-1381250075

10. Paul McCartney – New

Vraiment, l’ex-Beatle est loin, très loin d’être dépassé. Une chanson pop par ici, une autre rock par là, en passant par des ambiances à la Arcade Fire. Franchement, on ne s’ennuie pas sur ce disque.
 
 

TWFM_Cover_3000x3000px_300dpi_RGB

09. The National – Trouble Will Find Me

Oui, il est moins rock que Boxer et moins «parfait» que High Violet, mais il n’en demeure pas moins que côté musique pop-rock contemporain, il s’agit de l’un des meilleurs disques de l’année. Quelle belle ambiance!
 
 

foret_foret

08. Forêt – Fôret

Une sonorité qui s’approche de Blonde Redhead avec des textes en français; voilà la meilleure façon de décrire la musique de ce duo qui sera à surveiller dans les prochaines années.
 
 

queens-of-the-stone-age_like-clockwork-608x6083

07. Queens of the Stone Age – …Like Clockwork

Un beau retour pour la bande à Josh Homme après une pause trop longue. En plus, sur ce disque qui mêle à la perfection la sonorité du rock lourd et la structure de la pop, Dave Grohl est à la batterie. Un album impératif.
 
 

KurtVileWOAPD

06. Kurt Vile – Wakin On A Pretty Daze

Certains diront que son disque précédent était plus inspiré. Peut-être. Mais ce Wakin On A Pretty Daze nous transporte et nous fait voyager comme pas un sur les routes du folk rock country américain.
 
 

PortugalTheMan

05. Portugal. The Man – Evil Friends

Ah, ce Danger Mouse! Encore une fois, il a réalisé un grand disque. C’est pop à souhait, les refrains sont accrocheurs, la batterie est omniprésente. Ce septième album du groupe est de loin leur plus achevé.
 
 

homepage_large.46cf19cb

04. Phosphorescent – Muchacho

On a découvert sur le tard ce groupe et c’est bien dommage, parce que le temps passé depuis en sa compagnie nous enchante. Un mélange country-folk avec des textures musicales nombreuses et une structure pop accrocheuse. Vraiment parfait.
 
 

106278

03. Arcade Fire – Reflektor

Un album de festivité. Et surtout, un disque qui démontre que le groupe montréalais est loin de faire du surplace. Nos hanches aiment, notre tête aussi.
 
 

1-Yeezus_304x304

02. Kayne West – Yeezus

Des beats d’une simplicité désarmante. Une déconstruction musicale osée où l’électro prend souvent le dessus sur le hip-hop traditionnel. Des textes sauvages pour un chanteur devenu plus grand que nature.
 
 

Cave Push the Sky Away

01. Nick Cave and The Bad Seeds – Push the Sky Away

Album de l’année, vraiment? Oui. Sorti en février, il n’a cessé de jouer dans nos écouteurs depuis. La modernité des sujets abordés (Le Boson de Higgs, Miley Cyrus, la prostitution…), la noirceur de la voix de Nick Cave, les arrangements guitares-piano-synthétiseur déployés d’une main de maître par un groupe arrivé depuis longtemps à maturité… Un disque sans faiblesse.

Quelques platines qui s’aiguillent de temps en temps sur notre table tournante:

David Marin – Le choix de l’embarras (pour les textes), Eels – Wonderful, Glorious (pour le personnage), Hôtel Morphée – Des histoires de fantômes (pour l’ambiance froide), Petit Fantôme – Slave (pour la ressemblance à Grandaddy et Navet Confit), Bernard Lavilliers – Baron Samedi (pour la poésie urbaine et le voyage), David Bowie – The Next Day (pour nous avoir offert un nouveau disque, enfin!).

… et des disques qu’on ne réécoutera plus:

Jake Bugg – Shangri La, The Lonely Island – The Wack Album, Indochine – Black City Parade, Pierre Lapointe – Punkt.

