Bryce Dessner - Music For Wood And Strings - Le Canal Auditif

Bryce Dessner – Music For Wood And Strings

Bryce DessnerEn plus d’être le compositeur attitré avec The National, le multi-instrumentiste Bryce Dessner réalise les disques de créateurs qu’il affectionne (Sharon Van Etten, Kronos Quartet), est membre de la formation expérimentale Clogs et a eu le temps de fonder la maison de disques nommée Brassland. Bonus? Il a déjà travaillé sur un projet musical en compagnie de Jonny Greenwood de Radiohead, rien que ça! Ce détenteur d’une maîtrise en musique de l’université Yale est un musicien accompli, pas de doute là-dessus!

La semaine dernière, Dessner a fait paraître un Music For Wood And Strings mettant en vedette l’apport percussif du quatuor Sō Percussion; un ensemble qui inclut dans son arsenal une instrumentation variée telle qu’un glockenspiel et quelques tuyaux d’aluminium, entre autres. Pour sa part, Dessner s’occupe de la partie «cordes et guitares» de l’œuvre.

Ici, on s’attendait à une conception sonore nettement plus orchestrée et moins répétitive. Ce n’est pas un défaut bien entendu, simplement une petite constatation. Cela dit, ce Music For Wood And Strings pourrait se classer dans la même catégorie musicale que le travail de Steve Reich, tant l’aura minimaliste du créateur est totalement présente. Les adeptes de The National pourraient s’ennuyer ferme à l’écoute de ce disque, alors que de notre côté, on a plus qu’apprécié la prise de risque et la créativité de Dessner, même si la construction des morceaux s’articule à peu de choses près de la même manière.

En effet, la plupart des mouvements présentés commencent avec un seul instrument (basse, violoncelle, accord de guitare électrique) pour ensuite prendre leur envol grâce aux secousses rythmiques singulières de Sō Percussion pour se terminer somme toute dans un magma sonore curieusement mélodique, malgré la cacophonie que l’on décèle de prime abord. C’est ce manque d’ingéniosité dans les structures des morceaux qui nous a empêchés d’être complètement enivrés par cet album, mais ça demeure fascinant à écouter!

Au programme, vous y entendrez en premier lieu la subdivision de l’œuvre en neuf pièces qui, si vous vous laissez aller, vous procureront de bons moments. Ces mêmes segments sont rassemblés tous ensemble en fin de parcours ce qui constitue sans aucun doute la meilleure manière d’écouter cette production de Bryce Dessner… le genre de prestation à voir absolument en concert.

Ceux qui croyaient que le principal créateur chansonnier chez The National était un artiste bien pépère peuvent aller se rhabiller. Quand on écoute Music For Wood And Strings et qu’on prend conscience de tout ce que Dessner fait en dehors du groupe, on se dit que The National lui sert simplement de faire-valoir pour mettre du beurre sur ses toasts. Pas qu’il n’a aucun plaisir avec le quintette rock mature, mais disons qu’il exploite largement sa créativité dans d’autres projets stimulants. Franchement, ce disque est une belle curiosité!

Ma note: 7/10

Bryce Dessner
Music For Woods And Strings
Brassland
36 minutes

http://www.brycedessner.com

Exprimez-vous!

*