Les 20 meilleurs albums de 2013 selon Mathieu Robitaille

On fait trop de cas du FOMO (Fear Of Missing Out). Règle générale, je suis subjugué de voir ce qui intéresse la plupart des gens, et pas vraiment déçu de passer à côté. Je suis conscient que je passe aussi à côté de dizaines d’albums formidables que je n’écouterai jamais par manque de temps, mais j’ai choisi une position un peu insulaire et je l’accepte. Permettez-moi d’illustrer ma position: on m’a décrit une blague racontée à l’Autre gala de l’ADISQ cet automne. Quelqu’un, un des Denis Drolet je pense, a dit que la chanson qui a le plus joué à la radio cette année serait couronnée ce soir-là. Punch de la blague: la chanson en question serait le thème de la pub du Clan Panneton. Les Denis se sont mis à la chanter, et l’auditoire s’est joint à eux en chœur. Punch de mon anecdote: je n’aurais pas pu me joindre à eux, je ne connais pas cette chanson. Quand j’écoute la radio, c’est la radio d’État pas de pub, et je n’ai plus de télé, seulement internet. Je vis donc dans une bulle, apparemment.

Pendant que le monde (le monde en général; ce n’est pas vous que je vise, très chers lecteurs) fredonnait des jingles, je me suis tourné plus que jamais vers le bruit en 2013, en laissant comme toujours une généreuse place aux grosses guitares sales. Voici les albums qui ont le plus joué dans ma bulle cette année.

homepage_large.8619d035

20. Zs – Grain

Difficile de trouver un musicien plus agressivement progressif que le saxophoniste Sam Hillmer. Accompagné de deux nouveaux complices, il a lancé ces deux longs mouvements qui redéfinissent son mariage unique entre improvisation jazz extrême et bruit lourd, cette fois en faisant tout passer par des manipulations électroniques. Hypnotique et intense.
 

inheritors

19. James Holden – The Inheritors

The Inheritors est difficile à cerner, mais se bonifie avec les écoutes et s’impose comme une oeuvre singulière et grandiose qui semble exister en dehors du temps et des genres.
 

polvo

18. Polvo – Siberia

Je ne m’attendais à rien d’extraordinaire de Polvo, mais ils m’ont surpris. Sans perdre leur côté obtus et complexe, ils laissent entrer des effluves de classic rock et même de top 40 des années 1980.
 

His-Electro-Blue-Voice-

17. His Electro Blue Voice – Ruthless Sperm

C’est sans contredit le retour des années 1990, et tous les croisements sont permis. Ces Italiens au nom et au titre d’album affreux trouvent un juste milieu entre Ministry, Pixies et Unwound, ce qui en soi serait intéressant sans être suffisant. C’est la grande liberté dans les progressions et le côté imprévisible qui finissent par convaincre.
 

105856

16. Oozing Wound – Retrash

Ça se veut un retour au thrash metal, mais je doute que cet album aurait gagné beaucoup de fans dans les années 1980. C’est le recul des années et le côté irrévérencieux du groupe qui rendent ce pastiche thrash réussi. Et le fait qu’aucune chanson sur l’album ne soit mauvaise. La voix du chanteur sera irritante pour beaucoup, mais on finit par s’y habituer.
 

a4115333997_10

15. The Devil – The Devil

C’est le sideband d’un groupe que je ne connais même pas, et ça existe depuis 2003, mais il n’y a eu aucun album jusqu’à cet automne, et c’est exclusivement sur Bandcamp. The Fall et The Jesus Lizard ont fait beaucoup des petits, mais ceux-ci sont parmi les plus dignes. Bon d’un bout à l’autre.
 

Fuck-Buttons-Slow-Focus

14. Fuck Buttons – Soft Focus

Je reconnais que Soft Focus n’est pas aussi bon que Street Horssing et Tarot Sports, mais dès que j’entends une pièce de l’album, je retombe sous le charme. Le duo est encore en grande forme.
 

MeltYourselfDown

13. Melt Yourself Down – Melt Yourself Down

Ce projet londonien arrive à marier plus habilement que quiconque l’énergie du punk et celle de l’afrobeat. Ce n’était pas vraiment une sonorité que je cherchais, mais bon sang que ça fonctionne.
 

314524

12. Run The Jewels – Run The Jewels

Sans dire que je n’ai pas aimé Cancer 4 Cure en 2012, je dois dire que je l’ai trouvé un peu rigide. El-P avait fait un chef-d’oeuvre en 2007 avec I’ll Sleep When You’re Dead, et le dude ressentait sûrement de la pression à créer la suite. En baissant sa garde et en faisant un album purement par plaisir avec Killer Mike, il a fait ce que je considère comme son deuxième meilleur album en carrière. Et n’appelez pas ça un mixtape.
 

general-dome-300x300

11. Buke & Gase – General Dome

Arone et Aaron m’ont encore une fois fait sourire comme un idiot cette année. Ce duo a plein de choses que j’aime: un côté mathématique, un côté DIY bricoleur, un grand sens de la mélodie et de la créativité à revendre. Après l’apocalypse, Buke & Gase produira sa propre électricité et continuera à taper du pied.
 

c1ed0c6e

10. The Field – Cupid’s Head

Encore un album très satisfaisant de la part du Suédois Axel Willner. J’ai lu quelque part que la meilleure façon de décrire The Field n’est pas de le comparer à d’autres artistes technos, mais plutôt à du très bon sexe. C’est assez juste.
 

683ab497

9. Factory Floor – Factory Floor

Factory Floor a fait un des plus longs stripteases de l’histoire de la musique électronique, et l’attente en valait la peine. Des rythmes obsédants et des influences qui dépassent largement le techno sombre qu’ils produisent.
 

homepage_large.a76d58cb

8. Matmos – The Marriage Of True Minds

Un album intelligent, créatif et doté d’un grand sens de l’humour. Le tout vaut beaucoup plus que la somme de ses parties. Il n’a pas voulu sortir de ma tablette, cette année.
 

121127-pissed-jeans-honeys-162489_250x250

7. Pissed Jeans – Honeys

La nostalgie des années 1990 a eu la cote dans la presse indie cette année. Je n’ai absolument rien contre les diverses réincarnations de Pavement, Sonic Youth, Swervedriver et autres qu’on a entendus (Speedy Ortiz, Parquet Courts, Joanna Gruesome, etc.), mais tant qu’à revenir à la décennie de “l’alternatif”, j’aurais pris plus d’albums comme celui-ci des charmants misanthropes de Pissed Jeans.
 

maigresblancs

6. Alaclair Ensemble – Les maigres blancs d’Amérique du noir

Oui, ils sont un peu trop axés sur la blague. Oui, leurs chansons romantico-R&B peuvent être agaçantes. Mais crisse, ils sont juste meilleurs que tout le monde. Il nous faut plus de rappeurs dont les sujets de prédilection incluent la monogamie et manger des fruits.
 

umojacketv1

5. The Besnard Lakes – Until In Excess, Imperceptible UFO

Des groupes qui ont profité du statut de terre promise musicale de Montréal au début des années 2000, certains ont sombré dans l’oubli (c’est qui, ça, The Stills?) mais d’autres ont persévéré avec une ambition tout humble. Quatre albums après leurs débuts, les Besnard Lakes sont meilleurs que jamais.
 

queens-of-the-stone-age_like-clockwork-608x6083

4. Queens of the Stone Age – … Like Clockwork

Je suis fan de la première date des Queens. Mon intérêt s’était émoussé avec Era Vulgaris et avec Them Crooked Vultures, mais là, Josh Homme m’a complètement reconquis. De toute beauté.
 

young-fathers-tape-2

3. Young Fathers – Tape 2

Un des quelques albums de hip-hop qui m’ont vraiment plu cette année. Celui-ci me plaît parce qu’il ne se laisse pas confiner aux stéréotypes du hip-hop. Le court album de ces Écossais est tout simplement musical, libre et parfaitement maîtrisé.
 

virgins

2. Tim Hecker – Virgins

Un autre grand album pour Hecker, figure exceptionnelle dans le paysage de la musique ambiante. C’est rare qu’on puisse identifier un musicien dès les premières secondes de bruit, sans mélodie, paroles, ni rythme. La définition d’un artiste inspiré ayant forgé sa propre voix.
 

The-Knife-Shaking-The-Habitual

1. The Knife – Shaking The Habitual

Je pourrais dire du bien de cet album pendant des lustres. C’est ce que j’ai entendu de plus pertinent, de plus personnel et de plus passionné cette année. L’album qui devrait me rappeler pendant longtemps comment c’était d’être vivant en 2013.
 

Mentions honorables aux albums suivants:

Emptyset – Recur (voir plus bas), Pharmakon – Abandon, L. Pierre – The Island Come True (et le mix Neverland Transmission aussi, tiens!), Bill Callahan – Dream River, Ryan Power – Identity Picks, KEN Mode – Entrench, Iron Lung – White Glove Test, No Age – An Object, Hair Police – Mercurial Rites, Nick Cave & The Bad Seeds – Push The Sky Away, Savages – Silence Yourself

Compilation préférée:

The Outer Church

Un échantillonnage de la fascinante scène dark, ambiante et électronique qui gravite autour de la soirée The Outer Church, organisée par Joe Stannard à Brighton en Angleterre.

Album préféré découvert un an en retard:

Lamps – Under The Water Under The Ground

La musique de grosse brute épaisse la plus stimulante que j’ai entendue depuis… Ben depuis Pissed Jeans, en fait.

Album préféré découvert 25 ans en retard:

Nuno Canavarro – Plux Quba

Incroyable de penser que cet album de musique ambiante ait été enregistré en 1988, de façon entièrement analogique. À la première écoute, c’est agréable. À la vingt-cinquième, c’est d’une créativité sidérante.

Groupe qu’il était temps que je découvre:

Emptyset
Emptyset (2009), Demiurge (2011), Medium (2012), Recur (2013)

Montez le volume assez haut et vous ressentirez les textures électroniques d’Emptyset avec votre peau et votre squelette autant qu’avec vos oreilles.

Moment musical de l’année:

Afghan Whigs à SXSW qui fait une chanson d’Usher qui aurait dû être une chanson d’Afghan Whigs et Usher qui débarque sur scène avec eux pour la chanter.

Les 25 meilleurs albums de 2013 selon La Brute du Rock

Tranquillement pas vite, les années commencent à s’additionner au compteur. Certains réveils me le confirment! Par contre, ma passion pour la musique ne cesse de s’accroître elle aussi avec le temps. Dans mon cas, l’année 2013 aura été assez émotive et parsemée de quelques embûches. Fort heureusement, mon exutoire préféré est la musique et l’année qui se termine sous peu m’a offert beaucoup sur le plan musical. Voici donc mes 25 meilleurs albums parus en 2013.

clutchearthrockercover

25. Clutch – Earth Rocker

Ces vieux routiers ont su construire, au fil de leur vingt années de carrière, une base de fans loyaux et très fidèles. Je fais clairement partie du lot. Earth Rocker est ce qu’ils ont fait de plus heavy depuis une dizaine d’années.
 

a0239345200_10

24. Les Guenilles – Zéro pis une barre

Leur musique agressive peut causer d’importants saignements de nez, des douleurs abdominales insoutenables et même des hémorroïdes à répétition. Malgré cela, je les aime vraiment beaucoup!
 

061913_0247_MINISTRYTOR4

23. Ministry – From Beer To Eternity

À une certaine époque de ma vie, j’écoutais Ministry régulièrement et j’ai fini par me lasser du groupe. Je suis dans l’obligation d’admettre que cette fois-ci Al Jourgensen et ses compagnons se sont réellement surpassés. Cet album semble vouloir signifier la fin de la longue et mouvementée carrière du groupe… et c’est bien tant mieux ainsi.
 

Four-Tet-Beautiful-Rewind_jpg_250x550_q85

22. Four Tet – Beautiful Rewind

Four Tet nous propulse dans un monde imaginaire électronique de façon ultra convaincante. Un voyage cosmique intense et sans failles. Un grand créateur que ce Kieran Hebden. Magique!
 

The-Dillinger-Escape-Plan-One-of-Us-Is-the-Killer1-e1368400431795

21. The Dillinger Escape Plan – One of Us Is The Killer

Un album de DEP c’est comme un accident de voiture avec beaucoup de dommage matériel, mais aucun blessé sérieux. Une fois le violent impact terminé, lorsque tout le monde impliqué dans ce fâcheux incident s’en sort bien vivant, on finit par sourire et remercier le ciel. Voilà comment je me sens en écoutant DEP.
 

251541_10151169800706066_1911232331_n

20. Mixhell – Spaces

Igor Cavalera a été un batteur d’une grande importance dans ma vie. Depuis qu’il a quitté la formation brésilienne Sepultura, il s’adonne à quelques projets musicaux. Son plus récent album en est un de rock électronique organique et ça lui va très bien. À écouter très fort.
 

TheOcean-Pelagial

19. The Ocean – Pelagial

Malgré plusieurs influences facilement reconnaissables (Tool, Thrice, Neurosis, Baroness, Mastodon, Isis) ce groupe allemand a su créer sa propre identité. Un album constitué de chansons très solides, interprétées par un groupe tout aussi solide.
 

683ab497

18. Factory Floor – Factory Floor

Une écoute distraite ne nous permet pas de bénéficier de la grande qualité de ce disque de musique électronique. Une écoute attentive saura vous faire réaliser le grand talent de ces trois musiciens.
 

red13

17. Red Fang – Whales And Leeches

Un autre coup de circuit pour ces métalleux de l’Oregon. Leur troisième offrande en carrière confirme qu’ils sont à prendre au sérieux dans le domaine du stoner/métal. Une vraie machinerie lourde parfaitement huilée.
 

Russian-Circles-Memorial-500x500-400x400

16. Russian Circles – Memorial

Sont-ils capables de composer une mauvaise chanson? Sont-ils capables de produire un mauvais album? Je crois bien que non. Une autre réussite pour cette troupe de Chicago.
 

Whores-Clean-500x500

15. Whores. – Clean.

Vous aimez les groupes Melvins, Helmet et Fu Manchu? Si tout comme moi la réponse est oui, alors Clean est pour vous. L’album est court, mais fort réussi.
 

Cathedral-The-Last-Spire

14. Cathedral – The Last Spire

Pionniers du doom metal anglais, ces vétérans nous livrent ce disque en guise de conclusion à une belle carrière. Un disque où le doom metal et le stoner rock se côtoient de manière hyper efficace. Un bel adieu de leur part.
 

homepage_large.43fde49e

13. Fidlar – Fidlar

Le premier effort de ce groupe californien est sorti en tout début d’année et il m’a suivi tout au long de celle-ci. Un album un brin juvénile, j’en conviens, mais l’énergie et la fougue qu’on y retrouve me bottent le derrière à tout coup.
 

sc260lores

12. Suuns – Images Du Futur

Ce second effort du groupe m’a presque coûté une thérapie chez le psychologue. Je l’admets. J’ai abusé de celui-ci lors de sa parution en février dernier. Après de multiples écoutes, il me fait encore beaucoup d’effet.
 

a0800288108_10

11. Locrian – Return To Annihilation

Ce groupe de Chicago nous propose une puissante charge émotive servie de façon irréprochable. Un amalgame de noise rock et de rock expérimental. Un incontournable pour les amateurs de groupes tels Swans ou Snowman.
 

Chelsea-Light-Movingtif

10. Chelsea Light Moving – Chelsea Light Moving

Les fans de Sonic Youth sauront retrouver les éléments clés de l’ancien band de Thurston Moore, mais avec une rage que l’on n’avait pas vue depuis fort longtemps.
 

5082

9. Deafheaven – Sunbather

Ce groupe californien nous catapulte en plein visage un album de black metal avec une certaine dégaine et une attitude post-rock sombre. Un album peu orthodoxe qui nous fait passer par toute la gamme des émotions. Un disque qui demande à être écouté à quelques reprises pour bien en saisir l’essence.
 

121127-pissed-jeans-honeys-162489_250x250

8. Pissed Jeans – Honeys

On a affaire à un disque punk/hardcore de très haut niveau. Dans le genre, ça frôle la perfection. J’adore ce groupe.
 
 

Gesaffelstein-Aleph-album-cover-500x500

7. Gesaffelstein – Aleph

Ce DJ français nous arrive avec un premier album en carrière qui est constitué de musique électronique menaçante, psychédélique et par moment très hypnotique. Les morceaux sont très variés et dans ce cas-ci, la formule fonctionne à merveille. Ce type d’électro m’allume fortement.
 

5053760004714_600

6. Future Of The Left – How To Stop Your Brain In An Accident

Si vous voulez me voir heureux, souriant et bien vivant, vous n’avez qu’à faire jouer du FOTL; préférablement avec le volume frisant le ridicule. Sans aucun doute, l’un de mes groupes préférés à vie.
 

scout-niblett-it-up-to-emma

5. Scout Niblett – It’s Up To Emma

Souvent comparée à PJ Harvey ou à Cat Power, Scout Niblett donne dans le rock minimaliste. Cette artiste anglaise nous a proposé en mai dernier sa sixième offrande en carrière. Un disque sur lequel les mélodies sont très souvent bien senties. C’est par moment si intense et poignant qu’il en devient quasiment un véritable exercice physique pour l’auditeur.
 

aop

4. Altar Of Plagues – Teethed Glory & Injury

Ces Irlandais nous proposent une sorte d’hybride entre le black metal et la musique progressive ambiante. Ce trio incorpore de brillante façon des éléments électroniques qui ajoutent une teinte sombre et lugubre à ce disque. Malheureusement, le groupe a annoncé sa séparation suite à la parution de l’album.
 

queens-of-the-stone-age_like-clockwork-608x6083

3. Queens Of The Stone Age – …Like Clockwork

Sur cet album, la proposition est plus tranquille, plus poignante et plus séductrice que ce dont nous a habitué par le passé le très talentueux Josh Homme et ses nombreux comparses. Ceci dit, la puissance ainsi que le côté mystérieux des pièces sont toujours aussi présents. Josh Homme nous offre ici ses textes les plus personnels et achevés à ce jour.
 

Mikal-Cronin

2. Mikal Cronin – MCII

Fort de son expérience acquise auprès de Ty Segall, Mikal Cronin nous livre un disque qui combine le power pop mélodique avec un garage rock de haut niveau. Les compositions sont solides et très matures pour un jeune homme dans le début de la vingtaine. Plusieurs morceaux me font un effet monstre.
 

The-Knife-Shaking-The-Habitual

1. The Knife – Shaking The Habitual

Un album de musique électronique carrément aliénant. Cet album double d’une grande intensité me fait vomir de magnifiques tulipes ainsi que de gigantesques arcs-en-ciel tellement mon bonheur est immense à chaque écoute. Un pur chef-d’œuvre.
 

Très difficile exercice que de faire un top 10 de mes concerts préférés, mais je me risque:

10. Quicksand, Théatre Corona.
9. Pallbearer, Parc Jean-Drapeau.
8. Fidlar, Il Motore.
7. Pissed Jeans, Il Motore.
6. NoFX, Olympia.
5. Deftones, Métropolis.
4. Supersuckers, Sala Rossa.
3. Red Fang + Indian Handcfrafts, Cabaret du Mile-End.
2. Scout Niblett + Dope Body, Casa Del Popolo.
1. Ty Segall, Cabaret du Mile-End.

En terminant, deux décès dans le monde musical m’ont particulièrement touché. Il s’agit de ceux de Jeff Hanneman et Chi Cheng. Jeff Hanneman était guitariste de la formation Slayer depuis leur tout début. Chi Cheng était quant à lui bassiste et membre fondateur du groupe Deftones. Je vous ai beaucoup écouté et je continuerai de le faire. Reposez en paix!